RUGBY. CHAMPIONS CUP. Au mental et à l'usure, la Rochelle se sort du piège sud-africain et file en quart
Ce samedi, le Stade Rochelais défiaient les Stormers en 8e de finale de la Champions Cup. Crédit image : Screenshot France 2
Ce samedi, le Stade Rochelais défiaient les Stormers en 8e de finale de la Champions Cup. Les Maritimes l'ont emporté d'un tout petit point.

Ce samedi, le Stade Rochelais défiaient les Stormers en 8e de finale de la Champions Cup. Une rencontre aux airs de revanche et de tournant dans la saison des Maritimes. Pour rappel, ils avaient été battus d'un point sur cette même pelouse lors de la phase de poules. C'est d'ailleurs celui qui avait crucifié les Rochelais il y a quelques mois, Mannie Libbok, qui a ouvert le score avant la 5e minute de jeu. Une entame tout à l'avantage des locaux qui ont monopolisé le cuir. Sans pour autant trouver la faille face à une défense rochelaise en place mais pénalisée.

C'est finalement Skelton qui a fait les frais de l'indiscipline après une nouvelle faute dans un ruck. Une domination sanctionnée par une nouvelle pénalité de Libbok (6-0). Déjà dominé, le Stade Rochelais allait évoluer à 14 contre 15. C'est malgré tout avec un joueur en moins que les champions en titre ont enfin commencé à se faire des passes. Mais un nouveau ballon redonné au pied a vu les Stormers trouvé la faille avec un Libbok décisif pour l'essai d'Herschel Jantjies sous les perches (13-0).

Ce n'est pas la première fois que le Stade Rochelais est mené. Personne n'a oublié la victoire en finale l'an passé face au Leinster après un premier acte totalement à l'avantage des Irlandais. Mais encore fallait-il tenir le ballon et réussir à entrer dans les 22 mètres adverses pour espérer l'emporter. Les visiteurs ont manqué une première occasion de réduire l'écart sur une pénalité face au vent d'Hastoy à la 32e. Mais il y avait du mieux côté rochelais à l'image de ces belles séquences à cinq minutes des citrons terminées par un en-avant. Une réaction des Maritimes qui n'a cependant pas été récompensée par des points avant la pause. La faute à des maladresses face à une défense agressive des locaux.

Revenus sur le pré avec treize longueurs de retard, les Rochelais ont encaissé trois nouveaux points par Libbok. Avec deux essais transformés d'avance, les Sud-Africains avaient le match en main. C'était aux visiteurs de faire le jeu pour éviter une énorme déception, quitte à s'exposer. Un vrai test de caractère pour les champions en titre qui ont sonné la charge avec leurs avants, poussant les locaux à la faute à plusieurs reprises. Des efforts qui ont payé avec l'essai en force du jeune pilier Louis Penverne à la 49e. Une réalisation qui a relancé cette rencontre bien mal embarquée.

Quelques instants plus tard, une grosse mêlée voyait Kerr-Barlow se faire la malle et lancer l'assaut avec les trois-quarts. Une action qui a débouché sur une pénaltouche puis sur trois points inscrits par Hastoy. Un 10 à 0 en l'espace de quelques minutes pour des visiteurs bien décidés à se sortir du piège sud-africain. A l'heure de jeu, ils étaient cependant toujours à six longueurs des Stormers. Mais ces derniers ont commencé à subir les charges des Maritimes avec deux changements suite à des chocs puis un carton jaune pour Marcel Theunissen.

Une supériorité numérique bonifiée par le 36e essai de Grégory Alldritt toutes compétitions confondues. Pour la première fois de la rencontre, le Stade Rochelais passait devant, 16-17. Le résultat d'une domination des visiteurs dans le second acte, eux qui semblaient avoir le match en main après les 40 premières minutes. Mais alors que les hommes de Ronan O'Gara ont lutté pour marquer, les Sud-Africains ont marqué sans trop d'effort par Willemse. Heureusement, l'essai a été refusé pour un en-avant sur l'action. 

Gros coup de chaud pour les Maritimes à un quart d'heure de la sirène. D'autant plus qu'ils jouaient toujours avec un joueur supplémentaire. D'un en-but à l'autre, c'est la Rochelle qui a marqué par Joel Sclavi pour un 22 à 0. La victoire était encore loin d'être acquise. D'autant que les Rochelais ont terminé à 14. Après un premier grattage salvateur de Tanga à la 74e devant sa ligne, c'est Leyds qui a donné de son corps après une chevauchée de Willemse en bord de touche. Mais son geste a été sanctionné par l'officiel. 

Une partie de la saison du Stade Rochelais s'est jouée sur les mêlées à cinq mètres qui ont suivi. Une fin de match à suspense qui a vu la défense des Maritimes céder sur une passe au pied de Libbok pour l'essai de Suleiman Hartzenberg. Cette fois-ci, le coup de pied de l'ouvreur n'est pas passé. Offrant un succès d'un tout petit point aux visiteurs, 22 à 21. Un premier succès en terre sud-africaine depuis l'arrivée des franchises dans la compétition. Les Stormers pourront sans doute regretter de ne pas avoir marqué sur la course de Willemse, ce dernier ayant cherché à se rapprocher des perches plutôt que de franchir la ligne directement. Il restait encore à transformer, mais Libbok aurait été du bon côté pour la tenter. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • resp
    11927 points
  • il y a 1 mois

Une équipe sud africaine de moins c'est bon pour la planète ! Merci La Rochelle.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News