Pro D2. Narbonne. Ancien Baby Black, qui est Josiah Maraku, la bombe du RCN ?
Josiah Maraku impressionne du côté de Narbonne.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Arrivé en décembre à Narbonne, Josiah Maraku (21 ans) impressionne à chacune de ses sorties avec le maillot du RCN. À tel point que de grosses écuries se sont déjà penchées sur le dossier.

Affirmer aujourd'hui que Narbonne vit une saison compliquée serait un doux euphémisme. Dernier de Pro D2 avec seulement 30 points et 5 petites victoires, le RCN souffre depuis son retour dans l'antichambre du Top 14 à l'été 2021. Et même si les Narbonnais ont aujourd'hui un pied en Nationale, tout n'est pas complétement terminé, grâce notamment à cette victoire décrochée in extremis face à Bourg-en-Bresse, concurrent direct au maintien, pas plus tard que ce vendredi soir (25-24). Un succès dans lequel le jeune trois-quarts centre Josiah Maraku (21 ans) aura été l'un des grands artisans. Arrivé en décembre dans l'Aude, le Néo-Zélandais est déjà l'une des grandes satisfactions dans les travées du Parc des Sports et de l'Amitié. Baby Blacks, le solide centre (1m80-96kg), a déjà mis tout le monde d'accord et pourrait bien goûter au très haut niveau dès la saison prochaine, s'il parvient à réitérer ce genre de performance

RUGBY. Pro D2. La folle rumeur Michael Cheika à Narbonne !RUGBY. Pro D2. La folle rumeur Michael Cheika à Narbonne !

Ancien Baby Black passé par les Blues

Difficile de passer inaperçu. Avec sa coupe peroxydée, ses gros appuis et sa puissance balle en main, Josiah Maraku est incontestablement l'un des atouts essentiels des oranges et noirs. Ce vendredi face à Bourg-en-Bresse, il a illuminé de sa classe la rencontre, formant une paire de centre inspirée avec le Samoan ''JJ'' Taulagi, son ''faux jumeau''. Même coupe de cheveux blonde platine, chaussette en bas et similarité dans le jeu, les deux hommes ont grandement participé au succès narbonnais. Mais dans ces lignes, il est bien question de Maraku. Néo-Zélandais, le jeune homme se fait remarquer au pays du long nuage blanc, et joue notamment du côté de Manawatu, en Mitre 10 Cup, à l'aile, avant de prendre place au centre ou encore avec les moins de 20 ans des Hurricanes. Baby Black, il s'est même engagé cette année avec les Auckland Blues et y a fait quelques entraînements. Avant donc de débarquer du côté de Narbonne en décembre dernier afin de pallier l'absence longue durée de Saia Fekitoa. ''Bizarrement, il a été le plus facile à convaincre'', affirmait il y a peu Damien Bruno pour La Dépêche, scout qui aide le RCN à dénicher des joueurs prometteurs. ''Il a tout de suite accroché à l'idée de venir en France pour continuer sa progression, au lieu de rester six mois à s'entraîner sans jouer.''

Si les Blues, et on peut les comprendre, n'étaient pas forcément très emballés à l'idée de laisser partir leur joyau de 21 ans, le jeune homme a finalement pris la direction de Narbonne. Exit la Nouvelle-Zélande, Josiah Maraku quitte les siens et fait le grand saut pour venir découvrir le rugby européen et hexagonal. Une première en tant que remplaçant contre Carcassonne puis 8 autres, toutes comme titulaire. Et dès son cinquième match en Pro D2, il a marqué les esprits, inscrivant l'essai de la victoire face à Provence Rugby, en résistant à plusieurs plaquages aixois pour plonger en Terre promise. Dans la foulée, Julien Seron son entraîneur se disait impressionner. Avant de vanter ses qualités rugbystiques, toujours dans la Dépêche. 

C'est un garçon qui est pétri de qualités. Et au-delà des qualités physiques, on sent qu'il a une culture rugbystique. Techniquement, il est très propre. Il est dans la recherche constante du progrès, il s'entraîne beaucoup. C'est un joueur qui aime le ballon. Il a, de surcroît, des qualités physiques, de puissance, de vélocité, de force qui sont hyper intéressantes. C'est un joueur de duel et d'évitement, qui a un panel assez complet. Il est prédestiné à avoir une belle carrière, il ne faut pas oublier qu'il n'a que 21 ans ! Et au-delà des qualités rugbystiques, il a des qualités humaines qui sont non-négligeables dans un groupe, parce qu'il met du bien vivre ensemble. 

Celui qui se dit ''content d'avoir eu l'opportunité de jouer en France'' a remis le couvert, cette fois face à Bourg-en-Bresse comme évoqué précédemment. Dans un match à la vie à la mort, une défaite enterrant définitivement les espoirs de maintien narbonnais, Maraku s'est distingué avec un essai après un raid le long de la ligne de touche peu avant la demi-heure de jeu. Servi à l'intérieur, le numéro 13 résiste à un plaquage, avant de gagner son duel face au dernier défenseur. Un essai mêlant puissance et vélocité, justifiant une fois de plus toute la panoplie du joueur. Mais ce n'est pas tout. Peu après le retour des vestiaires, il est de nouveau mêlé à une action d'essai. Après une relance, il se joue de la défense des visiteurs, remonte le ballon et joue parfaitement son deux contre un. Une passe plus loin, Taulagi aplatit. Sûrement homme du match, sa côte de popularité n'a pas fini d'exploser avec pareilles performances

Un avenir en Super Rugby ?

Et comme vous vous en doutez, Maraku attire les convoitises. Joueur très professionnel, Damien Bruno le voit rapidement au plus haut niveau : ''C'est un garçon déterminé et programmé pour jouer au plus haut niveau. Dès sa signature à Narbonne, il a téléchargé et visionné tous les matchs depuis le début de la saison [...] D'ailleurs, le lendemain de son premier match avec Narbonne, deux clubs de Pro D2 ont appelé son agent. Depuis cet essai contre Aix, il y en a trois fois plus. Mais son avenir est en Super Rugby, et une trajectoire comme Karl Tu'inukuafe''. En Super Rugby ou peut-être en Top 14 qui sait ? Car voir un joueur si talentueux évoluer en Pro D2 reste une anomalie, et on met notre main à couper que certains clubs de l'Hexagone se sont déjà penchés sur le profil du centre, qui fait des ravages en deuxième division. Avant de penser à davantage, le Néo-Zélandais reste focalisé sur son expérience narbonnaise et essaiera plus que jamais de maintenir le club en Pro D2. Certes, il faudra un petit miracle, Bourg-en-Bresse et Rouen étant à sept points devant. Mais avec un tel facteur X, capable de changer le cours d'un match, pourquoi ne pas rêver ? Et ensuite, Narbonne devra se faire à l'idée de laisser partir l'un des joueurs les plus talentueux de Pro D2. Mais ça, nous n'y sommes pas encore.  

PHOTOS. Pro D2. Après 6 journées, Narbonne dévoile ses nouveaux maillotsPHOTOS. Pro D2. Après 6 journées, Narbonne dévoile ses nouveaux maillots

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Transferts