VIDEO. 6 Nations. On décrypte l'arbitrage d'Irlande/France : fallait-il vraiment s'insurger ?
6 Nations. Le match entre l'Irlande et l'équipe de France a été disputé.
Après le match entre l'Irlande et l'équipe de France nous avons mis à contribution notre officiel maison Dédé Puiledébut pour un décryptage précis.

VIDEO. 6 Nations. Nigel Owens réagit à la polémique autour de l'essai de James LoweVIDEO. 6 Nations. Nigel Owens réagit à la polémique autour de l'essai de James LoweLe match du Tournoi des 6 Nations entre l'Irlande et l'équipe de France restera dans les mémoires. Avec son temps de jeu effectif record, ses essais spectaculaires et ses décisions arbitrales largement débattues, cette rencontre a tout pour faire partie des matchs de légende de la compétition. À ce titre, il nous paraissait intéressant et important de revenir en détails sur le déroulé de cette partie relevée. D'aucuns ont été prompts critiquer la manière dont le corps arbitral a géré ce choc au sommet. Estimant que plusieurs décisions n'étaient pas les bonnes. Tantôt en faveur des uns, tantôt des autres. On pense notamment au carton du pilier tricolore Uini Atonio ou bien de l'essai de James Lowe. Dans le cas du premier, il s'avère effectivement que le carton rouge était la décision à prendre selon la commission de discipline. Quant à la réalisation de l'ailier irlandais, elle aurait dû être refusée si on en croit certains angles de caméra et l'avis d'observateurs avertis comme l'ancien arbitre international Nigel Owens. Mais qu'en est-il des autres décisions prises pendant ce match.



En se basant sur cette vidéo qui relève plusieurs actions intéressantes aux yeux de son auteur, nous avons mis à contribution notre officiel maison Dédé Puiledébut pour un décryptage précis :

Point Arbitrage :

1:47 - Passe en-avant : Quand un joueur lance ou passe le ballon en avant, c'est-à-dire si le mouvement des bras du joueur qui passe le ballon se fait vers l’avant.

L'angle de caméra ne permet pas d'affirmer clairement si le mouvement des bras du passeur se fait vers l'avant (même si le ballon voyage vers l'avant). Les arbitres internationaux et les TMO font appel à la vidéo sur les passes en-avant uniquement quand c'est clair et évident.

2:30 - Wayne Barnes ne perçoit pas la blessure du 2, il est ridicule de l'incriminer sur ce sujet. Le médecin indépendant (à la vidéo) peut appeler le 4e arbitre pour demander à l'officiel anglais d'arrêter le jeu, mais il est difficile de réussir ceci en si peu de temps.

3:11 - Est-ce qu’il y a un contact à la tête ? Oui. Est-ce du jeu déloyal ? Oui (Les bras d’Atonio n’enroulent pas son adversaire). Quel est le degré de danger ? Je dirais plutôt élevé (alors que les arbitres l’ont jugé moyen). Pas de circonstances atténuantes (Atonio est très haut et l’Irlandais ne se baisse pas soudainement). Carton rouge mérité.RUGBY. 6 Nations. Le pilier du 15 de France Uini Atonio suspendu après son plaquage contre l'IrlandeRUGBY. 6 Nations. Le pilier du 15 de France Uini Atonio suspendu après son plaquage contre l'Irlande
4:25 - Aucune certitude sur le choc à la tête et le plaqueur ne semble pas avoir beaucoup de temps pour ajuster ce plaquage. La sanction me semble appropriée. 
4:49 + 5'04 + 5'17 + 5'46 + 5'52 - Attention les angles de caméra ne permettent pas de vérifier le contact à la tête. Barnes est bien placé.

5'30 - Est-ce qu'il y a du jeu déloyal ? Non - Jeu.

6'12 -  Oui, la charge sans les bras aurait pu mériter une pénalité.Credit image : TASanalytics

6'15 - La course de l'Irlandais n'a pas changé. Ces situations sont très difficiles à arbitrer. Est-il clair et évident que le défenseur a l'intention de faire du jeu déloyal ? De plus, Dumortier rate son coup de pied...

7'26 - Challenge dans les airs. Les deux joueurs sont-ils en capacité de récupérer le ballon. Tout le monde ne va pas être d'accord, mais si on considère que Dumortier est en capacité de le récupérer, il faut laisser JOUER.

7'36 - Le plaquage est connecté. La faute n'est pas claire et évidente.
7'54 - Avant de mettre ses genoux au sol, le 12 vert est en bonne position de contest. Il est normal de siffler ballon gardé au sol.

8'06 - Le joueur vert qui n'est pas sur ses appuis est de l'autre côté, difficile de le percevoir pour Wayne Barnes et aucun joueur tricolore ne semble en mesure de contester ce ballon.
8'15 - Ceci est un soutien offensif légal selon moi.
8'22 - La prise crocodile est acceptée pour les soutiens offensifs. 
8'30 - Sealing off pas clair et évident, l'attitude du 5 irlandais.
8:40 - La prise crocodile est acceptée pour les soutiens offensifs. 
8:50 - Faute pas claire et évidente avec peu d'impact sur l'équité.

9:00 - Plaquage offensif des Bleus donc l'arbitre doit être d'autant plus vigilant sur les sealing des Irlandais. Il est vrai que les épaules du joueur vert sont en dessous de la ligne des hanches et il empêche le contest d'Alldritt.  Credit image : TASanalytics

9’09 - L'Irlandais domine la situation de plaquage, le soutien offensif a une attitude moyenne, mais on comprend le tri de l’arbitre.
9’17 - Le contest est loyal et légal. Le joueur irlandais finit par terre, car le Français se retire. 
9’24 - Je suis d'accord que l'attitude du soutien offensif n’est pas bonne avec ses mains au sol. Cette faute est pénalisable car un Français est à proximité.

9'38 - L'Irlandais est effectivement hors-jeu dans le jeu courant parce que devant son coéquipier porteur de balle mais la faute n’a pas d’incidence avec le porteur plaqué immédiatement. Le sealing n’est pas clair en suivant avec aucun Tricolore en situation de contest.

9’44 On peut effectivement souligner l’entrée latérale du soutien vert mais n’est-elle pas la conséquence du plaqueur bleu qui ne sort pas ? Rappelons que dans la chronologie de la phase plaqueur-plaqué, l’arbitre surveille dans l’ordre :

- Le plaqueur qui sort immédiatement
- Le plaqué qui libère
- L’arrivée des soutiens

9’51 - S’il y a une faute à siffler, c’est l’obstruction de Fickou qui empêche un contest loyal du vert. L’arbitre décide de laisser jouer car aucune faute n’est claire. La décision se respecte. Credit image : TASanalytics

10’00 - L'attitude du vert n’est pas clairement sanctionnable pour un sealing.
10’08 - Le joueur vert ne contrôle pas son attitude mais pas d’incidence sur l’équité, la sécurité ou la continuité du jeu donc il est logique que l’arbitre laisse jouer.
10’19  - L’entrée latérale du vert n’a pas d’incidence alors que le 1 fait une prise crocodile qui est autorisée.
10’27 - Pas de faute claire et évidente dans ce déblayage.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

je ne sais pas comment ce site peut utiliser une video qui commence par dire que les arbitres sont incompetents puis qui décrit une erreur comme horrible. il faut se reprendre les gars

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos