Top 14 - RCT. Mourad Boudjellal : « Je trouve cela beaucoup plus vulgaire que de parler de sodomie arbitrale »
Top 14 – RCT. Mourad Boudjellal défend les arbitres.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Mourad Boudjellal se serait-il assagi ? Invité sur le plateau des Spécialistes, le président du RCT a proposé des solutions pour aider les arbitres.
Mourad Boudjellal se serait-il assagi ? Après neuf journées de championnat, le président du RCT n'a en effet épinglé aucun officiel contrairement à plusieurs entraîneurs de Top 14 et de Pro D2. Mieux encore, il monte désormais au créneau pour défendre les arbitres. De quoi laisser perplexe. Invité sur le plateau des Spécialistes vendredi dernier, le président du RCT est revenu sur sa sortie médiatique la plus connue, la fameuse « sodomie arbitrale », avant de proposer des solutions pour aider le corps arbitral français à se développer. Mais le Varois a tout de même tenu à préciser via une métaphore, dont lui seul a le secret, qu'un « volcan ça peut se réveiller. »

À l'heure actuelle, le Vésuve de la Rade est en sommeil après une forte période d'activité due à son tempérament. Le genre d'attitude qui, sur le terrain, aurait pu lui valoir de nombreuses biscottes. Mais dans la vie, les cartons n'existent pas. « Moi, j'ai géré le côté émotionnel du rugby en ayant parfois des dérapages. » Lesquels ont forgé son image. « Heureusement que j'ai remporté un titre, car je me suis dit que si je ne remportais pas de titre, la seule chose que l'on retiendra de moi, c'est le passage sur la sodomie arbitrale. » Des paroles, prononcées sous le coup de l'émotion après une rencontre, qu'il regrette aujourd'hui même si selon lui, cela « a éveillé des consciences » : « Je me suis rendu compte que la quasi-totalité des arbitres sont des gens plutôt honnêtes et qu'il y a aussi une dimension humaine qui peut les toucher et les vexer. » Cela ne l'empêche pas de penser qu'il y a quelque chose qui ne va pas avec les arbitres français, de manière générale et non individuelle. Ne pas consacrer un centime « à l'augmentation des arbitres, alors que ce sont des acteurs du Top 14 et du terrain » malgré l'augmentation considérable des droits télé du championnat, « je trouve cela beaucoup plus vulgaire que de parler de sodomie arbitrale. »

Toujours prêt à aider le rugby hexagonal, Mourad Boudjellal a d'ailleurs proposé qu'une partie des droits télé des clubs, 100 000 euros pour ceux de Top 14 et 50 000 en Pro D2, « soit totalement consacrée à la condition des arbitres, qui, pour moi sont sous-formés et sous-payés. » Bien évidemment, un arbitre mieux payé ne sera pas forcément meilleur, mais il considère que cela pourrait rendre le métier d'arbitre plus attrayant. La sélection deviendrait alors plus difficile, d'où une augmentation du niveau. Autre proposition du président toulonnais, le passage à un arbitrage à plusieurs comme c'est le cas dans l'hémisphère sud.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • sylll
    2942 points
  • il y a 7 ans

Comment ne pas être d accord avec lui ?

En tous les cas c est de la com bienvenue avant la match contre Grenoble, la première mi temps monte bien que le discours à été apprécié des arbitres... J espère que le rct ne va pas se plaindre de l arbitrage çette année ...

  • Compte supprimé
  • il y a 7 ans

Revaloriser la fonction permettra de la rendre plus attractive. Je suis d'accord avec Mourad, plus e concurrence dans ce corps, permettra d'élever le niveau moyen et de justifier notre exigences vis à vis des arbitres ... En top 14 comme en série ou chez les jeunes..

Est-on assuré que le tant espéré professionnalisme des arbitres mettrait 1 terme à l'arbitrage maison qui n'est pas 1 effet de leur incompétence mais du respect de la loi numéro 1 - quoique tacite - de ce sport? Moi pas 1 seconde, donc ça n'empêcherait pas le moins du monde les sodomies arbitrales - ni les présidentielles - de tracer.

  • AKA
    57364 points
  • il y a 7 ans

M73 je suis globalement d' accord avec toi ils font aussi des fautes mais ils favorisent le jeu et ne s' occupent pas trop des mélées qui sont le cancer du Top 14 surtout ils ne sont pas sensibles aux " magouilles " franco-françaises!!! Allez je vais avoir mon plein des pouces rouges...

Boujellal sans une petite vidéo, franchement, décevant, on aime le voir, l'entendre...

grand sachem
la différence c'est que quand tu es "😜ro" on peut décemment te taper sur les doigts! pas quand tu es bénévole ou défrayé!!!
etre pro ça veut dire etre payé mais ça veut dire aussi arbitrer le samedi, le dimanche
se rendre dans les clubs, arbitrer des tournois, former d'autres arbitres etc etc
comme on dit c'est en forgeant qu'on devient forgeron, plus tu es confronté à une situation, plus tu la maitrises

pour faire un parallèle, en basket pourquoi l'entraineur de l'équipe nationale est aussi entraineur de club? c'est exactement pour ces raisons là, parce que la gestion des systèmes et des situations nécessitent dans les ultimes secondes d'un 1/4 temps ou d'un match de la pratique

si tu arbitres une fois par semaine, que tu bosses à plein temps , que tu fais un peu de d'entretien physique... l'arbitrage pur et dur ne représente finalement que 2h par semaine, voir 4h si tu fais samedi dimanche
si l'erreur est humaine et sera toujours possible, une meilleure préparation ne pourra pas nuire et améliorera forcément les compétences

plusieurs arbitres ont refusés de passer PRO.
Je suis pas contre de donner plus de moyen aux arbitres, via les Comités.
ça permettrait aux arbitres de ne pas devoir payer les équipements : sifflet, cartons, chaussettes, shorts, voir maillot.
Maintenant est-ce que les arbitres voudront faire 1 à 2 réunion(s) par semaine je suis pas sur.

@Pereram
60 euros + 30 euros pour ne pas voir les en-avant de l’équipe locale = 90 euros.

Cela fait longtemps que je considère que tous les arbitres du Top14 et de ProD2 devraient être des pro. Concilier travail + arbitrage c'est compliqué.
Cela ne réglerai pas tous les problèmes mais pour eux ce serait beaucoup plus confortable et ils n'auraient qu'à penser "arbitrage".
Plus de droits télé + moins de frais de bouche à la fédé, ça devrait le faire non ?

Bon maintenant, je me fais l'avocat du diable : Comme il est très malin (On aime, on aime pas, mais ça c'est indéniable), c'est peut-être aussi un moyen d'apaiser l'ambiance et donc de sortir du viseur de certains 🙂 mais cela n'engage que moi.

En série c'est 60€ pas 90, et l arbitrage a deux, pour avoir essayé, c'est loin d'être une bonne solution.

En série c'est 60€ pas 90

En même temps, il dit beaucoup de choses juste, comme la plupart des intervenants.

"Easy to say but very hard to do", comme dirait Ben Harper...

@ Indy
Pas si simple : si tu arbitres un match de série, tu prends 90 euros. Tu crois que tu vas mieux arbitrer si on t’en file 300 ? Ca risque au contraire d’attirer vers l’arbitrage des types qui ne s’intéressent qu’au fric. Mais peut-être qu’à terme il sera plus facile de faire sortir de bons arbitres d’un vivier plus important.

Quant à la reconnaissance des arbitres, ne te fais pas d’illusion : aujourd’hui, un type qui perd t’explique que l’arbitre est nul ; demain, il t’expliquera que l’arbitre est nul et qu’en plus il s’en fout plein les poches.

  • m73
    10463 points
  • il y a 7 ans

Les arbitres Anglais ne sont pas payés mieux et on as pu voir qu'ils étaient bien meilleurs....

  • indy
    23083 points
  • il y a 7 ans

Vinz : il n'y a pas qu'un arbitre sur une rencontre de Top 14 mais 5 ou 6 !

Le problème de l'arbitrage ne touche pas que l'élite mais les plus de 1600 clubs de rugby ce qui représente plus de 3000 matchs par semaine et pas seulement les 7 rencontres du top 14. Sans moyens c'est une fonction dévalorisée qui n'est pratiquée que par des passionnés, en mettant plus de fric ils seront mieux formés, sans doute mieux reconnus et la fonction attirera plus.


Il a raison dans une certaine mesure. Les arbitres de Top 14 et Pro D2, sans avoir non plus un train de vie exceptionnel, ont pour la plupart un bon complément de revenu ou un salaire décent.
Leur donner à eux des revenus en plus, sans que ce soit une mauvaise idée, n'est à mon sens pas le meilleur moyen de faire progresser l'arbitrage en France.

Il vaudrait mieux améliorer la filière de formation des arbitres en partant de tout en bas vers tout en haut. Pour avoir jouer dans les petites séries(c'est à dire en dessous des fédérales) l'arbitrage est sinistré. Les types sont nuls, et dès que des "bons" (ou des moins mauvais devrai-je dire) émergent, ils montent très vite dans les catégories supérieurs.

On le voit d'ailleurs en Top 14 où quelques "espoirs" de l'arbitrage sont présents et sont plus que catastrophiques! Ils sont issus de cette filière catastrophique française!

Tiens, tiens, arbitrage à plusieurs. C'est marrant ça me dit quelque chose...

@Garcon En même temps le fond du problème est l'argent. Former quelqu'un c'est pas gratos. Il propose des solutions tout en restant courtois, il te faut quoi de plus ? 🙂

Mourad Boudjellal, c'est quelqu'un qui parle beaucoup. Mais sur la totalité de ce qu'il dit je crois qu'il y en a 80% de boulettes. Mais quand on arrive au 20%, ça devient intéressant. Il a le mérite de vouloir faire bouger les choses. Et sur l'arbitrage c'est dans le bon sens.

Sur le terrain, il y a 30 joueurs et 1 arbitre. Je doute sérieusement que 1/31ème des fonds arrive à l'arbitrage. Il y a quelqu'un qui doit faire bouger les choses là-dessus. Et s'il arrive à le faire, ce qu'on retiendra de Boudjellal ne sera que positif.

  • Wallon
    663 points
  • il y a 7 ans

Ben oui c'est normal c'est un président (= un chef d'entreprise), pour le coup sa sortie est juste. Moi mon problème avec ce mec c'est quand il parle d'argent sur des sujets ou, au contraire, on attend un commentaire sportif. Et que du coup il décale complètement le débat sur une bonne partie des sujets. Il maitrise bien sa com quoi, mais ca n'empêche que je n'ai pas la mémoire courte et que meme si une fois par an il met le doigt sur quelque chose de juste, je ne cautionne pas du tout sa manière de faire et le modele qu'il a imposé.

Ses propositions peuvent être intéressantes, notamment l'arbitrage à 2 si le recours à la vidéo est limité : c'est d'ailleurs dans ce domaine que la formation et le recrutement doivent progresser ; un arbitre sur le terrain peut commettre des erreurs, c'est normal et humain (d'ailleurs, quand il a parlé d'humain, je pensais qu'il faisait allusion à cet aspect, la suite m'a déçu) ; par contre, un arbitre vidéo n'a pas le droit de se tromper aussi lourdement que ce que nous avons vu trop souvent.

  • berval
    390 points
  • il y a 7 ans

@Garcon, on parle généralement de ce que l'on connaît le mieux, il se considère comme un pdg, la partie rugby est laissée au manager sportif...

J'anticipe les pouces rouges, mais ce dont il parle le plus finalement, c'est d'argent.

  • HH
  • il y a 7 ans

"un pétomane ça peut se réveiller" me semble être une métaphore plus en phase avec sa désormais célèbre "sodomie arbitrale".

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos