Premier noir et afro-caribéen champion olympique, découvrez l'incroyable histoire de Constantin Henriquez
Constantin Henriquez, premier noir à être devenu champion olympique
Constantin Henriquez fut le premier sportif de couleur noire à être médaillé d'or aux Jeux Olympiques. C'était en 1900 à Paris, avec l'équipe de France de rugby à XV.

C'est une histoire comme on aime les raconter, au coin du feu en cette période hivernale, en famille autour d'un vin chaud, où chacun y va de son commentaire plus ou moins pertinent pour donner son avis sur ce qui s'apparente à une légende d'une autre époque. Pourtant le récit de la carrière de Constantin Henriquez seulement, et non Henriquez de Zubiera comme certains se plaisent à l'appeler, en confusion avec Francisco Henriquez de Zubiera membre de la délégation française de tir à la corde à la même période, est tout sauf un conte pour enfant. Il faut remonter aux prémisses des années 1900, ou plus précisément à la fin des années 1800, pour trouver trace de ce jeune haïtien, débarqué en France après un long périple sur le paquebot ''La Bretagne''. Constantin Henriquez donc. À première vu, ce nom ne doit pas signifier grand-chose pour la plupart des férus de sport de l'Hexagone, et plus précisément du ballon ovale. À vrai dire, peu de monde connaît ce franco-haïtien, né au cours des années 1870 mais dont la date exacte reste un mystère, et qui fut le premier noir, le premier afro-caribéen ainsi que le premier haïtien à décrocher l'or aux Jeux Olympiques. C'était en 1900, avec la France, et Henriquez s'est donc forgé une petite renommée à l'époque. Né à Port de Paix, Constantin Henriquez pose donc ses bagages en France en 1893, et entame de brillantes études de médecine, poussé à l'époque par son père. Doté de qualités physiques impressionnantes, (il décroche en saut à la perche un titre universitaire en franchissant une barre à 2m60 selon WorldRugby), Henriquez se lance dans le rugby avec la ferme intention de participer à la première édition des Jeux Olympiques modernes relancés sous l'impulsion du baron Pierre de Coubertin, et qui se déroulent et c'est bien connu, à Athènes. Pour cela, il signe à l'Olympique de Paris, avec qui il devient vice-champion de France en 1895. Capable d'évoluer avec franc succès à l'aile mais également au centre, il se plaît également à jouer en troisième-ligne. Oui mais. Premier temps d'arrêt dans sa carrière sportive, il n'est pas sélectionné pour l'escapade en terre grecque. Ce ne sera que partie remise, quatre ans plus tard.

Malgré cet échec, Constantin Henriquez ne va pas flancher. Il rejoint le Stade Français, avec qui il devient champion de Paris en 1899, et vice-champion de France la même année. Des performances remarquées qui vont le propulser au sein de l'USFSA (Union des sociétés françaises des sports et athlétiques). L'USFSA kezako ? Petit cours d'histoire. On utilise notre machine à remonter le temps pour vous expliquer tout ça. Fondée en 1887, l'USFSA est à la base une fédération omnisport consacrée principalement à l'athlétisme. Le rugby à XV est l'un des nombreux sports qui va l'intégrer deux ans plus tard. Pierre de Coubertin fait partie de cette dernière qui devra représenter la France aux Jeux Olympiques de 1900 à Paris. L'UFSA sélectionne donc les meilleurs joueurs du Racing club de France, du Stade Français et du Cosmopolitan club. Henriquez membre incontournable du Stade Français va donc enfin pouvoir réaliser son rêve, participer aux Jeux Olympiques.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@ Louis Bareyt
Encore, encore, et merci.

Merci pour cet article très intéressant !!

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News