TRANSFERT. Salary cap oblige, le Racing 92 signe un talonneur de la 23ème nation mondiale !
Diego Escobar sera le 1er Chilien à jouer en Top 14 depuis le Bayonnais Pablo Huete.
Révélé lors du dernier Mondial, le talonneur chilien Diego Escobar s’est engagé au Racing, obligé de limiter les frais…

Qui avez-vous découvert, lors du dernier Mondial en France ? Pêle-mêle, on citera le très bon arrière de l’Uruguay, Balthazar Amaya, le 2ème ligne japonais Fakatava ou encore le Portugais Raffaele Costa Storti, bien que déjà connu de tous les adeptes de la ProD2. 

''Jouer en Top 14, c'est mon rêve'' : rencontre avec le phénomène Costa Storti, 13 essais en 8 matchs de ProD2''Jouer en Top 14, c'est mon rêve'' : rencontre avec le phénomène Costa Storti, 13 essais en 8 matchs de ProD2

Qui d’autre ? Au vrai, le talonneur du Chili Diego Escobar nous avait aussi marqué de par son nom de baron de la drogue, déjà, mais son activité débordante face au Japon, notamment. Comme bien d’autres joueurs avant lui, on s’était alors dit qu’on verrait bien un club français lui proposer quelque chose au sortir du Mondial, tel German Kessler à son poste en 2019. 
Eh bien voilà chose faite. S’il a dû attendre un peu dans son Amérique du Sud natale depuis lors, le Chilien va ben et bien débarquer en Top 14 la saison prochaine. Mis à l’essai pendant deux semaines par le Racing 92 en janvier, comme pressenti ces derniers temps, le talonneur de 23 ans s’est donc vu proposer un contrat par le club ciel et blanc. 
Escobar (1m76 pour 103kg), qui disputera le Super Rugby Americanas prochainement, s’est engagé pour les 3 prochaines saisons à Nanterre. Il viendra épauler les confirmés Camille Chat et Janick Tarrit, alors que le jeune de Clermont Couly va aussi débarquer. 
 
"Je vis un rêve, c'est une opportunité unique, a souligné le talonneur dans une vidéo de la Fédération chilienne. Ça va permettre d'ouvrir la voie à de nombreux Chiliens qui pourraient venir en Top 14 à l'avenir."

Une signature surprenante pour le Racing, plutôt habitué à signer de grands noms ou des joueurs habitués du Top 14. Mais qui s’explique notamment par l’arrivée d’Owen Farrell, dont le salaire faramineux chamboule les plans de recrutement du club alto-séquanais. 

TOP 14. 12 départs, contrats ciblés… Comment le Racing peut-il faire rentrer Kolisi et Farrell dans le salary cap ?TOP 14. 12 départs, contrats ciblés… Comment le Racing peut-il faire rentrer Kolisi et Farrell dans le salary cap ?

Qui doit donc jongler avec le salary cap et de fait, aller chercher des garçons bien moins onéreux qu’un JIFF aux 50 matchs de première division. Sans négliger la qualité, pour autant. 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • J0st
    748 points
  • il y a 3 semaines

Franchement ils auraient pu signer aussi son frérot qui joue 8, les deux étaient superbes en coupe du monde. Ultra-dynamiques et courageux. J'espère que la sélection chilienne va continuer à s'améliorer !!

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News