RUGBY. Coupe du Monde. Où évoluent les joueurs namibiens, futurs adversaires du XV de France ?
L'arrière de la Namibie Cliven Loubser lors de la défaite face aux All Blacks. Crédit image: Screenshot Youtube Rugby World Cup
Victorieuse lors de la dernière Coupe d’Afrique, la Namibie espère obtenir sa première victoire en Coupe du Monde avec un effectif qui s’expatrie dans le monde entier.

Après avoir vécu un début de mondial compliqué face aux All Blacks (défaite 71-3), les Namibiens enchaînent ce jeudi contre le XV de France.

Une rencontre dans laquelle les joueurs de l’ancien sélectionneur springbok Allister Coetzee ne se font guère d’illusion. Cependant, ils comptent bien poser des problèmes aux français, auteurs d’une victoire en demi-teinte face aux Uruguayens (27-12).

A l’image de leurs voisins en Afrique du Sud, les Namibiens s’exportent de plus en plus à l’étranger avec des joueurs évoluant dans des championnats professionnels en France, en Australie, en Afrique du Sud, et même aux Etats-Unis.

Un lien fort avec la France

Des joueurs cadres prennent de l’expérience en Pro D2, à l’image du capitaine de cette sélection : Johan Deysel, qui évolue à Colomiers depuis 5 ans. Le centre dispute actuellement sa troisième Coupe du Monde (2015, 2019 et 2023). Il a d’ailleurs inscrit un essai face aux All Blacks lors de son premier mondial.

Son compatriote et seconde ligne Tijue Uanivi joue lui aussi en Pro D2 dans le club de Montauban. Il connait bien la France puisqu’il a rejoint Brive en Espoirs puis l’équipe professionnelle (pour un total de 10 matchs). Une carrière mouvementée où Tijue Uanivi sera passé par l’Afrique du Sud (Natal Sharks), l’Ecosse (Glasgow Warriors) et aussi Massy.

En parlant d’expérience, le talonneur de 36 ans Torsten Van Jaarsvel effectue sa dernière Coupe du Monde, lui qui vient de quitter Bayonne cette saison, après 6 ans passé avec le club basque.

Les globe-trotters Namibiens

Difficile de ne pas parler du troisième ligne Richard Hardwick, ancien Wallaby avec 2 sélections en 2017. Le joueur des Melbourne Rebels dispute actuellement sa première Coupe du Monde avec son pays natal, grâce à la nouvelle règle de World Rugby de 2022.

Une mesure qui permet de jouer pour deux pays différents selon certaines conditions : ne pas avoir disputé de matchs avec cette sélection depuis 3 ans et être né ou avoir un parent, voir grand-parent, né dans ce pays.

Lors de la dernière défaite face à la Nouvelle-Zélande, 5 joueurs namibiens venaient d’un championnat professionnel en pleine évolution : la MLR (Major League Rugby) : le demi de mêlée Damian Stevens (NOLA, Nouvelle-Orléans), le troisième ligne Wian Conradie et le centre Le Roux Malan (Free Jacks, Nouvelle-Angleterre), l’arrière Cliven Loubser (Utah) et le numéro 8 de Dallas, Adriaan Booysen, qui était sur le banc.

Contrairement à certains de ses effectifs dans le passé, la Namibie possède un plus large choix de joueurs issus de championnats professionnels. Les hommes d’Allister Coetzee devront donc réaliser un exploit dans cette poule pour obtenir leur première victoire en Coupe du Monde.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jièl
    13148 points
  • il y a 7 mois

Les "français, auteurs d'une victoire en demi-teinte face aux uruguayens" !
Rassurez-moi, c'est une blague cette phrase, il y a un troisième degré que je n'ai pas saisi ???

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News