Arbitrage Bashing. Qui est le meilleur tacleur d'arbitre ?
Top 14 - Racing-Métro. Laurent Labit n'a pas mâché ses mots.
Il n'y a pas si longtemps, le respect de l'arbitre faisait partie des valeurs fortes du rugby. Désormais la discipline est touchée par l'Arbitrage Bashing.
Il n'y a pas si longtemps, le rugby pouvait se targuer d'être un sport à part où le respect de l'arbitre, enseigné dès le plus jeune âge, faisait partie de ses valeurs fortes. Or, depuis quelques années, la remise en cause des décisions arbitrales n'est plus l'apanage des supporters. Nombre de joueurs et surtout d'entraîneurs semblent en effet avoir oublié ce qu'ils ont appris à l'école de rugby. Après chaque rencontre, et même pendant, les critiques fusent. En football, on appelle cela de « l'arbitrage bashing », et il tend à se rependre dans le rugby et ce, en dépit des nouvelles mesures de la LNR. Laquelle n'a jusqu'à présent pas vraiment sévi.

Au final, c'est l'image du rugby qui est écorchée. Les enjeux sportifs et financiers ont tellement pris le dessus sur l'humain, que l'on oublie souvent à quel point il est difficile de recruter des arbitres. Lesquels, et il faut le rappeler, sont avant tout humains. À l'instar des joueurs, ils peuvent commettre des erreurs. Mais est-ce une raison pour les tacler semaine après semaine ? Certains comme Laurent Labit, co-entraîneur du Racing-Métro, ne s'en privent pas, et ce, en dépit des risques de suspension. Suite à la défaite de son équipe dans le derby de la capitale face au Stade Français ce samedi (23-19), l'entraîneur des arrières Ciel et Blanc n'a pas mâché ses mots envers Jacob Van Heerden, l'arbitre sud-africain du match : « Il s'est bien promené cet après-midi aussi, sauf qu'on était là pour faire un match de rugby de haut niveau, avec deux équipes qui voulaient jouer. Malheureusement, il manquait un ingrédient qui est primordial aujourd'hui dans notre sport. Et ça s'est terminé comme tout le monde l'a vu, c'est-à-dire une parodie, un hold-up. » Il a d'ailleurs été convoqué devant la Commission de discipline et des règlements en sa séance du 5 novembre 2014.


Crédit vidéo : RMC Sport

Si l'on peut comprendre la déception d'un entraîneur après une défaite, certains trouvent également à redire alors que leur équipe a gagné. C'est le cas d'Olivier Azam, entraîneur du LOU, via le Midi Olympique. Lyon a en effet eu des difficultés à battre Bayonne (24-19), et pour ce dernier, c'est en partie à cause de l'arbitre argentin de la rencontre, M. Pastrana. « Quand un droitier pousse en travers sans être sanctionné, que voulez-vous faire. » Avec humour, il en est même venu à regretter les arbitres français, pourtant souvent égratignés. « Je ne me plaindrai plus de l'arbitrage français. Il est d'un très bon niveau, il travaille très bien. Il devrait même aller donner des conseils en Argentine. »

Du côté de Dax (14e de Pro D2) et de son entraîneur Richard Dourthe, on a beaucoup moins envie de rigoler. L'ancien international évoque « de l'injustice » alors que ses ouailles ne sont pas récompensées comme elles auraient dû l'être compte tenu de leurs efforts face à Biarritz à Aguilera (24-17). Via Rugbyrama, il en appelle à une certaine logique dans les sanctions : « Quand nous sommes en supériorité numérique sur le terrain notamment en mêlée et que l'on pénalise mon équipe pour une faute. Quel est notre intérêt d'amener la mêlée en bas alors que nous avons de multiples choix de jeu par la suite ? » Des décisions qui selon lui ont un impact énorme quand on connaît l'importance de chaque point engrangé à la maison mais surtout à l'extérieur dans ce championnat.

Mais il n'y a pas qu'en Top 14 et en Pro D2 que l'on remet en cause les décisions arbitrales. Un cran en-dessous, on a parfois du mal à digérer certains coups de sifflet, surtout quand on perd à la maison comme Tricastin face à Aubenas (16-26) lors de la 3e journée de Fédérale 1. « On n'est jamais très objectifs quand on réagit à chaud. Mais je pense que l'équipe qui a envoyé le plus de jeu aujourd'hui n'a pas été récompensée, commentait Ludovic Zanini, talonneur du RC Tricastin via Mistral TV. On ne peut pas être arbitrés par des gens comme ça. Ce monsieur s'est bien régalé cet après-midi, il est venu, il a bien mangé avec ses copains et ils nous l'ont bien mis. »


Crédit vidéo : Mistral TV

Face à ce type de propos, la LNR a pour le moment choisi de n'appliquer que des sanctions allégées. Plutôt virulent contre l'arbitrage il y a quelques semaines suite à la cinquième défaite de son équipe face à Byaonne, Guy Novès, entraîneur du Stade Toulousain, n'a en effet écopé que d'un match de suspension. Idem pour Fabien Galthié, son homologue du MHR. Quant à Gonzalo Quesada (Stade Français), il n'a seulement reçu qu'un avertissement. Dans d'autres pays, comme ici Afrique du Sud, on n'hésite pas sévir comme en témoigne ce carton rouge adressé au talonneur de Griquas Rayno Barnes lors d'une rencontre de Currie Cup face aux Blue Bulls après une critique vertable de l'arbitre central.


Crédit vidéo : SAReferees
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Konss
    1448 points
  • il y a 5 ans

Ce que fait le coach du Racing est assez bas. Ces arguments tenant à la tenue vestimentaire de l'arbitre à son supposé séjour parisien sont enfantins, intellectuellement faibles et rugbystiquement vides. On aurait préféré qu'il étaye son raisonnement avec des faits, des décisions prises par l'arbitre afin que sa critique ait un sens. Ce faisant, il a allumé un superbe contrefeu pour éviter de parler de deux choses, que j'ai vu de ma place au Stade :
- le Racing a été l'instigateur d'un antijeu permanent dans les regroupements et manifestement volontaire (entrée sur les côtés, jeu à la main dans les rucks, coup-de-pieds dans le ballon quand le 9 s'apprête à jouer). Quand l'arbitre les sanctionnait il y avait toujours un joueur pour prendre la balle et taper un grand coup de pied loin pour empêcher le jeu rapide. Un vrai comportement de footballeur
- en deuxième mi-temps, le Racing a décidé de ne plus jouer les mêlés : plus de poussée, on désaxe systématiquement, et surtout les flankers se déliaient pour aller chercher le ballon pas encore sorti.
Oui sur ces points, l'arbitre a été faible parce que sérieusement le Racing a été uniquement dans le vice au lieu de faire jouer ses talents. Ils ont refusé de jouer, ont attendu les 20 dernières minutes et accusent l'arbitre de leur choix nihilistes...
Pourquoi au moment où il insinue (parce qu'il n'explique rien en fait) de telles âneries en conférence de presse, aucun journaliste ne lui demande de préciser sa pensée. Si c'en est une...

@ David : Je suis désolé mais les faits ne te donne pas forcément raison..regarde les arbitres pros dans le monde, ils sont loin d'être meilleurs que les semi-pro ou les amateurs. C'est pareil en France.

Le problème ne vient pas des arbitres mais des règles...le jour où les gens auront compris cela, on aura déjà sacrément avancé.

Simple rappel : Brock James, en demie finale 2014 de Hcup, sort-il la balle volontairement ou non? Anti-jeu ou non? On peut débattre une vie entière ne serait-ce que sur cette action. Bien la preuve que le soucis vient des règle sen premier lieu.

Et des exemples comme cela, on en a tous les week-ends.

david, disons que ça n'empechera pas les erreurs! par contre ce sera plus facile de les responsabiliser, et on ne pourra pas se cacher
je fais faire un parallèle avec les bénévoles dans les clubs, si l'organisation est parfois rock'n roll personne ne leur en tiendra rigueur, les mecs donnent de leur temps et c'est déjà beaucoup

quelque part c'est la meme chose pour les arbitres, une part des droits télés doit servir à payer les arbitres, les former etc etc...
les impliquer encore plus dans le système
on devrait avoir une 30aine d'arbitres pros-semis pros
qui tournent sur les centres de formation, qui arbitrent entre la fédérale 1 et le top 14, qu'ils soient supervisés notés et montent ou descendent comme c'est dejà le cas mais pas suffisamment

  • David
  • il y a 5 ans

Si etre PRO cela change la donne.
Cela permet de mieux les former, les préparer et de pas prendre uniquement des arbitres moyens uniquement parce ce qu'ils acceptent de sacrifier leur vie personnel et professionnel pour une passion.

Je me souviens très bien lors de la saison 2010/2011 où La Rochelle (promu en TOP14) se faisait enfler systématiquement à chaque matchs de 3/5/7/15 points sur des décisions arbitrales très contestables. D'ailleurs le site (feu) notearbitre avait donné une moyenne de 5/20 sur l'année concernant l'arbitrage en faveur de La Rochelle et le journal sud-ouest avait estimé que l'ASR s'était fait voler 19 pts au classement général à la fin de la saison...
On nous avait dit à l'époque qu'à la fin de l'année ça s'équilibrait... ou pas.

Au final on sanctionne, on ne cautionne pas (moi le premier) mais au lieu de réformer les règles du rugby pour les simplifier à l'extrème (comme le foot par exemple) on fait tout l'inverse, on les complexifient un peu plus (Cf la mélée où personnellement je ne comprends plus rien maintenant et je n'ai pas leur d'être le seul).

Alors le problème n'est n'y les entraineurs, n'y les joueurs, n'y même l'amateurisme des arbitres (être payé ne change pas grand chose, arbitrer est une vocation, pas une question d'argent ) mais bien les règles qui sont interprétables à volonté, on le voit tous les week-end. tenez, le jaune de Cudmore, certains disent rouge d'autres jaune...au final on ne sait pas malgré le visionnage de l'action...c'est bien qu'il y a un soucis.

  • Wawan
    1076 points
  • il y a 5 ans

Moi perso ça me fait rager d'avoir des discours comme ça. C'est beaucoup plus facile d'arbitrer avec 50 angles de caméra et ralentis pour voir le petit détail qui fâche.
Le rapprochement entre le foot et le rugby sur ce sujet m'attriste, et je trouverais normal que des sanctions soient prises à l'encontre des entraineurs/joueurs/"spécialistes" qui agressent plus qu'ils ne critiquent. Critiquer est important, mais la forme est aussi importante que le fond.

Je vois la différence avec le judo par exemple, que je pratique et arbitre, et ici la moindre contestation -théoriquement le moindre échange verbal, quel qu'il soit- avec l'arbitre est sanctionné d'une élimination définitive. Et même dans des moments très chauds (la finale de Céline Lebrun aux JO de Sydney 2000 pour ceux qui se souviennent), jamais l'arbitrage n'a faibli sur ces règles et n'est jamais mis au ban par les combattants et les coachs.

Ca me fait mal au coeur.

  • Harry
  • il y a 5 ans

mon post de 19h10 :il faut bien sur lire "écopé" au lieu de "récolté", sorry...

  • Harry
  • il y a 5 ans

Faites une analyse simple:Sur les 3 dernières saisons , prenez tous les clubs du top 14 et Pro D2 et dites nous pour chacun combien ont-ils récolté de pénalités dans leur propre camp lors de leurs matchs à domicile et lors de leurs matchs à l'extérieur,combien de cartons récoltés à domicile combien à l'extérioeur ...on sait tous que,pour leurs sats, les arbitres compensent généralement en fin de match quand le score est fait mais les résultats devraient néanmoins vous éclaireri ainsi que vos lecteurs...car entre une équipe qui joue at home et à l'extérieur ,les entraîneurs et les joueurs sont les mêmes ,les seuls qui changent ce sont les arbitres...comment la même équipe peut-elle oublier les règles de ce jeu d'un we à l'autre et son adversaire les assimiler ?
..A vouloir éluder cette question depuis des lustres en faisant croire à l'impartialité des arbitres ,les instances se couvrent de ridicule...et ce d'autant plus que le public voit également du foot pro ou l'arbitrage à domicile est très marginal

Il faut arrêter de critiquer les arbitres et s'attaquer au véritable problème : L'amateurisme des arbitres. Depuis les années 1990, le Rugby à non seulement augmenté en dimension physique et technique mais également dans la subtilité des fautes commises. Or dans le même temps on a un corps arbitrale qui n'a presque pas évolué et qui préfère recourir à la vidéo plutôt que prendre ses responsabilités (À part quelques rares arbitres qui le font...). La fédé veut construire un stade à plusieurs centaines de millions d'euro mais ne peut pas professionaliser le corps arbitrale alors qu'avec un seul million par an on pourrait payer dignement 30 arbitres à l'année... !

Contrairement à ce que dit le début de votre article, il n’y a rien de nouveau : cela fait 35 ans que tous les dimanches j’entends les joueurs, les entraineurs, les dirigeants et les supporters de l’équipe qui a perdu expliquer que l’arbitre était nul.

La différence est qu’aujourd’hui il y a une palanquée de journalistes qui tendent leurs micro. vers ces types là pour recueillir ce genre de niaiseries et que des « spécialistes » ont fait leur profession de l’analyse de ces discours de mecs frustrés par la défaite.

Les arbitres sont des acteurs du jeu au même titre que les joueurs. La vidéo et le couverture médiatique leur a rajouté une pression énorme. La dernière journée de top14 arbitrée par des étrangers (moins sensible à la pression française) l'a prouvée. Moins d'appel à la vidéo, des décisions rapides et assumées. Les matchs que j'ai pu voir ce WE (canal+,canalsat) m'ont semblé bien arbitrés(le match SF-MR particulier; avec des joueurs du Racing qui discutaient avec l'arbitre en afrikaan),et beaucoup plus fluide que d'habitude. J'aimerais avoir un retour des commentaires des matchs européens arbitrés par des français ce WE, car je ne pense pas que nos arbitres soient mauvais ou vendus.

Et sinon, l'auto-arbitrage ?

Comme les joueurs et les coachs sont toujours meilleurs que tout le monde et que ce n'est jamais de leur faute, ils doivent pouvoir s'arbitrer tout seul. Peut-être que les mêlées seront enfin correctement sanctionnées...

  • Harry
  • il y a 5 ans

Pour être complet vous auriez pu préciser le CV de l'argentin Pastrana (arbitre de LOU/AB) visé par Azam...Sauf erreur Il a arbitré un match de S15 et s'est fait virer sans coup férir par la SANZAR tant il avait été bon...
Nul doute qu'il se soit mieux compris avec son compatriote Noriega...
L'arbitrage à domicile est une des grosses plaies du rugby...ne pas vouloir l'admettre et prétexter des erreurs humains quand elles vont quasiment tjrs dans le même sens selon le lieu du match relève de la mauvaise foi...les arbitres se font-ils corrompre ou ont-ils peur du public et des clubs quireçoivent ,là sont les vraies questions

d'autant que dans un match, il y a toujours une action avortée parce qu'un joueur a raté un 2 contre 1 ou fait un en avant, ou parce qu'il a joué au pied plutot que donner, parce que tu es en retard au soutien.... ça en fait des actions avortées
s'en prendre à l'arbitre c'est sous entendre que tout le reste est parfait et que ce n'est qu'à cause de lui
on ne peut pas accepter
et puis c'est surtout la manière de dire les choses qui sont génante
sous la révolution Labit en aurait décapité des types

le débat n'a pas lieu d'etre tant que les arbitres ne seront pas pros, avec un salaire de pro, une préparation pro etc etc

evidemment il arrive que des décisions soient controversées mais cette façon de s'épendre en conférence juste pour mettre la pression sur les matches suivant est pitoyable

Je rejoins Vinz, mon post en plus synthétique quoi 😉

C'est la mode... comme il est dit dans l'article, les enjeux, etc... font que l'on accepte de plus en plus mal les erreurs de l'arbitre. Faudrait déjà que les mecs arrêtent de réagir à chaud. J'avoue qu'après t'être préparé et avoir livré un super match tu finis par perdre de rien sur un "fait de jeu".... ça énerve un peu. Maintenant j'ai aussi l'impression que l'arbitrage est la bonne excuse de beaucoup d'entraîneurs pour ne pas se remettre en question et éviter de parler des vrais problèmes dans le jeu de leurs équipes... Qd ton buteur n'enquille pas les pénalités et que tu perds de 1 point à la dernière minute parce que l'arbitre t'as sanctionné à tord sur la dernière mélée... est-ce vraiment la faute de l'arbitre? On peut filer 50 exemples du même style. Il y certainement des choses a améliorer dans l'arbitrage (comme dans le jeu de TOUTES les équipes du Top 14) mais faut arrêter de tout leur mettre sur le dos.

L'arbitrage est un paramètre du match, parfois les mecs sont bons, parfois non, faut faire avec.
Pour les rageux de l'arbitrage, je recommande la très bonne interview ci-jointe de l'arbitre salem attalah sur le site de la boucherie ovalie 🙂 (catégorie sur le grill)

Il faut les comprendre : s'en prendre à l'arbitrage, c'est beaucoup plus facile que de s'en prendre à ses propres joueurs. Alors oui, certaines des décisions arbitrales sont peut-être erronées. Mais ce qu'il faut se rappeller, c'est qu'ils sont tout aussi humains que les 30 joueurs, avec toutes les qualités et défauts liés à l'humanité.

Arbitrage à 2 sur le terrain !!!

  • Cyp
    3013 points
  • il y a 5 ans

C'est toujours plus facile d'arbitrer quand on est pas arbitre car on a pas de responsabilite a prendre (j'accepte que je ne suis pas le dernier a le faire), mais a ce niveau ce n'est pas acceptable de critiquer car je pense que l'on ne se rend pas compte de la vitesse de jeu ...
A contrario si l'on voudrait un jeu parfaitement arbiter il faudrait une sur-utilisation de la video ce que je pense ne pas etre une solution car le temps effectif de jeu en pati !!
A nous de trouver le juste milieu et surtout d'homogeneiser larbitrage entre les differents championnats pour eviter les comparaisons

Derniers articles

News
Transferts
News
News
Transferts
Transferts
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Transferts