Rugby Europe Championship. Pourquoi les clubs de Top 14 vont grincer des dents ?
Le Rugby Europe Championship va changer de formule, et accueillir de nouvelles équipes.
À l'occasion du lancement du Tournoi des 6 Nations 2023, intéressons-nous au Rugby Europe Championship, qui fait office de ''Tournoi Bis'' depuis maintenant plus de 10 ans.

Un changement de formule 

Si durant les dix dernières années, le Rugby Europe Championship était le Tournoi des 6 Nations Bis, et se basait sur le même format que pour la grande compétition, cette année, ce n'est plus le cas. En effet, le Rugby Europe Championship va désormais accueillir 3 nouvelles équipes, que sont l'Allemagne, la Pologne et la Belgique, afin de constituer une compétition avec 8 nations. Deux poules de 4 équipes vont alors voir le jour, avec la poule A qui sera composée de la Géorgie, l'Allemagne, l'Espagne et les Pays-Bas, tandis que la poule B comporte la Belgique, le Portugal, la Pologne et la Roumanie. Pour les matchs, chaque sélection de chaque poule devra s'affronter, ce qui donnera un classement qui sera important pour établir les demi-finales et les matchs de classement. Les deux équipes de chaque poule, finissant aux deux premières places, accéderont aux demi-finales, en sachant que la nation ayant fini première de la poule A affrontera celle ayant fini seconde de la poule B, et inversement. Pour les deux dernières équipes des poules, des demi-finales de classement auront lieu, afin de déterminer quelle équipe sera la dernière, et de ce fait, sera rétrogradée en Rugby Europe Trophy. La sélection gagnante de cette même compétition sera alors la remplaçante de celle qui a été reléguée. Cette nouvelle formule rajoute alors des matchs à chaque nation, et prolonge également la durée de la compétition, qui sera terminée à la fin du mois de Mars. Au final, les équipes vont devoir jouer 5 matchs cette année, au lieu de 4 les années précédentes, privant les clubs d'une semaine de plus sans leurs joueurs.  

Des clubs français impactés

Si dans les deux championnats professionnels en France, que sont la Pro D2 ou le Top 14, les joueurs Espagnols, Roumains, Allemands ou bien Portugais ne représentent pas une grande partie de l'effectif, en revanche les joueurs géorgiens le sont. En effet, depuis ces dernières saisons, bons nombres de clubs en France ont effectué un recrutement de Géorgiens en masse, notamment en première ligne. Parmi les clubs de Top 14 les plus impactés, nous pouvons retrouver Brive, qui durant cette période du Rugby Europe Championship, va perdre 3 joueurs qui sont des titulaires, en la personne de Luka Japaridze, Vano Karkadze et Vasil Lobzhanidze. Puis, le LOU sera aussi privé de sa pépite, Davit Niniashvili, qui avait été exceptionnellement bon durant la tournée d'automne. Toulon va également devoir se passer, durant quelques semaines, de son expérimenté pilier, Beka Gigashvili, qui est l'atout majeur du club varois en mêlée fermé. Puis, des clubs comme Bayonne, Paris ou encore l'ASM Clermont ont 4 joueurs de nationalité géorgienne dans leur effectif, et qui sont potentiellement sélectionnables. En période de doublon, il n'est pas bon pour certains clubs de laisser partir trop de joueurs, en plus des internationaux français qui seront à disposition de l'équipe de France. La période de doublons est toujours compliquée pour certains, et la nouvelle formule du Rugby Europe Championship devrait mettre à mal d'autres clubs. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Les équipes jouaient déjà 5 matchs.
En plus cette année, la compétition termine une semaine plutôt.
Les clubs du Top14 doivent être ravi que leurs internationaux soient disponibles avec une semaine d'avance par rapport à ceux du 6 nations.
Sinon, le Rygby Championship Europe a adopté le format qui remplacera un jour le 6 nations.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News