RUGBY. Triste fin de carrière à 31 ans pour cet ancien tricolore, déclaré inapte à la pratique du rugby !
Hugo Bonneval ne jouera plus jamais en Top 14, suite à des blessures à répétition.
Ce sont des histoires que n'aimons pas vraiment raconter, mais qui sont malheureusement bien réelles. Celle d'Hugo Bonneval, ancien international français, en est le parfait exemple.

Deux ans après sa dernière apparition sur un terrain de rugby, en Top 14, sous les couleurs de la Section Paloise, Hugo Bonneval a accordé une interview au média L'Équipe, afin de revenir sur sa triste histoire. Ce dernier a alors expliqué ses dernières saisons, faites de souffrance et d'innombrables opérations, lui qui n'a plus rejoué depuis février 2021, face à son ancienne équipe de Toulon. Seulement, après 4 opérations du genou gauche, en 2014, 2015, 2017 et 2020, l'ancien arrière international a été déclaré inapte à la pratique du rugby professionnel. En effet, sa licence a été retirée par un médecin expert en assurance maladie, fin d'année 2021. Une terrible nouvelle d'abord, puis une certaine forme de soulagement, pour cet homme avec le corps meurtri. 

RUGBY. Ces vieux briscards de plus de 35 ans qui jouent encore en Top 14 !RUGBY. Ces vieux briscards de plus de 35 ans qui jouent encore en Top 14 !

Inapte à la pratique du rugby, comment c'est possible ? 

Bonneval est revenu sans tabou sur ses dernières saisons, semé d'embûches et de douleurs, en expliquant sa dernière blessure, il y a presque deux ans jour pour jour : "Je me dis que c’est sans fin. Je n’ai plus de plaisir. Je tente une nouvelle arthroscopie, la cinquième, afin de nettoyer encore mon genou. Pour tenter de jouer une saison supplémentaire. Sauf que le chirurgien se rend compte que dans mon cartilage, sous ma rotule, j'ai un trou de la taille d’une pièce de deux euros. Il me faut une “mosaïque reconstructrice." C'est après cette opération que l'ancien joueur du Stade Français a été convoqué par un médecin expert en assurance maladie, que sa carrière va prendre une tout autre tournure. Hugo Bonneval revient également sur cet épisode : "Je suis en arrêt de travail. L’évolution n’est pas positive. Mon arrêt de travail est prolongé jusqu’au jour où je suis convoqué par un médecin expert de l’assurance maladie, fin 2021. Je m’y rends avec une petite valise de voyage dans laquelle j’ai tout mon dossier médical depuis 2014. Il n’a regardé que mes derniers examens. Quand il a vu que j’avais subi une mosaïque reconstructrice, il m’a dit: “C’est fini!” La pratique professionnelle du rugby m’est interdite. Il va demander un retrait de licence.

Une vie sans rugby, sans soucis

Évidemment, l'ancien joueur nous explique tout son malheur suite à cette décision d'arrêter le rugby, contre son gré. Néanmoins, et paradoxalement, Bonneval nous témoigne par ailleurs son soulagement suite à cet arrêt de la compétition à très haut niveau : "Au fond de moi, il y a une forme de soulagement quand même. Ma douleur est reconnue. Je n’ai pas menti. Ensuite, pendant un an, je suis entré dans un processus administratif pour faire reconnaître mon inaptitude à la pratique du rugby. C’est désormais officiel." Aujourd'hui, le frère d'Arthur, qui évolue à Brive, semble avoir accepté son sort, loin des opérations à répétition et de son inconfort de vie : "Je sais que je suis allé au bout du bout. Je n’en ai pas parlé, mais j’ai aussi des soucis à une hanche, à l’épaule gauche. Mon corps a souffert. Savoir que je n’ai plus la capacité de jouer au niveau qui était le mien m’aide à mieux accepter cette sentence. Je tiens à souligner qu’aucun docteur ou entraîneur, au Stade Français, à Toulon, à Pau ou en équipe de France, ne m’a jamais forcé à jouer ou à me faire piquer. C’était à chaque fois ma décision.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • alan75
    6446 points
  • il y a 11 mois

Déçu d'avoir de ses nouvelles de cette triste façon. J'avais apprécié son passage au SF, un joueur élégant utile et bien intégré.
Au moins il reste optimiste!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News