RUGBY. Grâce à son nouveau sélectionneur, le Pays de Galles peut-il de nouveau faire peur ?
Warren Gatland sera le nouveau sélectionneur du pays de Galles jusqu'à la Coupe du monde 2023.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Enfin une bonne nouvelle pour le Pays de Galles ! C'est officiel, l'ancien sélectionneur Warren Gatland reprend du service, et retrouve son poste de sélectionneur du XV du poireau, au détriment de Wayne Pivac.

Après 3 ans d'absence, le mythique entraîneur du Pays de Galles est de retour, pour le plus grand bonheur des supporters. L'entraîneur néo-zélandais est appelé en renfort d'une équipe galloise qui perd de son allant, et qui a encaissé deux défaites lors des trois tests matchs de la tournée d'automne. De plus, une de ces défaites fut contre l'équipe géorgienne, à domicile, une première dans l'histoire du Pays de Galles. Wayne Pivac a donc payé les pots cassés, et ce lundi 5 décembre 2023, le retour de Warren Gatland a été officialisé et il sera en poste jusqu'à la Coupe du monde 2023 au minimum, avec une option de prolongation jusqu'en 2027. Accessoirement, l'entraîneur néo-zélandais est le plus titré de l'histoire du Pays de Galles, mais également celui avec le plus de temps passé aux commandes de la sélection. 

Un CV des plus impressionnants 

Bien que Warren Gatland soit adulé de tous au Pays de Galles, les raisons en sont totalement légitimes. L'ancien joueur de Waikato a dirigé la sélection de 2007, jusqu'à la Coupe du monde en 2019 au Japon. Avec lui, le Pays de Galles a fini en 2011 et 2019 dans le dernier carré de cette compétition, freiné par la France de justesse puis par l'Afrique du Sud, championne du monde. De plus, avec Gatland à la tête du XV du poireau, ce sont trois Grands Chelems dans le tournoi des 6 Nations, en 2008, 2012 et 2019. Ce dernier a été par ailleurs diriger les Lions britanniques et irlandais par trois fois, lors de la tournée en Australie en 2013, en Nouvelle-Zélande en 2017 et en Afrique du Sud en 2019. Aujourd'hui, Gatland est âgé de 59 ans, et se lance un nouveau défi en vue du tournoi des 6 Nations 2023, mais surtout de la Coupe du monde en France. Désormais, le blason du Pays de Galles a besoin d'être redoré, et le Néo-Zélandais apparaît comme le héros de toute une patrie. D'ailleurs, la fédération galloise ne se cache pas être fière d'avoir recruté ce dernier, dans un communiqué : "Avec Warren, nous recrutons l'un des meilleurs entraîneurs du rugby mondial."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Retour vers le futur ??? Au moins, au Pays de Galles, le recyclage, ça fonctionne !

Si, comme pour Eddies Jones, je n'ai jamais vraiment réussi à comprendre ce que voulait faire Pivac, il avait au moins l'excuse d'avoir une équipe vieillissante et une relève assez faible. Pas sûr qu'en remettant le vieux pot sur le feu les gallois retrouvent la recette de la soupe...

@Yoooooooy

le vieux pot ou la vieille peau ?

  • dusqual
    39219 points
  • il y a 1 mois
@Yoooooooy

en effet.
après il a l'avantage de connaître la maison, il perdra pas de temps. mais de là à être prêt pour la cdm...

  • P243151
    9634 points
  • il y a 1 mois

C’est les joueurs qui gagnent les matchs

Il revient mais n'a plus S.Edwards avec lui...

@pascalbulroland

Yéééh !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News