TOP 14 : l'ancien médecin de la FFR tire le signal d'alarme au sujet de la cocaïne dans le rugby professionnel
Christian Bagate, ancien médecin de la FFR.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Christian Bagate et Robins Tchale-Watchou réagissent sur l'affaire de la cocaïne qui touche Ali Williams et James O'Connor.

Gardes à vues levées pour Ali Williams et James O'Connor, les deux joueurs poursuivis"Il y en a beaucoup plus que l'on pense, oui. Le produit est un dopant et on le sait. Mais ce n'est pas d'aujourd'hui et ça ne concerne pas que le rugby." Les mots, forts, sont signés Christian Bagate via Le Parisien. En charge de la lutte antidopage jusqu'en décembre, au sein de la Fédération Française de Rugby, le médecin a été interrogé sur les cas Ali Williams et James O'Connor. Est-il surpris par cette affaire ? Pas vraiment : 

Dans le passé nous avons mené une guerre contre l'utilisation de ce produit au cours des préparations (NDLR : aux matchs et aux entraînements). Nous n'avions pas pu condamner ces personnes car les prélèvements avaient été réalisés hors compétition. Je m'étais insurgé contre cette utilisation. On pouvait prendre de la cortisone et de la cocaïne pendant deux, trois jours, c'est ce que j'appelais le «dopage du lundi-mardi-mercredi».

"L'avantage" de la prise de cocaïne, c'est qu'elle disparait rapidement de l'organisme. Moins de risque, donc, de subir un contrôle positif, révèle Bagate. Le Parisien lui demande alors si les joueurs ne vont pas "recourir à des dérivatifs pour oublier les douleurs." Là aussi, il répond : "c'est peut-être là que le rythme des matchs est important. Mais est-ce compatible avec un championnat professionnel, avec un championnat domestique ? Ce sont des questions auxquelles personne ne veut répondre parce qu'il y a des intérêts en jeu complètement différents." La Ligue a en tout cas réagi à l'affaire.

Top 14. La LNR compte bien donner suite à l’affaire O’Connor-WilliamsPour Provale, ce ne sont pas des cas isolés

Président du syndicat des joueurs, Robins Tchale-Watchou se devait de réagir sur la question de la prise de cocaïne dans le milieu du rugby. Pour lui, ce dernier est aussi responsable :

Faisons-nous suffisamment de prévention ? De pédagogie ? Ne nous contentons surtout pas de dire qu'il ne s'agit que de cas isolés, que la présomption d'innoncence doit prévaloir, et qu'il ne faudrait quand même entacher l'image de notre sport. [...] Il faut travailler pour expliquer aux jeunes - et mêmes aux aînés - que les drogues, les produits dopants, c'est interdit, mais surtout que ce n'est pas bien. Si l'on ne le fait pas, alors notre attitude est irresponsable.

Le 2e-ligne de Montpellier avoue que la consommation "existe"  et rappelle qu'un projet sur l'accompagnement du joueur au quotidien a été proposé à la Ligue il y a deux ans. "On attend encore la réponse."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Dans le cadre des futurs transferts, on annonce de gros coup : Pablo Escobar ( International sud américain ) , Tony Lapoudreuse ( International canadien ) , Richard "Goldfinger" Schnouf ( international teuton ) ..... C'est vraiment nous prendre pour des buses que de ne pas chercher ce type de substances ..... Quand on voit la trombine de l'australien, tu te doutes bien que son coiffeur fait fortune avec ce qu'il récupere dans les cheveux.....

Vu l'heure et le lieu, je doute que cela ait vraiment été pour se doper dans ce cas précis.

Il faudrait que tout le monde prenne conscience que ça ne touche pas que le monde du Showbiz... quel est le pourcentage de consommateur dans le monde de l'entreprise qui sont dependants de cette merde par les exigences de resultats dans leur boulot? J'aimerai bien le savoir.
C'est un problème de société comme nous en avons pleins! Et quand il s'agit de problèmes de société (sous entendu: creation de richesses pour le pays), le pays n'a aucun intérêt à s'intéresser au problème,mais tout intérêt à ce que celà continue.

Bien sûr que la cocaïne est un produit dopant. D’ailleurs je crois bien que les Indiens Sud-Américains mâchaient des feuilles de coca pour marcher plus longtemps en forêt. Mais dans ce cas précis, ils étaient tous les 2 ronds comme des queues de pelles à 3h du mat' devant une boîte de nuit et à deux semaines de leur prochain match, vous pensez vraiment qu'ils cherchaient à améliorer leurs performances? Perso, j'ai plus l'impression d'une grosse chouille qui dégénère (attention, je ne cautionne pas pour autant)......

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans
@allezracingmetro

Oui ronds comme des queues de pelle avec la lucidité suffisante pour s'offrir un ou deux rails de coke. Des "tisanes, j'en ai pris quelques une, j'ai fréquenté des établissements ou le produit circulait, mais je n'ai pas eu l'idée une seconde de prendre autre chose. Et puis les gars n'ont vraiment pas eu de chance car à tous les coups c'était la première fois.

@sorgina

Moi aussi j'ai pris de grosses caisses sans jamais aller chercher plus loin que la binouze. Je te rejoints complètement et encore une fois je ne cautionne ni n'excuse rien, mais alors rien. Je ne pense pas non plus qu'ils en étaient à leur coup d'essai sinon ça ne leur serait pas venu à l'idée d'aller à la pêche au produit. Par contre, je dis juste que sur ce cas précis, à mon sens ils ne recherchaient pas la performance mais la défonce. C'est pas forcément mieux mais faut pas tout confondre non plus.

  • straits
    19379 points
  • il y a 3 ans
@sorgina

Hélas dans beaucoup de soirées, alcool et cannabis font TRES bon ménage...
Leur consommation comme le mélange des deux est presque devenu banal voire une normalité y compris dans des soirées étudiantes 🙁

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans
@straits

Je ne sais pas s'ils font bon ménage, mais le mélange n'est pas extraordinaire et se traduit souvent par des scènes pittoresques et combien pathétiques.

  • straits
    19379 points
  • il y a 3 ans
@sorgina

Je sais, j'ai déjà "ramassé" des exemplaires 🙁
D'où mes doutes quant à l'efficacité de ces trucs pour se doper...

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans
@straits

Je peux t'assurer que la coke te mets une sacrée pêche. Je précise bien que je n'ai pas essayé. Sans rentrer dans les détails, j'ai passé quelques années à ST BARTH, île très festive où j'ai pu en constater les effets fastes et aussi néfastes.

  • straits
    19379 points
  • il y a 3 ans
@sorgina

Oui elle te met la pêche pendant quelques minutes.
Mais comme tu l'as dit, jointe à l'alcool, elle te rend juste navrant. Et le lendemain... nausées, régurgitations gastriques douloureuses
Et même seule, gare à la descente. C'est une des plus mauvaises.
Au choix, fatigue musculaire extrême, déprime, angoisse, culpabilisation, insomnie. Le seul avantage comme le disait une connaissance: au moins c'est rapide, pas comme d'autres drogues.
Bref pas d'autre choix que d'en reprendre.
Une belle saloperie quoi...
Donc encore une fois: se doper avec ça ? Comprends pas...

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans
@straits

C'est ça, je crois qu'il n' y a pas grand chose à comprendre. C'est mauvais mais ils en prennent quand même. Encore une fois la vie est faite de choix et de concours de circonstances après tu en fais ce que tu veux mais surtout ne de plaint pas..........

  • ced
    100447 points
  • il y a 3 ans

"Il y en a beaucoup plus que l'on pense, oui. Le produit est un dopant et on le sait. Mais ce n'est pas d'aujourd'hui et ça ne concerne pas que le rugby."
tout est dit, j'espère que ça y est, les derniers à porter des œillères vont enfin ouvrir les yeux

Qui disait qu'on est dans le récréatif avec la coke ?

Sinon Robin, le coup de :
"la drogue c'est interdit et c'est pas bien" ... Comment dire...

  • vevere
    53772 points
  • il y a 3 ans
@Marc Lièvre Entremont

Dire que la coke (ou l'herbe) c'est récréatif, c'est avant tout pour se donner bonne conscience...parce que ça peut être AUSSI récréatif. 😉

Merci à ce médecin de mettre les pieds dans le plat!!!

  • straits
    19379 points
  • il y a 3 ans
@vevere

Je suis le 1er à dire que ce n'est pas un produit dopant efficace mais à priori il est utilisé également pour ça.
Dont acte.

Oui pour la coca d'ailleurs (cf plus haut), cela permet d'oublier la fatigue.
Mais pour soulever de la fonte et enfoncer des mêlées, P... que c'est nul !
C'est pour ça que je continue à y voir un effet récréatif dans ce cas (ou plutôt festif) même si je ne cautionne pas (pas plus que l'alcool d'ailleurs).

  • vevere
    53772 points
  • il y a 3 ans
@straits

...et l'herbe est un puissant anti-douleur!!! 😉

  • straits
    19379 points
  • il y a 3 ans
@vevere

Bof, ça dépend laquelle.
Pas celle du terrain en tout cas.
J'ai testé 🙂

  • Nik
    516 points
  • il y a 3 ans

Et bah voila , enfin un traitement correct de l'information.

C'est pas vraiment nouveau. Y a un pilier de l'edf qui s’était fait contrôlé en 2003 en inopiné pendant une séance de muscu.

Mais c’était "a l'insu de son plein gré dans une féroce 3e mi-temps".

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans
@Nik

Puisque c'est avéré, il faut utiliser les contrôles inopinés avant match ou immédiatement après. Il faut savoir ce que l'on veut. Quand je vois certains matchs et dont un des derniers, Galles / Angleterre que j'ai trouvé d'une intensité inouïe je me demande où les joueurs vont chercher les ressources. Après pourquoi n'ont ils pas toujoursles mêmes rendements. Il y a quand même des signes significatifs qui ne doivent pas échapper au milieu médical..........

@Nik

De Villiers.

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
Sponsorisé Blog
News
News