TOP 14. Le fougueux Léo Coly l'assume : Dupont ? ''ça ne sert à rien d’essayer de l’imiter''
Léo Coly a évoqué le cas du meilleur joueur du monde.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Interrogé par Rugbyrama sur divers sujets, le demi de mêlée de Montpellier est revenu sur son aîné Antoine Dupont, qu'il juge "inimitable".

Qui dit annonce de la liste des 42 pour la tournée de novembre, dit forcément des heureux et des déçus. Parmi la seconde catégorie, l'on pense évidemment aux habitués de ce groupe France, pas sélectionnés cette fois-ci. À l'image de Brice Dulin par exemple, ou encore de Teddy Thomas et Gaëtan Barlot. Et puis il y a bien sûr aussi ceux qui ont déjà gravité autour de ce groupe France l'an dernier, et qui aimeraient bien le faire à nouveau. Convoqué durant une semaine pour préparer le Tournoi 2022, Léo Coly est de ceux-là. Mais le demi de mêlée sait également que la présence de la triplette Dupont/Lucu/Couilloud, dans cet ordre, limite pas mal les choses.

Je savais très bien que je n’y serais pas (dans la liste). J’ai encore du travail pour pouvoir figurer dans une telle liste. Il y a beaucoup de demi de mêlée français qui sont très forts et qui sont déjà installés. J’espère qu’un jour la répétition de mes performances fera que je pourrai porter ce maillot bleu.

Mais au-delà de son sentiment sur son absence de la liste, l'ancien montois est également revenu pour Rugbyrama sur le regard qu'il porte sur Antoine Dupont, capitaine des Bleus mais qu'il n'a jamais encore côtoyé, ni même affronté. "Il a ce don d’exploiter la moindre petite faille et de sanctionner immédiatement. Il est costaud, il va vite, il a des bons yeux, il sent le rugby. Il fait partie des joueurs de classe mondiale et on est très heureux de l’avoir en France." S'en inspire-t-il ? Peut-être un peu, inconsciemment, mais sans jamais essayer de reproduire l'inimitable : "Je m’en inspire forcément, mais ce qu’il fait il n'y a que lui qui peut le faire, ça ne sert à rien d’essayer de l’imiter. Je regarde certains de ses gestes, mais ce n’est pas possible de le copier." Parole de demi de mêlée...

VIDEO. Top 14. Chistera de Dupont, accélération de Lebel, Toulouse manque d'inscrire un bijou d'essaiVIDEO. Top 14. Chistera de Dupont, accélération de Lebel, Toulouse manque d'inscrire un bijou d'essai

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Sedulos
    3239 points
  • il y a 1 mois

Imiter revient toujours à être en retard. Ce qui importe est de développer sa personnalité.

  • Pianto
    47844 points
  • il y a 1 mois

quand tu penses que dans la liste de 84 pour le tournoi (après la prochaine convention avec la LNR) il y aura Coly, Serin et Le Garrec.
On est quand même pas mal à ce poste et je revois l'époque Machenaud, Parra, Tilhous Bordes et je me dis que tout n'était pas à mettre sur le dos de PSA.

@Pianto

Pourquoi s'arrêter à 84 joueurs?
Réforme du Top 14 avec suppression des doublons, et ils pourraient même prendre tous les joueurs éligibles. Il reste plus qu'à mettre en place 2-3 staffs qui entrainent EDFA EDFA' EDFA'' et organiser un mini tournoi pendant la semaine pour choisir les titulaires du weekend

  • Jak3192
    66578 points
  • il y a 1 mois
@Pianto

Tout a fait
Et ya pas qu'en demi de mêlée...
même si le jeu de cette époque est bien différent d'aujourd'hui

  • Pianto
    47844 points
  • il y a 1 mois
@Jak3192

oui, aujourd'hui, on a un bon tiers, presque une moitié, de notre équipe qui postule pour un XV mondial, dans les trois meilleurs au monde à leur poste quoi...

Dans les années PSA, il y avait qui ? Fofana, Guirado, Picamoles qui étaient certaines saisons dans les 5 à la rigueur mais plus proche de 5 que de 1...
On n'était pas bon d'abord et avant tout parce que nos joueurs n'étaient pas au niveau, enfin, pas au très, très haut niveau. Aucun équivalent avec la génération actuelle ou la génération qui va en finale en 2011.

Certes, les systèmes de jeu étaient un peu dépassés mais quand tu es à la rue, tu joues ce que tu peux comme jeu...

@Pianto

Pour moi le problème était plus profond que les qualités des joueurs. Fickle en est l’exemple il a connu les 2 mais je pense qu’il y avait aussi un soucis de plan de jeu qui ne collait pas aux qualités de l’effectif.

@HookAHooker

Fickle=Fickou foutu autocorrect

  • O'Livey
    12679 points
  • il y a 1 mois
@Pianto

Franchement, la génération "perdue" était pas si dégueulasse que ça en terme de talent brut. Tu parles de Guirado, Picamoles, Fofana. Je te trouve déjà dur avec eux, pour moi ils étaient largement dans un top 3 quand en forme. Picamoles entre 2015 et 2018, c'est l'avant le plus dominant que j'aie jamais vu au niveau international. Mais y'en a aussi d'autres. Parra était l'un des jeunes les plus prometteurs à la coupe du monde 2011. Je trouvais que c'était l'un des meilleurs 10 sur la compétition, alors que c'était même pas son poste. Domingo était probablement le meilleur gaucher du monde en 2010. Trinh-Duc était quand même un joueur extrêmement talentueux. Médard avait aussi un talent évident. Le problème, c'est que ces joueurs très talentueux n'ont jamais pu exploser pleinement, pour différentes raisons.

  • Pianto
    47844 points
  • il y a 1 mois
@O'Livey

je disais bien dans la génération intermédiaire entre 2011 et aujourd'hui, les Parra, Domingo (really ?), Trinh-Duc étaient quand même bien accompagnés par Dusautoir, Harinordoquy, Bonnaire, Nallet, Servat, Traille, Marconnet, Mas, etc. Sans eux, ils n'ont pas fait d'étincelles...

Picamoles devant Pocock ? Read ?
Ils me paraissent loin devant lui... et ensuite, Parisse ? Vunipola ? Vermeulen ? Heaslip ? Faletau ? Y'avait du lourd à ce poste...

  • O'Livey
    12679 points
  • il y a 1 mois
@Pianto

Je suis bien d'accord que la génération "vieille garde" de 2011 était exceptionnelle, et rétrospectivement, la place en finale était pas si étonnante que ça quand on regarde ces individualités. Mais justement, Les Trinh-Duc, Parra, Médard étaient pas neutres dans cette équipe. On voyait clairement leur impact, contrairement à d'autres jeunes joueurs qui me semblaient intrinsèquement moins doués, et étaient beaucoup plus neutres dans leur apport: Mermoz, Ouedraogo, Palisson... Et j'inclus Domingo dans cette catégorie de joueurs plus doués que les autres. Tu te souviens de son impact en 2010, quand notre mêlée était une arme de destruction massive, mais qu'il était aussi hyper présent dans le jeu courant?
Quand à Picamoles, par rapport à tous les noms que tu as cités... C'est extrêmement subjectif, et je comprend que tu ne sois pas d'accord, mais oui, je le met devant tous les noms cités. Pour moi, c'est le meilleur 8 de la décennie.

  • Pianto
    47844 points
  • il y a 1 mois
@O'Livey

je voue une admiration sans borne à Pocock qui est le joueur qui m'a le plus impressionné depuis que je regarde du rugby et Kieran Read a été élu meilleur joueur du monde en 2013, capitaine de l'équipe qui a ultra-dominé le rugby mondial dans cette période, Pocock, Vermeulen, Heaslip et Vunipola ont été nommé pour la distinction de meilleur joueur du monde dans cette période, sans l'obtenir.
Pica, jamais.
Il a une fois été nommé pour être meilleur joueur du tournoi des 6 nations mais il a terminé dernier des nommés, derrière un autre 8 (CJ Stander)
Il faisait partie des joueurs qui étaient au niveau international mais je ne pense pas qu'il aurait pu être ne serait-ce que remplaçant dans le XV mondial d'aucune année de sa carrière alors qu'il était clairement un des meilleurs français, probablement le meilleur, de son époque tous postes confondus.

Tout ça est certes subjectif et dépend des résultats collectifs mais ouais, pour moi, il y a à la fois actuellement moins de joueurs de grande classe chez nos adversaires et un meilleur niveau des français par rapport aux générations précédentes.

Par exemple, je trouve l'Irlande actuelle plus compétitive à l'international que toutes les équipes d'Irlande que j'ai connues mais moins forte que celle d'il y a 10 ans. Seulement il y a 10 ans, la Nouvelle-Zélande, l'Angleterre, le Pays de Galles, l'Australie, l'Afrique du Sud jouaient à un niveau très haut.

M'enfin, c'est un débat sans fin et sans possibilité de réponse exacte, ça reste du ressenti.

Pour ce qui est de Domingo, non, je n'ai aucun souvenir d'un joueur impressionnant, juste un bon joueur, je mets la force de notre mêlée sur la buche et le bus qui étaient, eux, dans les 2/3 meilleurs joueurs du monde à leur poste sans hésitation. Et si Picamoles peut se comparer à Alldritt, (même si pour moi, Alldritt est meilleur car plus complet, Picamoles est monodimensionnel), Domingo est loin derrière Baille ou Marconnet.

Je pense que de ces générations, il n'y en a aucun qui serait titulaire aujourd'hui et très peu serait même dans un groupe de 30, 3 ou 4 tout au plus (Médard ? Picamoles ? Fofana ?, pas sûr que Guirado passe avant Mauvaka...)

super joueur avec un gros potentiel qui, j'espère, arrivera jusqu'en équipe de France

Il est lucide. Et son style est tellement différent de celui de Toto que ça fait une raison de plus de ne pas chercher à copier l'inimitable.
Bonne carrière à lui. Je pense qu'on en entendra parler...

  • P243151
    8780 points
  • il y a 1 mois

A la place de Lucu il a sa chance large

@P243151

Non, pas "large", car deux profils complètement différents. Son rival en terme de style de jeu, ce n'est pas lui. Peut-être Couilloud éventuellement...

@lebonbernieCGunther

Le Garrec est pas mal côté gestionnaire aussi...

  • Mat RCK
    14512 points
  • il y a 1 mois

Avec ses performances actuelles et de la maturité, il pourra prétendre à la succession. Et en tant que Mr Coly, pas Mr Dupont bis.

Par contre, il pourrait essayer de faire mieux ???

@Amis à Laporte

@RNP
A la guillotine!!!

  • RNP
    10439 points
  • il y a 1 mois
@Amis à Laporte

Attention ça frise l'hérésie de tels propos 😉

  • Olibou
    280 points
  • il y a 1 mois

Humble, il a raison, malgré son talent.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos