TOP 14 - Présentation des clubs pour la saison 2018-2019 : Racing 92
Camille Chat sera l'un des hommes forts du Racing 92 en 2018/2019.

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
Le Racing 92 s'est toujours qualifié pour les phases finales depuis son retour dans l'élite. Y aura-t-il un nouveau Brennus à l'issue de la saison 2018/2019 ?

Présentation :

Champion de France en 2016, le Racing 92 est un club historique du rugby français et surtout l'un des plus titrés, avec six boucliers de Brennus. Tombé en Pro D2, le Racing Métro d'alors connaît un spectaculaire renouveau à la fin des années 2000, renouveau impulsé par un recrutement XXL pour la division (Lo Cicero, Dubois, Auradou, Pichot, Wisniewski, Masi, Mehrtens...). Entraînés par Pierre Berbizier, les Franciliens mettront tout de même deux ans pour remonter dans l'élite. La suite ? Le club devient l'une des places fortes du Top 14, continue de recruter du lourd (Nallet, Chabal, Hernandez, Fall, Steyn, Sexton, Carter, Rokocoko, Machenaud, Dulin...) et dispute chaque année les phases finales du championnat jusqu'au titre de champion de France de 2016. 

En 2017, un projet de fusion (finalement avorté) avec le voisin et rival du Stade Français Paris voit le jour. La même année, le club investit son nouveau stade... fermé, et à la pelouse synthétique, la U Arena.

L'an passé :

Déjà finaliste de la Champions Cup en 2016, le Racing 92 a réussi une nouvelle saison en Coupe d'Europe. Las, ils s'inclinent contre le Leinster, deux ans après la défaite face aux Saracens. En championnat, l'équipe de Laurent Labit et Laurent Travers a longtemps été la seule à suivre le rythme imposé par Montpellier. Directement qualifié pour les demi-finales après avoir terminé à la seconde place au terme de la saison régulière, le Racing 92 perd en demi-finale contre le futur champion de France, le Castres Olympique (14-19, score final).

Les matchs amicaux :

Première réussie pour le Racing 92. En stage à Tbilissi, les Franciliens ont terrassé le Brésil sur le score de 45 à 7. La suite du programme ? Une rencontre face à l'Argentine XV (la réserve des Pumas) et un déplacement à Aimé-Giral pour affronter l'USAP le 16 août.

VIDEO. Amical : Simon Zebo déchire la défense du Brésil et inscrit son premier essai avec le Racing 92

Le maillot :

Le Racing 92 a défrayé la chronique avec son maillot au logo... absent. Enfin presque, puisque ce dernier est visible en bas du maillot, l'emplacement habituel étant réservé par un sponsor. Business is Business.

PHOTOS. Top 14 - Le Racing 92 dévoile ses trois nouveaux maillots pour 2018-2019

Les transferts au 1er août 2018 :

Arrivées : 

  • Georges-Henri Colombe (Pilier), Nevers
  • Issam Hamel (Talonneur), Bourgoin
  • Dominic Bird (2ème-ligne), Chiefs
  • Fabien Sanconnie (3ème-ligne), Brive
  • Jordan Joseph (3ème-ligne), Massy
  • Ben Volavola (Ouvreur), UBB
  • Finn Russell (Ouvreur), Glasgow
  • Raphaël Lagarde (Ouvreur), Bayonne
  • Luigi Tarozzi (Ouvreur), Bayonne
  • Olivier Klemenczak (Centre), Dax
  • Simon Zebo (Arrière / Ailier), Munster

Départs : 

  • Luc Ducalcon (Pilier), Retraite
  • Luka Goginava (Pilier), Brive
  • Viliamu Afatia (Pilier), UBB
  • Adrian Motoc (2ème-ligne), Agen
  • Manuel Carizza (2ème-ligne), non conservé
  • Pato Albacete (2ème-ligne), retraite
  • Matthieu Voisin (3ème-ligne), Brive
  • So'otala Fa'aoso (3ème-ligne), Brive
  • Yannick Nyanga (3ème-ligne), Retraite
  • Benjamin Dambielle (ouvreur), retraite
  • Dan Carter (Ouvreur), Kobelco Steelers
  • Remi Talès (Ouvreur), Stade Montois
  • Albert Vulivuli (Centre), Vannes
  • Anthony Tuitavake (centre), non conservé
  • Marc Andreu (Ailier), Stade Rochelais

Source : All Rugby

Le ou les joueurs à suivre :

Parmi les joueurs déjà présents l'an passé, l'évolution de Boris Palu sera à suivre de très près. Très tôt identifié pour son potentiel, l'ancien international junior a mis du temps pour arriver à faire son trou chez les pros. Mais sa patience a été récompensée l'an dernier avec vingt-six rencontres disputées, dont treize comme titulaire. Sa polyvalence 2ème-ligne / 3ème-ligne est un plus, mais elle ne doit pas le desservir et le cantonner à un rôle d'impact-player.

Chez les recrues, difficile de ne pas citer Jordan Joseph. Les attentes sont grandes autour du n°8, champion du monde U20 avec les Bleuets. Mais il n'a que 17 ans... Finn Russell et Simon Zebo connaissent eux le haut niveau. L'ouvreur écossais doit prendre la succession de Dan Carter. Y arrivera-t-il ? Les ouvreurs venus du Royaume-Uni n'ont pas vraiment convaincu ces dernières saisons...

Enfin, attention à l'arrivée surprise de Jay-Z au sein de l'effectif francilien. Le chanteur américain aurait convaincu Jacky Lorenzetti de lui donner sa chance après des tests passés dans le plus grand secret à la U Arena. Et non, Jay-Z n'était pas là pour sa tournée...

Le XV probable :

  1. Ben Arous
  2. Chat
  3. Gomes Sa (ou Tameifuna)
  4. Ryan
  5. Bird
  6. Lauret
  7. Le Roux
  8. Nakarawa
  9. Machenaud (ou Iribaren)
  10. Russell
  11. Zebo (ou Imhoff)
  12. Chavancy
  13. Vakatawa
  14. Thomas
  15. Dulin (ou Dupichot)

Le pronostic du rédacteur :

Comme chaque saison depuis son retour dans l'élite, le Racing 92 devrait se qualifier pour les phases finales du Top 14. Avec un titre à la clé ? Les Franciliens pourraient s'incliner en finale face à Montpellier, mais on les voit bien soulever enfin cette Champions Cup. Placés dans une poule homogène (Llanelli, Ulster, Leicester) dont il ne sera pas évident de sortir, les coéquipiers de Teddy Thomas ont tout pour le faire, et oublier au passage les défaites de 2016 et 2018.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • to7
    14980 points
  • il y a 2 ans

je me demande ce que ça peut donner une charnière machenaud russel, ils ont des styles de jeu presque antagonistes, mais peut être très complémentaires, par contre russel irribaren ça risque d'envoyer

  • breiz93
    61021 points
  • il y a 2 ans

J'ai du mal avec le rouge et le bleu sur le maillot, j'ai l'impression qu'il y a de la fusion dans l'air avec Grenoble.

ils font un peu une année sur deux donc faudra confirmer qu'ils puissent enchaîner deux grosses saisons d'affilé.

Entre Joseph, Sanconnie, Lauret, Nakarawa... ils ont de quoi s'éclater en 3èL.
Beau pack, belle charnière, superbe ligne 3/4, et un bon staff. Ils sont parmi les favoris cette saison, c'est sûr.

  • breiz93
    61021 points
  • il y a 2 ans

Pourquoi faire un championnat si la finale est déjà connue... MHR vs Racing?

@breiz93

J'ai pas lu une affirmation mais bien un pronostic ! !!!!!
Ceux qui verraient le ST, le RCT, encore le CO ou le SF pourraient très bien l'écrire sans pour autant leur répondre que dans ces conditions c'est pas la peine de jouer le championnat!

@breiz93

Toulouse et Clermont vont avoir leur mot à dire. Surtout Clermont qui sort d'une saison très compliquée et qui à mon avis vont être mort de faim !!
Toulouse a bien renouvellé son équipe et je suis sûr qu'ils vont encore nous sortir une ou deux pépites de sous leur chapeau 😉
En tout cas, je souhaite voir du beau jeu et des beaux affrontements cette année !

@Bastarocket

On est au mieux une équipe outsider. L'équipe est pas mauvaise sur le papier mais pas au niveau des mastodontes, avec encore de grosses lacunes en tactique / gestion de match et je ne pense pas que Mola ait les capacités pour faire franchir ce cap à l'équipe (je vais encore me faire dégommer pour ça).

Pour moi on a deux poids lourds sur la lancée de l'année dernière avec le Racing et MHR, deux poids lourds revanchards avec ASM et RCT (même si le RCT doit gérer un nouveau changement de coach), et une série d'outsiders avec des arguments divers comme le CO (expérience des phases finales, même si 2 années de suite sera compliqué), le LOU (très gros potentiel), le ST (bel effectif et gros moyens). Un cran derrière il y a les Pau, La Rochelle, UBB, et puis enfin l'inconnue sera le Stade Français.

@Team Viscères

Complètement d'accord avec toi sur les deux poids lourds que sont le RM et le MHR. Concernant le reste aussi, je reste d'accord dans l'ensemble sauf sur un point, le SF. Pour moi, ils font partis des poids lourds revanchards dans le sens ou leur effectif est monstrueux, le coach va insuffler une nouvelle dynamique. ,Je les vois bien faire une très grosse saison

@Bastarocket

Ils ont un très gros potentiel et Wild semble vouloir mettre les moyens. Mais ça reste le Stade Français : capable de gagner un titre une année où l'équipe est en difficulté et capable de se planter en beauté quand tous les voyants sont au vert.

Derniers articles

Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Vidéos
News
News
News