RÉSUMÉ VIDÉO. La Rochelle climatise l'Aviva Stadium en renversant le Leinster en finale !
La joie de Jonathan Danty après le coup de sifflet final. Crédit : Screenshot France TV
Héroïque. La Rochelle a renversé le Leinster à domicile (26-27). Un match dingue pour les hommes de Ronan O'Gara. Voici le résumé de ce match complétement fou.

Dans un Aviva Stadium comble, parsemé d’énormément de bleu et d’une poignée de jaune, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir la machine irlandaise se mettre en route. Ce sont les Leinstermen qui ont donné le coup d’envoi, bien réceptionné par l’arrière Brice Dulin qui dégage en touche. Et sur la récupération irlandaise et une combinaison jamais vue, les quadruples champions d’Europe inscrivent le premier essai de la rencontre par l’intermédiaire de Dan Sheenan après 50 secondes de jeu. Les Rochelais sont mal rentrés dans la partie et subissent le jeu mis en place par les hommes de Leo Cullen. 3 minutes plus tard, après un 50/22 bien trouvé par les Irlandais, tout va trop vite pour les Rochelais qui concèdent un deuxième essai, inscrit en bout de ligne par Jimmy O’Brien. Les Rochelais vont devoir tout simplement rentrer dans la partie après 5 minutes complétement manquées. 

Des premières minutes à oublier

Sur la première possession des Maritimes dans l’en-but irlandais, le Leinster met les barbelés et sont récompensés grâce à ce diable de Josh Van der Flier. Et c’est le champion du monde néo-zélandais, Tawera Kerr-Barlow qui en fait les frais. En effet, il a plaqué le demi de mêlée Jamison Gibson Park alors qu’il n’était pas à 10 mètres et écope d’un carton jaune, cruel et sévère. Les Irlandais choisissent la touche et sur une magnifique passe de Gibson-Park, Sheenan vient inscrire un doublé en bout de ligne. Fort heureusement, Ross Byrne manque la transformation, comme sur le deuxième essai. 

Danty réveille les siens

Les Rochelais se mettent enfin dans le match au quart d’heure de jeu. Après une succession de mêlée à 10 mètres de l’en-but du Leinster, Jonathan Danty fait parler toute sa puissance pour inscrire le premier essai en faveur des champions d’Europe en titre. Ils lancent enfin leur match et réduisent l’écart. 17-7 à la 20e minute du match. L’espoir renaît peut-être. Mais la clé de la rencontre passe par la discipline et les Irlandais se montrent très agressifs sur les rucks et mettent les Rochelais à la faute. Et Ross Byrne ajoute 3 points de plus dans l’escarcelle irlandaise juste après l’essai de Jonathan Danty. Les Rochelais tentent de jouer auprès de la ligne avec notamment la puissance des avants, mais Grégory Alldritt n’avance pas, tout comme Romain Sazy. Et dans l’engagement, les Irlandais mangent littéralement les hommes de Ronan O’Gara. Les Irlandais mettent une nouvelle fois les Rochelais à la faute et Ross Byrne, le remplaçant de la légende Jonathan Sexton, passe la pénalité et ajoute 3 points de plus. 23-7 à la demi-heure de jeu. 

Et heureusement que le troisième ligne, Levani Botia arrive à gratter quelques ballons pour récupérer quelques munitions importantes. Des possessions que les Rochelais ont parfaitement exploitées après une guerre au sol, le ballon est rapidement éjecté par Kerr-Barlow sur la gauche avant que Seuteni viennent marque le deuxième essai pour les Rochelais après une très belle phase de jeu. Les hommes de Ronan O’Gara ont parfaitement exploité le surnombre et terminent bien mieux cette première période. 23-14 au moment où la sirène résonne à l’Aviva. Quelle première période. Les Rochelais ont su se ressaisir après une entame complétement manquée. Il faudra confirmer au retour des vestiaires. 37 points marqués en première mi-temps, jamais autant de point n'avaient été marqués sur les 40 premières minutes d'une finale de ChampionsCup.

Une seconde période hors du commun

Ça a dû ronfler à la mi-temps. Les Rochelais font une très bonne entame avec une percée d’UJ Seuteni et inscrivent 3 points de plus pour revenir à 6 points des Irlandais. 23-17. Mais sur le coup d’envoi, Pierre Bourgarit fait en avant et les Leinstermen ont une très bonne mêlée à jouer à l’entrée des 22 mètres. Elle ne donnera rien sauf une pénalité pour les locaux et le n°10 répond à celle d’Antoine Hastoy pour creuser de nouveau l’écart au score. 26-17 à la 47ᵉ minute. Bien mieux dans cette entame, la tendance s'est quelque peu inversée et ce sont les Rochelais qui mettent à mal les hommes de Leo Cullen, qui se mettent à la faute. Antoine Hastoy, le meilleur réalisateur de la compétition, en profite pour ajouter 3 points de plus. 26-20 à la 50ᵉ minute. 

La confiance aussi s’est inversée. Les Irlandais font des erreurs à l’image de James Lowe qui tape un coup de pied directement en touche et qui rend la possession à l’entrée des 22 à La Rochelle. Les Irlandais parviennent à retrouver la possession, mais une nouvelle fois, l’ailier dévisse complétement son jeu au pied et offre une nouvelle munition aux Maritimes qui sont sanctionnés dans les 22 irlandais après un maul. 

Quand ça se met à jouer...

Ce sont les Rochelais qui se montrent les plus dangereux dans ce second acte avec 77% de possession à 15 minutes de la fin. Tout simplement énorme. Mais les gratteurs irlandais sont de sortie ce soir et annihilent les occasions des Maritimes. Les Jaunes percutent de plus en plus et trouvent une touche à 10 mètres de l’en-but. Le Leinster font beaucoup de fautes et les Rochelais peuvent renverser ce match complètement fou. Après les touches cumulées à 5 mètres de la ligne, les hommes de Ronan O’Gara parviennent à inscrire l’essai surement salvateur avec un énorme travail des avants qui ont multiplié les efforts au ras de la ligne et c’est le pilier Georges-Henri Colombe qui inscrit l’essai. 26-27 pour La Rochelle qui passe pour la première fois au tableau d’affichage. De plus, les Irlandais vont terminer le match à 14 après l’exclusion de Kelleher. 

Le Leinster tente d’aller chercher ne serait-ce qu’une pénalité et sur un plaquage haut de Jonathan Danty est sanctionné lui aussi d’un jaune. Une finale qui va se terminer à 14 contre 14. Une fin digne d’un film d’action. Et Ross Byrne trouve une touche à 20 mètres de l’en but de La Rochelle qui va devoir défendre coute que coute. Et à deux mètres de leur ligne, les Rochelais récupèrent le ballon de la gagne, mais Hastoy ne trouve pas la touche et rend le ballon à James Lowe qui ramène le danger à deux minutes de la fin de la rencontre. Une défense de fer. Et dans un excès d’engagement, le pilier remplaçant Ala'alatoa écope d’un carton rouge après une charge à la tête de Georges-Henri Colombe, évacué sur civière. Les Rochelais vont pouvoir souffler et sortir de leur camp. Antoine Hastoy dégage en touche et les Leinstermen sont pénalisés. Plus qu’une minute à tenir pour conserver le titre acquis à Marseille l’année dernière. Une dernière touche à bien négocier pour Alldritt et ses hommes. Et C’EST FAIT. La Rochelle a renversé le grand Leinster. Une climatisation monumentale. Un énorme BRAVO aux Rochelais qui ont fait l’exploit et qui décrochent une deuxième étoile.

Lien Vidéo


 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Merci le SR pour ces émotions, et félicitations! L'année dernière, le SR était devenu un champion, cette année le SR est devenu un grand d'Europe.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News