Simulation de Jelonch : le duel de la rédac sur ce geste critiqué
Simulation ou influence ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La simulation d'Anthony Jelonch pousse au débat. La rédaction a décidé de s'affronter en duel concernant ces actes.

Clément 

Tout allait bien, ou presque. Si le XV de France n’a pas remporté cette tournée en Australie, ces Bleus inexpérimentés ont signé un exploit monumental : une première victoire sur les Wallabies, chez les Wallabies, depuis 1990. Exploit qui passe presque au second plan en ce début de semaine, avec cette simulation d’Anthony Jelonch pointée du doigt par les locaux. Capitaine exemplaire, le futur Toulousain vient de mettre un coup à son image.

Mais au-delà de son cas personnel, on note que ces actes de simulation sont de plus en plus fréquents (coucou, Yoann Huget, on ne t’a pas oublié) dans un sport qui s’est longtemps moqué du cousin footballeur. Un comble. On sait les arbitres vigilants sur les chocs à la tête. Une très bonne chose. Que les rugbymen « jouent » de ces consignes en dit long sur ce qu’est en train de devenir ce sport.

Les valeurs du rugby n’existent plus depuis longtemps, mais elles n’ont visiblement pas fini de se faire piétiner.

La dernière phrase a été écrite par Jean-Christophe, 57 ans, conducteur de travaux à Balma

Oussama

Pleinement dans l'air du temps, le ballon ovale ne peut pas se dissocier des autres sports. Nous, rugbymen, aimons nous comparer au football sur les mauvais côtés, mais très peu sur les bons. Combien de fois a-t-on entendu "c'est pas du foot ici", même balancé par des arbitres professionnels à une heure de grande écoute. La "simulation" est une pratique courante dans le football, mais seuls les personnes n'ayant jamais fait de foot ne la comprennent pas, car les chocs semblent anodins. Un footballeur qui tombe est un footballeur qui a été touché. Point. Et la règle stipule clairement que l'excès de combativité est sanctionné. On y retrouve les bousculades, tenir un adversaire, tacler en touchant. 

Si au rugby, les actes d'anti-jeu sont beaucoup plus faciles à détecter avec l'arbitrage vidéo, il faut se poser la question du pourquoi un joueur "simule". Au football, un joueur qui simule tente d'influencer l'arbitre ou même lui faciliter la tâche sur sa prise de décision qui se fait en un dixième de seconde. Au rugby, l'arbitre est de plus en plus souvent critiqué et désormais même par les acteurs professionnels (entraîneurs, joueurs, présidents). Il existe une méfiance autour des décisions et chacun interprète la faute selon son point de vue. Pourtant, la règle est claire ? Pas tant que ça. Anthony Jelonch a sûrement voulu appuyer sur la dangerosité de l'impact, pensant que l'arbitrage ne lui serait pas si favorable que ça entre un carton jaune et un carton rouge. On peut donc se demander si avec des règles bien claires et une application commune, on ne verrait plus ce genre de comportement. Les règles sont des facilitateurs de jeu, et non des sanctions. 

Le rugby suit les lignes et continue d'évoluer, n'en déplaise aux puristes. Et comme disait Sartre, l'art n'a jamais été du côté des puristes.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • rugbyxv
    467 points
  • il y a 1 semaine

Ce n'est pas le mal que l'on juge mal il n'a pas eu il ne triche pas non plus, mais le geste qui aurait dû faire mal. Ne confondez pas la sanction.

  • Luern63
    5148 points
  • il y a 1 semaine

J'avoue ne pas avoir lu toutes les interventions si mon commentaire vient en doublon je m'en excuse d'avance il ne s'agit pas d'une tentative de plagiat !!!
Pour moi la faute est indiscutable et le cinéma aussi.
La question qui se pose est pourquoi n'y a t'il quasiment jamais d'intervention de l'arbitre vidéo si les joueurs n'en font pas des tonnes ?
Il faut savoir si on juge l'acte ou les conséquences de l'acte.
Si le joueur ne reste pas au sol le jeu continu et souvent on ne revient pas sur l'action si il reste au sol cela occasionne un arrêt de jeu favorable à la vérification . A mon avis on n'est pas prêt de voir ces simulations s'arrêter car c'est l'intérêt du joueur victime et de son équipe je soupçonne même les entraineurs d'inciter fortement leurs joueurs à ce type de réactions .

Il est étonnant qu'un joueur comme Anthony Jelonch, apparemment irréprochable, se reconvertise subitement au cirque ! Le poids du capitanat ? Les briefings du staff ?

À partir du moment où certains considèrent que Ntamack a simulé en demi de top14 je pense que ce genre de débat n'a pas fini d'exister...

Jelonch au bien reçu un uppercut, on voit sa tête partir très brutalement en arrière. Pour une personne lamda, c'est le coup du lapin.
Je ne comprends pas qu'il reprenne sa place après le protocole, si la priorité c'est la santé du joueur, il ne revient pas. Et on pourrait
même aller plus loin, un joueur qui reste à terre dans le gaz, ne revient pas sur le terrain même s'il semble reprendre ses esprits au vestiaire. On assure la sécurité de ceux qui ont pris un gros choc et on limite les risques de simulation. A l'inverse, les courageux qui voudraient se relever rapidement, en titubant, seraient repérés, si t'es KO même 10 secondes, sortie définitive. Pour les autres cas le protocole commotion s'applique.
Pour le joueur auteur d'un geste déloyal, arbitrage terrain, si l'arbitre n'a pas vu le geste, dans son dos, mal placé, l'arbitre vidéo prend la main ( pas à tout bout de champ non plus).
En dernier recours la commission après le match peut boucher les gros trous de la raquette en motivant sérieusement sa décision surtout si elle revient sur une décision de terrain.
Il faut vraiment limiter les tentatives d'intervention directes ou indirectes des joueurs auprès de l'arbitre car ça devient vraiment pénible parfois, cf Hopper dans ce dernier match et beaucoup de 1/2 de mêlée, entre autres.

Je trouve qu'Oussama a une argumentation plus appuyée et développée que Clément, mais c'est peut-être parce que je m'y retrouve plus (quand même, "bouh faut pas simuler, RIP les Valeurs®" c'est un peu court non?).

Déjà le premier point à aborder si l'on se lance sur un tel sujet c'est celui relevé par plusieurs internautes, à savoir ce que l'on appelle exactement "une simulation". Pour moi on doit distinguer deux choses : simuler une faute et simuler les conséquences d'une faute. Les deux actions n'ont rien à voir, que ce soit dans les faits sur le terrain et dans les intentions du joueur en question.
Dans le premier cas c'est par exemple Huget contre Bath il me semble, qui vient bousculer un joueur anglais puis quand celui-ci le repousse de la main fait comme s'il avait pris un coup de poing et se roule par terre en se tenant le visage (probablement l'action qu'avait Clément en tête en citant Bouclettes). Les faits : il ne s'est rien passé. Les intentions du joueur : il cherche à induire l'arbitre en erreur pour qu'il mette un carton "gratuit" à son adversaire. Il y a une volonté de léser l'adversaire.
Dans le second cas on a un joueur qui subit une faute et souffre soudainement le martyr. Les faits : il y a une faute. Les intentions du joueur : "forcer" l'arbitre a voir la faute et "convaincre" l'arbitre qu'elle n'est pas négligeable. Il y a plutôt une crainte d'être lésé.

C'est dans cette seconde catégorie que rentrerait Jelonch, et globalement la majorité des simulations au rugby (du moins pour l'instant). Il faudrait peut-être déjà commencer par utiliser un terme différent pour chaque catégorie pour ne pas donner de fausse impression. Jelonch en rajoute des caisses, mais il ne simule pas avoir pris une épaule dans la gueule pour autant : il a pris une épaule dans la gueule.
L'intervention d'Oussama et la référence au foot est très intéressante, parce qu'au delà du jugement "bien / pas bien" cela se penche plutôt sur le "pourquoi". Le footballeur ne se tient pas la jambe après un tacle parce qu'il a mal, il se tient la jambe après un tacle pour montrer qu'il a été touché lors du tacle. Car sur le papier c'est interdit, peu importe que le tacle soit violent ou non, que le joueur touché ait eu mal ou non. Neymar est l'incarnation de la "simulation" dans le foot actuel, et ses roulades font plus que sourire. Mais derrière cette image de pleureuse il y a une autre vérité qui nous échappe quand on regarde la télé : Neymar prend des coups dans les chevilles et dans les tibias 30, 40, 50 fois par match mais n'obtient pas 30, 40, 50 coups francs pour autant. Il cherche donc à réduire cet écart en désignant à l'arbitre chaque contact qu'il subit et en lui indiquant que ces contacts ne sont pas aussi anodins qu'ils ne paraissent. Sur des jugements qui impliquent l'interprétation de l'arbitre dans le "tri" des fautes suivant leur gravité, les joueurs veulent peser sur la décision en matérialisant le fait qu'il y a bel et bien une faute.
C'est exactement cela qui est en train de se banaliser dans le rugby. Les joueurs qui subissent un acte qui leur semble être une faute évidente cherchent à attirer l'attention de l'arbitre sur l'acte en question, parce qu'ils craignent que la faute soit passée à la trappe ou que l'arbitre penche vers la légèreté dans la sanction.


Alors oui ce n'est pas très beau comme attitude. C'est certes moins dégueulasse que d'inventer une faute qui n'a pas lieu, mais ce n'est pas très moral pour autant que d'utiliser ses talents plus ou moins grands d'acteur pour tenter d'influencer l'arbitre. Déjà parce que c'est sous-entendre que l'arbitre n'est pas capable de faire son boulot si on ne l'aide pas, et aussi parce que c'est sous-entendre que les jeux d'influence autour de l'arbitre font partie du jeu. En fait on ne devrait pas voir cela sur le terrain, parce que le rugby/sport c'est le fair-play et le respect de l'arbitre.
Sauf qu'il va falloir qu'on soit honnête avec nous-mêmes : nous sommes dans le rugby professionnelle. Arrêtons de nous bercer d'illusions avec des histoires de fair-play ou de respect de l'arbitre, seule la victoire compte. Pour les joueurs, pour les staffs, pour les supporters. Sur ce point j'aime bien la référence de Clément aux Valeurs, même si je n'en partage pas la conclusion : les Valeurs sont piétinées allègrement depuis des années, alors pourquoi partir soudainement en croisade parce que quelqu'un a oublié de mettre les patins avant de marcher sur les Valeurs?

Un joueur qui cherche à faire pencher l'arbitre dans son sens c'est nul, mais le rugby a déjà intégré ce comportement depuis des décennies. Le 9 qui lève les mains pendant tout le match, l'entraineur qui mentionne tel registre du jeu adverse comme "à surveiller par l'arbitre" avant le match dans la presse voir auprès des arbitres, le président qui met la pression après le match en parlant de cabale arbitrale contre son club, tout cela existe depuis très longtemps et c'est parfaitement intégré, à moins qu'un des acteurs ne dérape vraiment plus personne ne le relève. Chercher à influencer l'arbitre fait partie du sport et du rugby. On peut trouver cela moche, mais c'est bien réel et absolument pas nouveau.
Et c'est pareil pour le respect de l'arbitre : joueurs entraineurs et supporters se plaignent toute l'année parce que l'arbitre a oublié telle faute (contre son équipe) ou n'a pas été assez sévère sur telle faute (contre l'autre équipe). On peut trouver que c'est moche, mais c'est bien réel et il n'y a pas grand monde qui ne s'y adonne jamais. Défendre l'arbitre juste quand les joueurs en rajoutent sur des fautes réelles mais laisser passer tout le cirque le reste de l'année (voir y participer), c'est plus du folklore qu'autre chose. C'est comme le joueur amateur qui annonce tous les ans qu'il va revenir en forme pour la saison prochaine parce que ça fait bien de le dire mais revient avec ses +10 kilos et se planque lors de la préparation physique : on l'aime bien quand même, mais il se fout de notre gueule.

@Team Viscères

Oui, D'accord avec vous. On peut aussi allez voir l'arbitre et lui dire qu'on a été touché... En Rugby c'est très difficile d'échapper à la video, et à la commission de discipline. Sur cette action précise, il y a plaquage à l'épaule qui glisse vers la tête. Un peu comme Toulouse Bordeaux et le geste du talon de Toulouse. Donc jaune ou rouge et suspension. Là la commission de discipline dit clairement : pas de geste vers la tête, simulation de Jelonch. Il faudra donc essayer de comprendre si toucher le visage même involontairement et répréhensible ou non. Je croyais que oui... Mais ce que fait Jelonch est idiot. Et il va falloir ce poser la question de pourquoi le "French Basching" est de retour dans le Rugby mondial. S'imaginer que c'est uniquement parce que l'EDF joue mieux, ou que l'on organise la CM serait un peu simpliste. La France à quelques joueurs de talent mais son jeu est simplement redevenu ce qu'il a toujours été. Surprenant parfois superbe, mais tactiquement toujours aussi léger et inconstant. Elle se traine entre la 5eme et la 7eme place, donc... Par contre le rugby des clubs est incroyablement violent par rapport à ce que l'on voit dans les autres grands championnats... Et ça ça doit énerver les anglo saxons qui ne doivent pas trouver très pro d'avoir des blessés et des suspendus à la pelle... A suivre.

@Team Viscères

en gros tu nous dis que cela existe et qu'il ne sert à rien de lutter contre. Je ne te suis pas. Même si cela existe, il faut s'en indigner car sinon comme le dit un message plus bas, on aura cela sur chaque action. Au foot, les joueurs trichent pour obtenir de fautes. Je ne dis pas que cela n'existe pas au rugby, mais que pour l'instant, la mentalité n'est pas celle la et qu'on en est pas encore au point de dire qu'un joueur a du métier parce qu'il a triché en simulant une faute. Dans le cas du Huget tout le monde lui est tombé dessus et c'est justifié. On arrivera peut être pas à arrêter le train en marche mais s'indigner permettra peut être de la ralentir.

@Guilhem34

Je suis un peu triste, parce qu'en lisant ta réponse j'ai l'impression que soit je ne sais pas m'exprimer soit tu ne m'as pas lu.

@Team Viscères

Les jours passent mais pas le talent de Team Viscères 👏

@Team Viscères

Mais si on veut pas que ça continue dans cette direction, parce que comme moi on est naïf et pur (héhé), on instaure un Capitain Challenge ?

@Yoooooooy

Je ne suis pas sûr que le challenge change quelque chose à ce phénomène.
D'abord parce que dans le challenge tu as un nombre d'interventions limitées, donc il y aura toujours un intérêt à ce que la faute soit vue par l'arbitre quitte à forcer le trait plutôt qu'à devoir challenger toi-même.
Ensuite parce que je pense que c'est une dérive beaucoup profonde que juste quelques joueurs qui se mettent à se rouler par terre. Pour moi cela s'inscrit dans la défiance globale envers l'arbitre et cette incapacité croissante à accepter qu'une décision puisse être autre que celle souhaitée, et cela concerne tout le monde (joueurs, coachs, présidents, journalistes, supporters, spectateurs. Et aucune innovation n'est venue enrayer cette tendance, par exemple la vidéo n'a pas fait diminuer les plaintes sur l'arbitrage.

@Team Viscères

Team Viscères is president - Prod by Marley Marl

On s'en fou ils vont prendre une volée dans un semaine et la commission ne pourra rien y faire 🙂

On ne peut pas laisser les footeux tranquilles, avec les excès que nous leurs connaissons.
Nous sommes plus dans une caricature de la société, où la victoire s acquière à tout prix. Jelonch la joue intelligemment en influençant les arbitres en plus sur le tampon il fait un en avant.
Et son équipe a quand même perdu. Donc rouge ou pas, on l a dans le lac.

Donc si on suit Oussama, le rugby est condamné à participer de plus en plus de cette forme généralisée de malhonnêteté et on est donc condamné à voir des joueurs de rugby se tenir la jambe en criant comme des macaques avant de recommencer à courir comme des gazelles.

Vive le ping-pong ! Dernier repair des gens honnêtes (je sais, je me fais des illusions)

Franchement Clement ?? Vous voyez Jelonch simuler..?? C'est le genre du bonhomme..?? Il a des antécédents..??
Il n'y a pas pour vous de contact à la tête..?? Ah ben non, la commission a innocenté Koroibete, c'est vrai , j'suis bête...
A part le cas Huget, voir Tauzin , vous ne citez qu'un 3/4...trouvez d'autres arguments car c'est un peu léger de citer juste un joueur qui c'est bien fait moquer pour sa simulation grossière, mais de là à dire que notre sport se dirigerait vers la commedia del arte footbalistique , c'est faire un raccourci digne d'un "Régis"....
A part les 9 qui en jouent, je n'ai pas encore vu un avant faire de la simulation...des noms peut-être..?? avec leurs antécédents bien sûr

@pascalbulroland

Regis écrit un commentaire sur le rugbynistère

  • epa
    38006 points
  • il y a 1 semaine
@pascalbulroland

Oui bien sûr les 9 le font et jamais les avants qui sont tous d'une droiture et d'une honnêteté sans faille . Je te mets juste la première vidéo qui vient sur youtube. Je ne cherche pas plus loin les avants sont si sensibles.
https://www.qwant.com/?client=brz-moz&t=videos&q=simulation+au+rugby&o=0%3AAXnWbrco7i4
Jean-Philippe Genevois talonneur, Yvan Watremez (pilier) sont dans le top 3 avec bouclette 😂 😂

@epa

Wattremez ,s'il y a la vidéo , le talonneur parisien peut prendre un rouge vu qu'il le touche "légèrement", même si Wattremez simule, on aurait jugé l'intention du coup de boule à la vidéo
Les 2 avants simulent bien, c'est vrai, et c'est assez vieux quand même, mais comparé à Jelonch, peut-on dire que ce dernier simule..??
Les supporters australiens disent que oui et demandent qu'il soit sanctionné et pas qu'eux...
Le plus beau reste bouclette...et encore, Tauzin avait été pas mal aussi lors d'un match contre le RCT

  • epa
    38006 points
  • il y a 1 semaine
@pascalbulroland

Je ne parlais pas de Jelonch mais je vois bien que les simulations de 3/4 te touchent plus que celle des avants. C'est bien il faut rester solidaire 😉

Jelonch en rajoute énormément mais il n'empêche qu'il s'est pris une épaule de Koroibete lancé dans la tête.

(Mauvais) jeu d'acteur ou pas, la faute y est.



Le soucis, c'est que les arbitres ne se seraient pas attardés dessus s'il n'était pas allé au sol.

De l'autre côté de la Manche, l'attitude de Wyn Jones pendant le Tournoi des VI Nations avait fait pas mal de bruit, puisqu'il avait "provoqué" deux cartons rouges. Je mets le mot entre guillemets car ce n'est pas de sa faute s'il se prend une épaule dans le visage, mais en revanche en restant au sol alors qu'il aurait pu se relever et repartir au combat, il provoque l'arrêt du jeu et les ralentis qui suivent entrainent l'appel à la vidéo de la part de l'assistant.

Jelonch fait ici la même chose. S'il met 2-3 secondes à réagir, c'est parce qu'il est assez solide pour encaisser le choc. Faut-il lui reprocher de ne pas tomber KO sur l'impact ?



Comme je le dis plus haut, le problème est que l'assistant vidéo ne se préoccupe que de ce qu'on peut voir sur les ralentis (quoi que, certains sont meilleurs que d'autres). Un exemple, Couilloud sur son essai utilise son avant-bras qu'il envoie en plein dans le menton de son vis-à-vis. Celui-ci ne reste pas au sol, on n'est jamais revenu dessus, même pas pour vérifier s'il avait l'avant-bras collé au corps ou non.



Vous l'aurez compris, ce n'est pas tant le cinéma de Jelonch qui me dérange mais plutôt qu'on doive en arriver à ce genre d'attitude pour que les gestes dangereux soient sanctionnés.

Alors qu'à la base l'Australien voulait juste lui casser les côtes.

Saleté d'Auscitain, depuis le début on dit que ce sont des simulateurs les Gersois. Pauvre brebis fidjienne victime de sa sinistre manipulation.

Non, un gersois, ça ne simule pas ! Il a réellement ressenti le contre coup dans l'instant suivant le choc. Il ne peut en être autrement. Sa simulation serait sinon de très très mauvaise qualité et comme il sait tout faire très bien (sauf peut être les interview ...), ce n'est pas possible !

il y a une manière simple de résoudre cette affaire de la part des arbitres en fait.
Pour le plaqueur, si c'est justifié Rouge (ici il me semble que c'est justifié)
Pour le plaqué carton jaune pour non respect des valeurs (il y a un article dans le règlement qui permet de traiter ce genre d'attitude)

Complétement Clément

Avé l'axxent de Marseilleu...." Je simule pas, juste j'exagère peuchère"...

mouais je ne sais pas trop si il y a simulation, il le prend plein fer quand même.

Je comprends pas trop la polémique, Jelonch en a rajouté, et alors !
Contact entre l'épaule et la tête c'est carton rouge, le kangourou peut plaquer au niveau des côtes, ça fait aussi mal et c'est réglementaire.
C'est marqué nulle part qu'il faut que le plaqué sorte sur un brancard pour que l'arbitre sorte le rouge !

  • O'Livey
    6369 points
  • il y a 2 semaines

Ah non, vous allez pas vous y mettre aussi! Tous le monde part du principe que Jelonch "oh ouais, il a touché la tête, je vais pouvoir en faire un rouge!". Le mec vient de se prendre un uppercut plein menton par l'épaule d'un fidjien de 100kg lancé sur 30m. Vous croyez vraiment qu'il est en état de penser directement après ça? C'est si difficile que ça d'imaginer qu'il puisse être réellement secoué? C'est (malheureusement) loin d'être la première fois qu'on voit un joueur se prendre un choc de la sorte. Et oui, sa gestuelle est vraiment étrange. Mais c'est pas parce que l'impact est similaire que l'issue l'est. Je rappelle que Lacroix a du arrêter sa carrière pour un choc tout à fait anodin à la base. S'il y en a qui doutent qu'il soit sérieusement touché, vous avez qu'à voir la suite de son match: il est nul. Le mec passe d'un des tout meilleur joueurs de la série sur les deux premiers matchs à complètement transparent sur le dernier. Cette grosse baisse explique d'ailleur qu'on se soit fait bouffer devant sur ce dernier match. Ce qui me gêne le plus dans cette histoire, c'est qu'il soit revenu sur le terrain.
Ah, et pour ajouter à tous ça, on "applaudi" la décision de la commission qui a blanchi Koroibete. "Superbe" image.

@O'Livey

Bon t'as l'air chaud sur ça mais je vais quand même me faire l'avocat du diable parce que j'aime bien te lire: le fait qu'il passe sans problème le protocole commotion, ça en dit long sur le choc réel ou sur la superficialité du protocole ? Certes il se prend un Fidjien de 95 kilo fait en parpaing de ciment, mais Jelonch fait quoi... 110 kilo? Après il est passé à travers son match... comme Vincent d'ailleurs parce que les deux ont enquillé 3 match en 10 jours.

Mais au-delà de cette discussion de canapé, on espère quand même que Jelonch est pas retourné sur le terrain avec une commotion.

  • O'Livey
    6369 points
  • il y a 2 semaines
@Yoooooooy

Les deux. Je vois 2 scénarios.
A: Jelonch simule vraiment (dans la mesure où on peut appeler ça simuler, il se prend une épaule dans la tronche). C'est un costaud, tellement solide qu'il peut encaisser une épaule "Fidjien de 95 kilo fait en parpaing de ciment" (belle) dans la gorge, il a rien, il passe le HIA sans problème, et retourne sur le terrain. Il fait un match de très en dessous des ses standards parce qu'il est cramé après cet enchainement de match.
B: Il s'est fait défoncer la tronche. Le choc fait que le système nerveux fait un craquage complet. T'as déjà vu des coups de poing au foie lors de match de boxe? Les mecs prennent le coup de poing, il se passe rien pendant 2-3 secondes, et ils s'écroulent subitement. Il passe le protocole parce qu'il est foireux. Il retourne sur le terrain en étant clairement plus à 100%. Pas forcément commotionné, mais le corps s'est mis en shutdown quelques instants parce qu'il a failli avaler sa glotte.
Je penche pour le scénario B. Y'a trop d'incohérences sur le A. Jelonch, je le vois pas vraiment simuler. Actuellement, c'est peut-être le joueur français le plus "dur", à part peut-être Leroux. Si un mec est capable d'enchainer des matchs, c'est lui. Mais même le mec le plus dur du monde, il se prend un uppercut de l'épaule par un type construit comme une armoire normande, il est pas bien après. J'ai l'esprit un peu contestataire aussi, et surtout, je suis dégoûté (voire choqué) ce que j'ai pu lire sur des forums anglo saxons, où Jelonch se fait lyncher unanimement.

@O'Livey

Assez d'accord, le choc n'est quand même pas si anodin. Faut-il forcément que le gonze soit inanimé ou ensanglanté pour passer au-delà des spéculations?
Un jour sur un terrain j'ai pris un peu le même genre de pioche. J'ai presque senti le pâté toucher la boite, et durant quelques secondes j'ai bien cru voir Sainte-Laragnasse!

@O'Livey

Décision de la commission : Jelonch est un méchant simulateur et les arbitres de la rencontre sont des incapables.
Bravo Rennie, bien joué !

@Jonathan Sextoy

Jelonch est maintenant toulousain.
Toulouse vient de faire un doublé grâce à des simulations qui ont permis d'évoluer à 15 contre 14.

Jelonch a donc simulé pour permettre à son équipe d'évoluer à 15 contre 14 (mais va se faire engueuler, il devait réserver cette technique secrète pour son club).

  • Luern63
    5148 points
  • il y a 2 semaines

Bientôt dans tout les bons clubs de top 14 du nouveau dans le staff technique , un coach cascadeur pour des chutes spectaculaires (de préférence sur la tête) et un coach d'art dramatique.

@Luern63

j'ai peur que tu aies raison

Excellentes réflexions, autant de Clément que d’Oussama. Merci à chacun pour ces analyses intelligentes.
Perso, pour avoir travaillé en traumato et bossée la chute en théâtre, celle de Jelong ne ressemble pas à un état consécutif à un choc, mais bien à une simulation, qui plus est, mal exécutée.

  • epa
    38006 points
  • il y a 1 semaine
@Sent Junian

C'est vrai que c'est mal joué mais il a quand bien exécuté l'épaule pleine poire. Moi perso, sur un contact comme ça, je n'aurais même pas vu la fin du match.

@Sent Junian

Et tu faisais quoi en traumato ?

@Sent Junian

Ps : ce qui ne veut pas dire qu’il n’y ait pas faute...

d'accord plus avec Oussama. "Ça fait pas Rugby" mais il signale en fait la faute, qui est bien là. Simulation ça voudrait dire qu'il n'y a pas de faute, mais que le joueur tombe tout seul. Pas le cas ici.

@Rémi teLamettra

C'est là le pb. Pourquoi en rajouter? L'arbitre video doit intervenir de lui même sans que Jelonch nous fasse une Sarah Bernard. S'il n'intervient pas c'est qu'il pense que cela n'en vaut pas la peine. Ce n'est pas aux joueurs à arbitrer. Après on peut dire c'est bien jouer, c'est avoir du métier... Moi je trouve que ce n'est pas super et je n'aimerais pas que cela se généralise. Faute ou pas faute en fait n'est pas le problème.

En la matière, ça ne vaut pas, et de loin, le "plongeon canard" (comme à la piscine) de Giteau sur le plaquage de Machenaud (finale Top 14 à Barcelone).
Reste que sur Jelonch, la faute est bien réelle, cette fois-ci.

@lebonbernieCGunther

Machenaud lui-même n’a pas parlé de simulation. Je comprend qu’on puisse se poser la question au ralenti mais à vitesse réelle, c’est tellement rapide que ni l’un ni l’autre n’a le temps de jouer volontairement déloyal !

@Math yeux Jah l’ibère

Revois la réaction de Machenaud dans les vestiaires, en direct. Il ne se savait pas filmé et Guiteau en prend pour son grade. Je pense que si tu retrouves l'intégralité de la rencontre sur le net, tu n'auras plus le même avis. Bon pêche!

@lebonbernieCGunther

Fabrice Metz aussi en a pris pour son grade avec Machenaud, ce n'est pas pour autant qu'il était coupable.

  • JC83
    3082 points
  • il y a 2 semaines
@lebonbernieCGunther

Ça m'étonnait que quelqu'un ne la ressorte pas !
Incroyable qu'on puisse accuser Giteau d'avoir fait exprès de heurter le sol de la tête après le plaquage cathédrale de Machenaud, au risque de se briser une vertèbre cervicale !
Je rappelle que sur cette action il n'y avait eu aucune simulation de la part du plaqué, c'est l'arbitre qui avait estimé - avec raison - que le geste méritait l'exclusion, comme celui du Gallois contre la France en demi-finale de la Coupe du Monde 2011.

  • Luern63
    5148 points
  • il y a 2 semaines
@lebonbernieCGunther

Y'a une forme de justice puisque dans les 2 cas l'équipe qui jouait à 14 à finalement gagné le match !!!

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
News
Arbitrage
News
News
News