RUGBY. FEDERALE 1. Le président de Valence d'Agen remonté après la perte de 8 points
Jean Christophe de Haro, président de Valence d'Agen, remonté contre la FFR.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le président de Valence d’Agen (Fédérale 1), Jean-Christophe De Haro, a exprimé sa colère à la suite de plusieurs décisions préjudiciables pour son club.

Depuis le début de la saison, le club de Valence d’Agen a été du mauvais côté de décisions qui ont entraîné la perte de plusieurs points au classement. Cela a commencé lors du déplacement à Céret en tout début de saison. Le président valencien contacte alors la FFR au sujet de la possibilité de faire évoluer un jeune joueur mineur, qui allait avoir 18 ans à peine 11 jours après la rencontre, avec l’équipe fanion du club. La FFR demande à faire intervenir la commission médicale, qui aurait validé par la suite la possibilité de faire jouer le jeune joueur évoluant en junior au sein de l’équipe de fédérale 1. L’accord des parents est également recueilli, peut-on lire dans le Midi olympique. Tout est dans l’ordre pour le surclassement. Le match se déroule, Célian, le junior, sort un excellent match et aide son équipe à accrocher le nul face à Céret. Oui, mais voilà, après la rencontre, le représentant fédéral alerte la FFR à ce sujet. Célian ne pouvait évoluer qu’avec l’équipe junior du club. Une source proche du dossier nous explique.

Le représentant fédéral n'a porté aucune réclamation comme on peut le lire dans chaque article où apparaît le club. De plus, si le club avait fait la démarche ils auraient donc appris que le joueur ne pouvait apparaître qu'avec les espoirs fédéraux et non pas en équipe première. Le représentant fédéral a donc juste alerté la FFR sur ce point mais aucune réclamation n'a été déposée. C'est un erreur administrative et juridique de la part du club fautif et peut-être de la FFR sur sa communication avec le club. Mais en aucun cas l'erreur vient du représentant fédéral qui lui n'a fait que son travail.

 

 Valence d’Agen se voit alors retirer ses deux points du match nul et en supplément, écope de deux points de pénalités au classement. Une situation qui a le don d’agacer au plus au point le président du club. Lequel a tenu à remercier le président du club catalan, qui lui, n’a en aucun cas porté réclamation.

Cela nous met un peu en colère de voir qu’aujourd’hui, quand on essaie de faire jouer des jeunes, on se retrouve durement sanctionnés. Dans notre championnat très serré, perdre quatre points d’un coup est une sanction très dure. Que doit-on faire ? Laisser nos jeunes sur la touche et recruter des étrangers aguerris ? C’est ce que veut la FFR ?

En revanche, une source proche du dossier nous indique : ''Le président du club tarn-et-garonnais n’aurait peut-être pas fait entendre sa voix si l’équipe valencienne n’avait pas subi un autre préjudice quelques mois plus tard." En décembre dernier, lors de la réception de Marmande, le centre valencien semble inscrire l’essai de la victoire en toute fin de match, mais l’arbitre refuse aussi tôt l’essai, estimant que le joueur a rampé. Seulement, l’arbitre de touche, mieux placé, signale que le joueur a bel et bien marqué, l’arbitre revient donc sur sa décision et accorde l’essai. Valence d’Agen s’impose avec 4 points. Sauf que Marmande, porte réclamation dans la foulée, car à ce niveau-là, l’arbitre de touche ne peut déjuger son arbitre centrale. Une règle qui met en rogne l’homme à la tête du club valencien : « À quoi servent les arbitres de touche ? S’ils ne sont là que pour lever le drapeau et indiquer la sortie du ballon en touche, je vais économiser de l’argent et demander aux minimes de mon club d’endosser cette responsabilité. » La FFR décide ainsi de faire rejouer la rencontre, et c’est 4 points qui s’envolent à nouveau pour Valence d’Agen. Deux décisions qui mettent le club tarn-et-garonnais dans une situation très inconfortable : « On a perdu huit points sur des décisions litigieuses ; et le match de Marmande à rejouer le 20 mars va nous obliger à ferrailler neuf week-ends consécutifs sans pause… » À voir si la voix du président valencien arrivera jusqu’aux grandes instances de la fédération…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • stef7
    46269 points
  • il y a 3 mois

Et oui Bernie a réussi à embobiner le monde du rugby amateur pour se faire élire re-élire, au moins il leur rend bien.....

On voudrait dégoûter les dirigeants , on ne s'y prendrait pas autrement

  • cahues
    157533 points
  • il y a 3 mois

Marmande : capitale de la tomate ; toute la signification de cette phrase lors du match à rejouer.

  • AKA
    57364 points
  • il y a 3 mois

Si d' aucuns voient un club de Top14 en Aveyron 😜 ici ils voient Valence d' Agen dans le Tarn! J' ai envie de situer Lavelanet dans le Tarn et Garonne histoire de boucler la boucle 😜 😄

@AKA

Tu ne boucles rien du tout, Lavelanet est dans les PO.

  • AKA
    57364 points
  • il y a 3 mois
@lelinzhou

Caramba encore raté!!!🤨

Je pense que Laporte et Cie n'en ont rien à carrer du sort de Valence d'Agen...

@Amis à Laporte

ca depend de combien ca peut leur rapporter

  • Yonolan
    138491 points
  • il y a 3 mois

Légitime qu'il crie haro sur la baudet

@Yonolan

" haro sur la baudet"
Ben non, deux fois non
- Krapul est tout sauf un âne
- Il semble bien être du sexe masculin (quoiqu' avec les menteurs...)

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
Vidéos