RUGBY. Le Virage inattendu d'Antoine Frisch entre le XV de France et l'Irlande
Dans le viseur de l'Irlande et de la France, le centre du Munster Antoine Frisch a fait un choix important pour la suite de sa carrière. Sera-t-il payant ? Crédit image : Screenshot Youtube URC
Dans le viseur de l'Irlande et de la France, le centre du Munster Antoine Frisch a fait un choix important pour la suite de sa carrière. Sera-t-il payant ?

RUGBY. Antoine Frisch au centre d'une guerre froide rugbystique entre la France et l'Irlande ?RUGBY. Antoine Frisch au centre d'une guerre froide rugbystique entre la France et l'Irlande ?Alors que l'on pensait assister à une lutte entre l'Irlande et la France au sujet d'Antoine Frisch, ce dernier a mis fin à toutes spéculations. Pour rappel, le centre du Munster est dans le viseur Fabien Galthié et d'Andy Farrell. Et discute avec les deux sélectionneurs. Si le premier ne manque pas de joueurs, le boss anglais du Trèfle n'a pas la même profondeur d'effectif derrière les Aki, Henshaw et Ringrose.

Le dernier à avoir fait un geste envers lui, c'est pourtant le patron du XV de France. Puisqu'il l'avait convoqué à Marcoussis en vue du match contre l'Angleterre dans le cadre du Tournoi des 6 NationsS'il a pensé un joueur porter le Trèfle avec fierté lors de son arrivée en Irlande, c'est un rêve en bleu, blanc, rouge qui l'anime. "Je veux jouer pour la France, c'est le pays où j'ai grandi, c'est le poster des Bleus que j'avais sur les murs de ma chambre d'enfant", confie l'ancien joueur de Tarbes à L'Equipe.

Il explique à nos confrères que les contacts avec les Bleus ne datent pas de cet hiver. La ligne entre le CNR et Limerick est active "depuis longtemps". Mais ce qui a convaincu Frisch, c'est le récent coup de fil de Galthié pendant le Tournoi.  "À partir du moment où j'ai été appelé dans le groupe, c'est devenu très clair pour moi". Ce qui est clair également dans son esprit, c'est l'énorme concurrence qui existe au poste. À Marcoussis, il a d'ailleurs pu se frotter à Gaël Fickou le taulier, mais aussi la relève représentée par Nicolas Depoortère

Sans oublier les Danty, Moefana ou encore le Toulousain Pierre-Louis Barassi et le Palois Émilien Gailleton. A 27 ans, Antoine Frisch semble partir de plus loin par rapport à ces deniers qui comptent déjà des sélections avec les Bleus.

S'il veut se donner toutes les chances de porter le coq sur la poitrine, il va certainement devoir rentrer au pays. Et rapidement. Alors même que son contrat avec le Munster court encore sur une saison supplémentaire. Les clubs susceptibles de l'accueillir ne manqueraient pas.

Avec un profil "rare" aux yeux de son entraîneur en Irlande Mike Prendergast, il pourrait réussir à s'imposer en Top 14. Le technicien voit en lui "un vrai deuxième centre, agile balle en main, qui lit très bien le jeu". C'est une chose d'être suivi par un sélectionneur et son staff, ç'en est une autre de connaître sa première sélection.

Les prochaines semaines vont sans doute être déterminantes pour Antoine Frisch. Une éventuelle apparition avec l'équipe de France cet été lors de la tournée en Argentine l'obligerait dans tous les cas à quitter le Munster. L'Equipe rappelant qu'"un seul joueur non sélectionnable avec l'Irlande est autorisé par poste". En France, plusieurs points de chute avaient été évoqués cet hiver. A commencer par Montpellier mais surtout Toulon suite au départ de l'international fidjien Waisea Nayacalevu pour les Sharks de Sale. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • alan75
    7234 points
  • il y a 1 mois

Je ne lui consellerais pas d'aller à Montpellier 😉

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News