Top 14 - Stade Toulousain. Clap de fin pour Imanol Harinordoquy à 36 ans
Top 14 - Stade Toulousain. Clap de fin pour Imanol Harinordoquy à 36 ans.

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
Dans quelques semaines, le plus tard possible avec le Stade Toulousain, le Basque de 36 ans Imanol Harinordoquy (82 sélections) raccrochera les crampons.
Il aurait pu accepter cette proposition des Wasps et s'offrir une dernière expérience en Angleterre comme le révèle L'Equipe. Écouter ses enfants et rempiler pour un ultime challenge, à Pau ou sur ses terres à Biarritz en Pro D2. Au lieu de ça, Imanol Harinordoquy (82 sélections) a préféré dire stop. Dans quelques semaines, le plus tard possible, le Basque de 36 ans raccrochera les crampons. Une décision venue "assez naturellement" d'autant que son corps se chargeait de lui rappeler tous les jours qu'il n'était plus aussi bondissant que par le passé. Il était donc mentalement prêt. Mais cela ne l'a pas empêché de faire deux belles saisons avec Toulouse.Top 14 - Stade Toulousain. Clap de fin pour Imanol Harinordoquy à 36 ansVIDEO. Top 14 - La seconde jeunesse d'Imanol Harinordoquy au Stade Toulousain face à CastresUn transfert qui a surpris beaucoup d'observateurs, mais qui a pour lui été une vraie renaissance. "En changeant de club, j'ai retrouvé les sensations de mes premiers pas dans le rugby." L'esprit libre, car "déchargé de certaines responsabilités", il a pu se concentrer sur son genou et retrouver la forme, même s'il avoue n'avoir jamais fait 80 minutes. Un niveau cependant suffisant pour enchaîner 19 matchs de Top 14 (14 titularisations) et quatre de Champions Cup alors qu'il jouait "sur une jambe depuis plusieurs années". Au bout de celle-ci, il y aura peut-être un titre.



Lequel viendrait s'ajouter à un très beau palmarès où on trouve deux Brennus avec le Biarritz olympique (2005 et 2006), trois Grands Chelems avec le XV de France (2002,2004 et 2010) et une place de finaliste au Mondial 2011, son troisième après 2003 et 2007. Au moment de faire le bilan, il avoue avoir "du mal à regarder en arrière. Il va me falloir du temps. Je n'ai toujours pas regardé la finale de la Coupe du monde 2011 par exemple." Il faut dire qu'il en a joué des matchs en 16 ans de carrière pro. Les rencontres, les voyages, les blessures, les années difficiles, il ne regrette rien et je changerai rien. "Si, je changerais deux choses : je dirais à Sireli Bobo de bien rester dans son couloir lors de la finale de la Coupe d'Europe 2006, et je dirais à Damien Traille de taper la pénalité des 40 mètres en finale de la Coupe du monde 2011." Malgré tout, il estime que la première mi-temps a été belle. Place à la deuxième désormais.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Sniiif !... On a beau savoir que tout a une fin, ça fout quand même un peu beaucoup les boules... Est-ce qu'il y avait un 3° ligne plus stylé qu'Imanol dans les années 2000 ?... Autant de technique, d'aisance balle en main, de vista-tête haute, de sens du jeu, y compris sans ballon, une détente hors-norme, de l'exemplarité dans le combat, côtes en vrac et nez cassé, de l'allure, du style, la classe incarnée... Ce qu'il a fait à Toulouse, c'est phénoménal... Je me souviens des commentaires sarcastiques...
Balayés !... Il aurait même pu prétendre à une place en EdF... Cette EdF dont il restera à jamais l'un des plus bel ambassadeur...

J'en rajoute une couche, en tant que biarrot exilé à Paris : malgré sa fin de carrière à Toulouse, ce mec restera à jamais un Biarrot, avec un grand B (Aupa miarritzeko mutilak).

Un numéro 8 exceptionnel, comme on en a rarement vu. Combattant, doué, technique. Je prêche sans doute pour ma chapelle, mais il me semble que seul le grand Sergio peut rivaliser avec lui.

Salut Imanol, tu m'as mis des étoiles dans les yeux durant des années, et ça, je ne l'oublierai pas.

A bientôt du côté d'un fronton, qui sait ? Milesker !

serge betsen et imanol ca avait de la gueule quand on y pense cette petite 3eme ligne

@papamunster

Oups, j'ai bien merdé sur les commentaires, là 🙂

  • mimi12
    79446 points
  • il y a 4 ans

Un des meilleurs recrutements de ces dernières années pour la Maison Rouge et Noire !

Merci Imanol

Aie, il faudra s'y faire pour son absence, celui qui a bercé ma jeunesse!

Merci de nous avoir fait rêver et bonne continuation dans ta nouvelle vie.

Enorme joueur qui aura apporté au rugby français. Chapeau bas Monsieur, et bonne route !

Putain, je vais chialer!
Effectivement peut-etre le meilleur joueur francais des annees 2000, tout simplement exceptionnel!
Il m'aura fait rever

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 4 ans

Magnifique joueur dans tous les sens du terme. Merci pour tout ce qu'il a apporte.
Croisons les doigts pour que le ST remporte le titre pour lui offrir, a lui, Vincent, Clement, etc... le "send-off" qu'ils meritent.

Un grand jouer va arrêter sa carrière et la seule chose qu'on peut lui souhaiter c'est de gagner un dernier trophée.Ça fait vraiment un pincement au coeur de voir cette génération prendre sa retraite. Milesker Imanol

Peu de joueurs m'inspirent autant de respect : un énorme professionnalisme, aucune histoire extra-sportive (juste un papa très papa-poule 🙂 ), un attachement à ses racines indécrottable, un niveau de dingue dans 2 clubs quelque soit son âge. Je me souviens pas avoir beaucoup de 8, être transféré passer 31 ans, marcher sur l'eau dès les premiers matchs avec son nouveau club comme il l'a fait en début de saison dernière (rappelez vous comment on l'encensait à ce moment).

Canal + lui avait consacré un Intérieur Sport il y a quelques années : je vous le conseille !

La vidéo de l'article le montre à la réception d'un petit coup de pied dans le dos de la défense pour aller planter l'essai: le jeu a évolué aujourd'hui mais tout de même, quel top - numéro 8 peut faire ça aujourd'hui à part Kieran Read?

Bref, respect éternel pour ce monsieur.

Long life Imanol !

Que va devenir Lulu ?

@Marc Lièvre Entremont

Une belote de temps en temps avec Marmouyet

Un très grand numéro 8 très professionnel à l'image de sa fin de carrière au stade toulousain on ne l'a pas pris pour la dernière coupe du monde mais il avait largement sa place ,bonne retraite

Longue suite à toi le Basque Bondissant !

Je ne suis pas supporter du ST, mais avec les départs à le retraite d'Imanol et de Poitrenaud, les changements d'horizon de Clerc, Millo-Chluski ou Picamoles, j'aimerais bien voir le ST remporter le bouclier cette année.

  • mac B
    7161 points
  • il y a 4 ans

Un grand merci à ceux grand monsieur qui à toujours véhiculé des valeurs qui sont chères au monde du rugby. Je parle évidement du rugby d'avant quand les joueurs avaient des racines....

Un grand Homme et un très grand joueur de rugby. Bagarreur, leader, Hyper doué techniquement, bosseur... Notre Idole à la classe ! 😉

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 4 ans

Un peu étonné voire suspicieux lors de sa signature au ST, le voir mouiller le maillot en repartant "à 0" à son âge a changé l'image que j'avais de lui.

Un des meilleurs 3ème lignes d'Europe pendant des années.
REspect.

Imanol : le n°8 qui avait deux mains droites...

@Cédric Immense

@Moulino64 > Certes, certes... Mais quel rapport ?

@Cédric Immense

@Moulino64

ca doit surement expliquer son manque de titularisation a ce poste 🙂

@Cédric Immense

albert einstein etait gaucher pour ta gouverne !!!

L'occasion rêvée pour le Stade de se motiver pour offrir une sortie de choix au Nou Camp à Imanol et aux autres partants comme Clerc et Poitrenaud

N😳😳😳ON

Rien à dire; jour de deuil national

Merci pour tout Imanol...

J'en ait les larmes aux yeux d'apprendre la fin de sa carrière !
Ce héros de mon enfance !! Imanol c'est toi le meilleur 😉
Big Love !

Un grand joueur, un grand basque, un grand combattant, un grand gentleman !
Ca commence à faire bizarre toutes ces figures qui raccrochent !

Bon vent et bonne retraite bien méritée !

Imanol, t'es notre idole !

imanol tu retseras l'un des plus grand...encore merci d'avoir choisi le Stade pour finir une si belle carrière.....

  • Manu
    9812 points
  • il y a 4 ans

Un caractère détestable et un ego surdimensionné, à la mesure du Grand joueur qu'il est. Complet et élégant. Batailleur et intelligent.
Le rugby basco-français et franco-basque perd un grand joueur, mais j'espère un futur Grand dirigeant du BOPB.

Imanol reste pour moi LE joueur français des années 2000.

Un joueur à la fois efficace et classieux, racé et élégant, doté d'une gestuelle exceptionnelle, d'une dextérité incroyable ballon en main, un 3ème ligne à la fois aérien et puissant, littéralement transporté par le maillot.

souvenirs :
- 2ème cape, et 1er essai contre les Anglais (20-15). Un match phénoménal (prise de la ligne d'avantage sur un offload de Galthié, passe décisive pour Merceron), Imanol a signé un long bail avec les Bleus.
- Tournoi 2004 : avec 4 essais, il termine meilleur marqueur avec Ben Cohen et Rhys Williams. J'ai toujours en tête cette réception de chandelle du Yach qu'il rattrape comme un vulgaire ballon de plage. Aujourd'hui on ne cherche même plus les mecs à ce poste qui sont capables d'être aussi inventifs et créatifs. Ca n'existe tout simplement pas.
- Coupe du monde 2007 : Imanol explose tout et notamment les Irlandais en traversant leur défense pour le 3ème essai (si je ne m'abuse) : un saut de l'ange doigt levé qu'Ashton n'a pu que lui copier (avec bcq moins d'esthétisme soit dit en passant...)
- Son match de gladiateur avec Biarritz contre le Munster en 2010 avec cette fameuse protection contre une fracture du nez. Non seulement Imanol n'est pas gêné, mais c'est le meilleur joueur sur le pré. Légende.
- Sa coupe du monde 2011 a encore manifesté toute la classe du bonhomme. Un petit peu dissimulé derrière le destroyer Dusautoir au top de sa forme, Imanol est un maillon essentiel des Bleus de 2002 à 2012. Il ne lui a rien manqué pour devenir champion du monde.. Un titre qu'il aurait amplement mérité.

Merci pour tout Imanol !

@artillon

C'est vrai que c'etait une troisieme ligne de tres haut niveau, et bizarrement, on n'avait pas un seul gros boeuf comme il semble obligatoire de nos jours

@artillon

En 2011, il faisait surtout partit de ce qui pour moi, est la plus belle 3e ligne du rugby Français, avec Dusautoir et Bonnaire, tout les 3 au top de leur forme.

@artillon

Autant pour moi : j'ai confondu la Coupe du monde 2003 avec celle de 2007. Imanol contre les Irish c'est bien 2003 (quart de finale).

C'est plus qu'un joueur de rugby, c'est un artiste. Chapeau l'artiste et bonne retraite :/

Un grand joueur, certainement le plus beau représentant du rugby basque de ces 15 dernières années.

Je me rappellerai toujours de ce match à Anoeta contre le Munster, 1/2 finale de H Cup 2010 si je ne me trompe pas, où il a mené ses coéquipiers au combat, exemplaire malgré son nez cassé et ses côtes en vrac. En plus de ça il est d'une amabilité incroyable en-dehors du terrain.

Je suis content qu'il ait pu faire deux belles années à Toulouse et prouvé à tous qu'il pouvait encore jouer au haut niveau.



Eskerrik asko eta erretiro ona

  • ced
    100447 points
  • il y a 4 ans

David Marty et Imanol la même année ... le rugby ne s'en remettra peut être jamais

@ced

Si Damien traille venait à prendre lui aussi sa retraite à la fin de la saison, le rugby risquerait bien de disparaître.

Du coup, ça servait à quoi de rembarrer le Merdol quand ils ont annoncé sa retraite ? Juste parce que c'est le merdol peut-être.

@La Gérasse

Parce qu'il n'avait encore rien dit à ce moment là

Non, pas Le Imanol !!!

Allez, finis sur un titre maintenant !
J'aimais pas beaucoup ce joueur à Biarritz (querelle de chapelle oblige), mais force m'est d'avouer que c'est un grand parmi les grands. Merci pour tout !

Derniers articles

Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Vidéos
News
News
News