Rugby. Vus d'Argentine, les Bleus sont redoutables mais pas imbattables
Français et Argentins se retrouvent deux ans après la Coupe du monde au Japon.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Trois observateurs avertis nous livrent leur ressenti sur le match entre le XV de France et l'Argentine du samedi 6 novembre au Stade de France.

Ce samedi, le XV de France retrouve l'Argentine deux ans après ce succès étriqué des Bleus lors du Mondial 2019 au Japon. Un match qui s'annonce électrique entre des Bleus décidés à réaliser une grande tournée de novembre. Et des Pumas qui pour la plupart évoluent en France. Depuis la Coupe du monde, la France a retrouvé de sa superbe. Côté argentin, ça a été plus compliqué, notamment en raison de la crise sanitaire qui n'a pas permis aux Sud-Américains de s'entraîner et de jouer dans de bonnes conditions. Ils restent également sur un Rugby Championship compliqué, mais on peut compter sur eux pour se transcender face aux Tricolores. Avant ce match, nous avons demandé à trois observateurs avertis ce qu'ils pensaient du XV de France et des Pumas : Agustina Soriano (Rédactrice web et chroniqueuse pour ESPN), Eugenio Astesiano (Journaliste pour Hablemos Rugby et Eden Park Argentina) et Fran Capizzi (Réalisateur de match et Producteur TV pour ESPN et PEGSA).

De l'extérieur, diriez-vous que la France est redevenue un grand pays de rugby après une période difficile de plusieurs années ?

Agustina Soriano : Actuellement, l'équipe de France s'est positionnée comme un adversaire redoutable qui peut perturber le développement du jeu de ses adversaires. Bien qu'on puisse dire qu'ils n'ont pas encore atteint le niveau des grandes puissances, les derniers matchs ont montré qu'ils ont une idée et un plan de jeu ; de plus, les joueurs dont ils disposent leur donnent un avantage lorsqu'il s'agit de faire valoir leurs qualités.

Eugenio Astesiano : La réponse réside dans le fait d'avoir misé sur les jeunes. De 2017 à aujourd'hui, la France s'est appuyée sur toutes les bonnes choses faites par ses équipes U20, notamment avec le double titre de champion du monde. Non seulement grâce à Dupont, Demba Bamba, Kilian Geraci et Ntamack, mais aussi grâce à tous ceux qui sont passés par là et qui ont contribué et continuent de contribuer.

Fran Capizzi : La France a gagné en confiance lors de la RWC 2019 et depuis, elle a pris un élan dirigé vers la RWC 2023. Sans aucun doute, ils sont aujourd'hui l'équipe la plus complète d'Europe. Ils peuvent gagner ou perdre... mais Galthié a beaucoup d'options et de variantes à choisir à un haut niveau (la série contre l'Australie en juillet en a été le grand exemple).

Selon vous, quelles sont les ambitions des Pumas pour ce match ?

Agustina Soriano : Les Pumas joueront un double jeu : contre la France et contre eux-mêmes. Autour de l'Argentine il y a un nuage de fortes interrogations, surtout après leur mauvaise performance dans le récent Rugby Championship. Peut-être pas tant envers l'équipe en elle-même ou individuellement, mais aussi envers l'entraîneur Mario Ledesma. Commencer la fenêtre internationale de novembre contre les Bleus sera une excellente occasion de démontrer les changements qui doivent commencer à prendre forme, d'autant plus que nous sommes à un peu plus d'un an du prochain grand rendez-vous mondial.

Eugenio Astesiano : Le match face à la France c'est un classique, et l'équipe se doit de gagner. Après cela, ils doivent être capables d'établir sur le terrain une idée claire du jeu offensif qui fait défaut pour le moment et ils doivent se renforcer et être à nouveau fiables sur les coups de pied. Ils doivent également être solides en défense, notamment dans les plaquages 1v1.

Fran Capizzi : Les Pumas voudront absolument gagner et ont les qualités nécessaires pour surprendre la France. Après un Rugby Championship marqué par six défaites et très peu de volume offensif, l'équipe a intérieurement besoin d'un coup de fouet pour bien démarrer cette tournée de novembre.

Quelles sont les forces et les faiblesses de ces deux nations à l'heure actuelle ?

Agustina Soriano : L'Argentine possède un pack très solide. De plus, ses coups de pied ont tendance à bien fonctionner comme méthode de création de jeu face à un adversaire qui bloque et/ou entrave les possibilités d'avancer en distribuant le ballon. Lors des derniers matchs la défense a été l'un des problèmes réguliers de l'équipe. En attaque, le plus gros point d'interrogation se situe au niveau de l'animation du côté ouvert, qui est normalement occupé par Nicolas Sanchez. Il semblerait que samedi le numéro 10 sera porté par Santiago Carreras, qui n'est pas un ouvreur de formation. Je pense que, selon la façon dont Carreras aborde le jeu et la connexion qu'il a avec le demi de mêlée, la France peut exploiter cette faiblesse pour interférer dans le jeu et forcer les Pumas à défendre, sans leur donner la possibilité de créer des opportunités trop librement.

À partir de cette fenêtre de novembre, je pense que la France sera sous pression pour ce qui est de la solidité dans le jeu, tout simplement parce qu'elle est l'hôte de la RWC2023. Une pression qui peut ou non jouer en leur faveur mais qui les obligera sans doute à trouver de la constance dans leurs performances. Les Gaulois arrivent en tant que favoris pour le match contre l'Argentine. Il sera intéressant d'observer comment Antoine Dupont se comporte dans son nouveau rôle de capitaine. Nous pourrons voir si cela n'influence pas sa performance, étant une pièce fondamentale de l'équipe. La clé pourrait aussi être en défense. Surtout dans les formations fixes, où les deux formations parties ont les ressources pour contester la puissance de la même.

Eugenio Astesiano : L'équipe d'Argentine a quelques grands noms et s'ils sont capables de récupérer l'énergie du groupe et de jouer de manière simple, sans vouloir faire des choses complexes, mais en jouant un jeu direct et frontal, c'est une équipe capable de prendre l'avantage devant. C'est une équipe qui a été très vulnérable dans les premières minutes. Ils marquent très facilement et sans effort. Après cela, ça devient très difficile pour eux.

Une de leurs qualités est qu'ils (les Bleus, ndlr.) sont très confiants et qu'ils ont le courage de jouer. Ils ont perdu leur peur de faire des erreurs. Ils ont confiance en leurs qualités et jouent avec ce qui se trouve devant eux. Ils saisissent leur chance même dans leur propre moitié de terrain et essaient de tirer le meilleur parti de chaque ballon. En défense, ils ont solides, bien qu'il y ait des faiblesses à ce niveau. Ils marquent des points. Si le jeu se déroulait à un rythme élevé et avec de nombreuses phases impliquant beaucoup de défenseurs, ils auraient la possibilité de créer davantage d'espaces.

Fran Capizzi : Les deux grandes forces de Los Pumas, la mêlée et la défense, étaient grandement observées par nos adversaires durant le Rugby Championship. Améliorer la mêlée et obtenir un jeu de qualité est la chose à faire immédiatement pour être compétitif. Le retour de Cubelli pourrait être une injection d'énergie positive pour l'équipe.

La France a montré des signes de faiblesse lorsqu'elle était sous pression, par exemple contre l'Écosse (lors du 6 Nations 2020 et 2021). Si les Pumas parviennent à amener le jeu à ce stade, ils peuvent avoir une chance de gagner. Ce sera un grand test pour le combo Ntamack-Jalibert. Si l'équipe de Galthié joue confortablement et avec liberté, la fluidité de son attaque briserait n'importe quelle défense.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Sur les 2 dernières bonnes époques du xv de France (Laporte et Lievremont), l'équipe a commencait à obtenir des très bons resultats à la 3eme saison de ces selectionneurs. O est donc en plein dedans. Il ne faut pas se faire de faux espoirs en se comparant trop aux equipes que l'on avait avant celle de Galthié. Mais on peut espérer concrétiser le boulot des 2 précédentes saisons en obtenant les résultats attendus pour nous placer dans la peau d un favori au mondial

  • mic4619
    5403 points
  • il y a 4 semaines

Attention pour l'EdF match piège par excellence......
Je ne sais pas pourquoi, mais je ne le sens pas bien ce match pour l'EdF !
- Est ce le fait que ce soit l'Argentine soit présentée en victime obligatoire ....
- La certitude qu'on certains journalistes à ne penser qu'aux AB, alors qu'avant il va y avoir cette bête noire qui nous a pourri la CdM 2007 (Merci BL pour la fameuse lettre de Guy Moquet ....et sa compo pourri pour ce fameux match.... ) et qui ne nous réussi guère ....
Si on se plante contre l'Argentine, FB va être très mal, il pourra sortir tous les arguments qu'il veut cela ne passera pas. .....

Quand je lis ce titre et les commentaires ici et là, je me dis qu'on a pris le melon vraiment très vite. Il suffit que l'EDF joue mieux - et elle joue mieux - pour que l'on se voit en All Blues imbattables, mais comme le staff et les joueurs le répètent (heureusement) souvent : on a encore rien gagné. Les Argentins traversent une mauvaise passe mais ils sont capables de battre les All Blacks. Nous on arrive avec une équipe version 4 ou 5.0 (j'ai arrêté de compter) et on peut s'estimer bien chanceux que l'on ne commence pas par le match contre les Kiwis.

  • Theobit
    9578 points
  • il y a 4 semaines
@Yoooooooy

Je ne pense pas qu'on n'ait pris le melon. C'est plutôt les journalistes qui nous vendent cette Angiosperme de l'ordre des Cucurbitales.

Au vu des commentaires de tous les spécialistes et grands connaisseurs du rugby qu'on trouve ici, j'ai plutôt l'impression qu'on est surtout heureux de retrouver du jeu.
On sent tous que l'EDF peut faire de grandes choses avec les joueurs qu'on a. Mais faut le concrétiser, effectivement.

Perso, j'ai quand même assez peur de la rouste qu'on pourrait prendre contre nos amis Kiwis.

@Theobit

Ce sont quand même pas des nouveaux joueurs même s'ils sont jeunes. On attend beaucoup d'eux. C'est vrai. Si ça tient devant, ils peuvent faire de jolies choses mais ce n'est pas le tournoi et encore moins la coupe du monde. La pression est quand même moins grande. S'ils perdent contre les AB (ce qui serait normal) ce ne sera pas bien grave. S'ils perdent contre l'argentine, il faudra faire quelques ajustements. Mais ils ont un an pour être prêts. Être prêt avant cela ne sert à rien. Cela permet juste de donner du temps aux autres équipes de préparer une riposte adaptée.

  • mic4619
    5403 points
  • il y a 4 semaines
@Guilhem34

Ce n'est pas un ajustement c'est qu'il y a un gros problème .....
Car la non-présence de B. Leroux et Dulin dans les joueurs restant à Marcoussis , probablement Aldritt sur le banc qui sont des cadres dont un pressenti comme capitaine dixit FG ....
C'est pas clair et je n'arrive pas à comprendre que l'on prend des risques avant de rencontrer les AB ....
Pour Jaminet à la place de Dulin et Ramos renvoyé à Toulouse je comprendrai, B; Leroux vu son match de dimanche pas conservé et à la place on garde Verhaeghe ?????
Aldritt sur le banc c'est vraiment à la rigueur acceptable mais c'est limite pour moi je maintiens, Jelonch malgré sa formation en 8 n'en est pas un , voir aucune titularisation à Toulouse barré par Tolofua et Miquel....
Autant je veux le voir en 6 ou 7 en EdF mais pas en 8.....
Malgré toutes ses qualités il lui manque de la densité à ce poste à moins d'avoir un 6 de gros tonnage à coté de lui, comme par hasard le 6 qui joue en 6 ou en 8 à La Rochelle ou même à ces débuts en EdF c'est Aldritt .....

@mic4619

Aldritt fait un début de saison un peu poussif mais je suis d'accord avec toi, je ne comprends pas trop pourquoi il ne serait pas titulaire. Pour leroux, je ne sais pas mais ce n'est pas Verhaeghe (qui n'a pas été convoqué cette fois) qui le remplace mais Flament. Pour moi, c'est à voir à ce niveau.

  • Dupont9A
    3238 points
  • il y a 4 semaines

Ils sont toujours à bloc contre nous.

L'objectif des Pumas ? Ben, bouffer du coq !!!

"Trois observateurs avertis ..."
N'importe couac, ils n'ont même pas demandé l'avis de Francisco Lopez, pharmacien, avenida San Martin à Santiago du Chili, alors que sa pharmacie était ouverte, au prétexte qu'il est chilien et non pas argentin. Pas d'ac !

@lelinzhou

Il a même passé une nuit blanche le pauvre !

@lelinzhou

Lopez le pour et le contre ?

@Garou-gorille

Tu connais un pharmacien qui soit contre Lopez ?

@lelinzhou

Gomez mais gommer le pour et le contre, il n'y a plus d'analyse possible !

@Garou-gorille

Gomez l'obèse ?

@lelinzhou

Vi, L"obèse à mes mucho !

@Garou-gorille

Tu en as beaucoup des mucho ?

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News