Top 14 - Quand Olivier Magne fusille Alivereti Raka pour son jeu trop direct
Il est vrai que Raka n'est plus trop du genre à faire dans la dentelle.
L'ancien troisième ligne du XV de France a pesté contre une action peu inventive de l'ailier clermontois face à l'UBB le week-end dernier.

Alors qu'il était annoncé comme le futur facteur X des Bleus à l'aube du Mondial 2019, force est de constater qu'Alivereti Raka n'a jamais été celui-ci en EDF, laissant la patate chaude à Damian Penaud ou Teddy Thomas depuis. Pire, l'Auvergnat de 26 ans semble aujourd'hui avoir été dépassé à la régulière dans la course aux places sur les ailes tricolores par les deux précédents nommés ainsi que Gabin Villière, Vincent Rattez et même Donovan Taofifenua voire Arthur Retière. Il faut dire que le Fidjien d'origine est moins éclatant que les saisons précédentes, en n'ayant notamment planté qu'un seul petit essai en 7 apparitions avec Clermont cette saison, longtemps été suspendu pour un plaquage dangereux. En fin d'année dernière, Raka n'avait pas su non plus saisir la chance qui lui était donnée pendant l'Autumn Nations Cup, en étant relativement décevant contre l'Angleterre et sanctionné sur la dernière action du match, qui donnait la victoire aux British.

Si l'on parle tout de même d'un joueur auteur de 44 essais en 72 matchs pro avec l'ASM et dont les qualités athlétiques sont incontestables, c'est aussi le jeu relativement "bourrin" auquel s'adonne de plus en plus l'ailier de 94 kilos qui est pointé du doigt aujourd'hui. Moins décisif, moins inventif, le natif de la province de Naitasiri à notamment provoqué la colère d'Olivier Magne durant la rencontre face à Bordeaux samedi dernier (16 à 16). Sur une relance depuis le fond de terrain et alors qu'il avait du champ pour faire valoir ses qualités exceptionnelles de vitesse, "Ali" est en effet allé s'empaler sur Pablo Uberti. Sur les ondes de Sud-Radio, l'ancien troisième ligne du XV de France (89 sélections) n'a pas manqué de tomber sur Raka, lui, le grand adepte de l'évitement. Selon le Cantalien, World Rugby devrait même légiférer autour de genre d'actions afin de sanctionner les joueurs qui iraient chercher l'affrontement direct lorsque le contournement est possible.

“On voit Raka se saisir du ballon après du jeu au pied. Il avait une possibilité de relance avec beaucoup de champ et il est allé directement sur de l’affrontement sur Uberti. Raka a dégueulé le ballon derrière. Je fais une parenthèse sur cela car ce sont des gestes qui me dérangent énormément dans le rugby actuel. Il y a la volonté de diminuer l’adversaire sur le plan physique en allant directement à l’affrontement alors qu’il avait la possibilité de trouver un espace à côté du défenseur. Et je trouve que ce genre de comportement devrait être sanctionné. J’imagine que World Rugby réfléchit un peu à cela dans la possibilité de protéger l’intégrité physique des joueurs et je trouve que ce genre d’action devrait être prohibée. Le fait qu’il tombe le ballon derrière, c’est plutôt bien pour l’UBB d’avoir pu récupérer la possession du ballon sur une action assez passable.” Olivier Magne

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je trouve l'idée de sanctionner un non évitement absolument stupide.
Comment arbitrer un truc pareil ?
Comment évaluer la capacité d'évitement de tel joueur en fonction de telle situation ?
Comment tu arbitres Kolbe et Chat (2 exemples parmi beaucoup d'autres possibles) sur la même action ?
Ça n'a aucun sens.

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News