Les 5 points à retenir du match entre le XV de France et l'Irlande
Les 5 points à retenir du match entre le XV de France et l’Irlande.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'Irlande a remporté le Tournoi des 6 nations en disposant du XV de France dans un match très plaisant. Voilà ce qu'il faut retenir de cette rencontre.
France - Irlande (20-22) du 15/03/2014

Notez les joueurs du match

Mathieu Bastareaud répond aux critiques

S'il n'a pas marqué durant ce match, le centre du RCT a été omniprésent. Critiqué lors du début du Tournoi, on avait entrevu de belles choses contre l'Écosse. Contre l'Irlande, Mathieu Bastareaud a été le joueur français à couvrir le plus de distance (87m). C'est aussi le joueur qui a le plus battu de défenseurs (6). En se proposant et en apportant le danger, il a constamment fait avancer son équipe lors de ses 15 prises de balle. Qui dit grosse activité dit également du déchet avec quatre turnovers. Un aspect de son jeu qu'il va devoir encore travailler. Sa grosse activité vient aussi du fait que le XV de France a cette fois-ci disposé du ballon.

Des occasions manquées

Si beaucoup se souviendront de cette passe jugée en-avant de Pascal Papé pour Damien Chouly à quelques secondes de la fin de la rencontre ou bien de cette pénalité ratée par Jean-Marc Doussain, le match ne s'est pas joué qu'à cela. On retiendra ses ballons tombés au sol sur des percées de Bastareaud ou de Dulin, ce manque de concentration de Picamoles et ces erreurs autour des rucks. Mais aussi ces moments où il aurait fallu renverser le jeu pour un Rémi Tales qui appelait désespérément le cuir en première mi-temps. Contrairement au match face à l'Écosse, les Tricolores ont eu des ballons à jouer, mais ont manqué de contrôle.

L'Irlande a exploité les erreurs françaises

Il n'aura fallu que peu d'occasions aux Irlandais pour faire la différence dans ce match. Après une bonne entame des Bleus, une fois n'est pas coutume, les hommes de Joe Schmidt ont profité des errances défensives adverses pour prendre le score par Andrew Trimble (20e) puis Jonathan Sexton (25e). Au retour des vestiaires, c'est une nouvelle fois l'ouvreur du Racing-Metro qui trouvé la faille dans une défense française non replacée suite à une contre-attaque parfaitement orchestrée par Trimble et O'Driscoll.

Le XV de France, le temps de regrets

À voir la prestation du XV de France ce samedi face à l'Irlande, il est normal de nourrir quelques regrets. Et il y a fort à parier que les joueurs et le staff tricolore en auront certainement. Remontés, motivés et agressifs, les Bleus ont fait leur meilleur match du Tournoi et il est cruel que celui-ci se termine sur une défaite alors que l'on a seulement entrevu le potentiel de cette équipe, notamment sur le magnifique essai de Brice Dulin. Le temps d'un match, ils se sont approchés de ce qui fait la force de l'Irlande à l'heure actuelle : une équipe soudée et expérimentée qui maîtrise son jeu. Les Français ont été plus joueurs mais cela n'a pas suffi. Une prestation sur laquelle le XV de France, qui termine finalement 4e du Tournoi, devra s'appuyer en vue des prochaines échéances internationales.

Une sortie royale pour Brian O'Driscoll

Révélé aux yeux du monde ovale aux débuts des années 2000 sur la pelouse du Stade de France avec un triplé contre le XV de France, le centre irlandais a bouclé la boucle en s'imposant avec l'Irlande à Paris pour la deuxième fois seulement en 42 ans. BOD n'a pas brillé autant que les supporters l'auraient souhaité face à une paire de centres français dominatrice, mais l'essentiel n'est pas là. À 35 ans et avec 141 sélections au compteur, Brian O'Driscoll a mis un terme à sa carrière internationale. Pour l'Irlande c'est un titre mérité qui vient récompenser un Tournoi (presque) parfait.


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour renchérir sur le post de Bébert, la tournée de novembre est le seul fait d'armes de Saint-André qui a permis à la France d'être tête de série pour la coupe du monde 2015. A part cela, c'est le néant total avec même des premières pas très glorieuses pour le XV du coq: une dernière place en Tournoi à 6 et une mélée tricolore qui en a bavé contre des packs historiquement moins bons que le nôtre.

5 points positifs de ce tournoi 2014:

- 1er match, on empêche les anglais de faire le grand chelem.
- dernier match, on empêche les anglais de gagner le tournoi.
- on fini mieux que l'an dernier donc y a du progrès (même s'il faut bosser encore un peu les passes à droite de Papé le
maçon, le replacement défensif, la mêlée, les transmissions,... enfin, quelques petits détails 😉
- on offre un super départ en fanfare à BOD.
- et il se souviendra longtemps, avec D'Arcy et Sexton, du maillot de Bastareaud

Ce que je retiendrais de ce dernier match de l'EdF :

Enfin de l'envie de jouer, de la hargne, du combat...Un peu comme en finale de la RWC 2011.
Mais comme pour cette finale (presque) perdue, pas grand chose à se mettre sous la dent sur le plan du jeu.

Cette fois ci, le plan de jeu a été "On lance Bastareaud" et puis c'est tout. Alors, certes, cette fois ci, on a joué avec de la profondeur, Basta a pu arriver lancé et faire un peu de dégâts dans la défense. Mais juste un tout petit peu. Car comme le souligne l'article, trop de déchets dans son jeu (25 % de ballons perdus sur les phases où il est sollicité, c'est beaucoup trop à ce niveau.
Et puis, à part l'option "On lance Bastareaud", ou sa variante "On lance Picamoles" le jeu de l'EdF a paru stéréotypé, sans imagination. Et en plus, trop souvent, une fois lancées les deux bombes susmentionnées, personne au soutien, un ballon enterré, et tout est à refaire.

Depuis 4 ans, la France a livré deux matches de haut niveau sur le plan du fighting spirit, mais sans proposer vraiment de beau jeu (adieu le french flair). Le fighting spirit, c'était la principale arme des Irlandais dans les années 1970-1980. A l'époque où ils collectionnaient les dernières places dans le tournoi. Et encore, le fighting spirit, ils l'avaient à chaque match, pas une fois sur 5 ou 6, par réaction d'orgueil lorsque les critiques sont tombées trop drues.

Allez, soyons honnêtes, en relisant mon post, je me rappelle de deux beaux matches sur le plan du jeu pour l'EdF, contre une équipe d'Autralie B et contre l'Argentine en novembre 2012. C'est la preuve qu'ils peuvent le faire !

Les cinq points à retenir du Tournoi 2014 pour l'équipe de France:
- Plus les joueurs passent du temps à Marcoussis et moins il y a d'automatismes entre eux (passes ratées, ballons tombés)
- Les nouveaux joueurs appelés dans les trente sont retournés chez eux sans avoir jouer (Palis, Bruni) ou très peu (Bonneval) alors qu'ils méritaient d'être testés vu le niveau de leurs collègues
- Le staff nous a révélé que la nation manquait de flanker (Vahamina en 7, Picamoles en 6) alors que l'on pensait tous qu'à ces postes là on avait l'embarras du choix
- Peut-on se raisonnablement se passer d'un botteur fiable dans les rencontres de haut niveau? Que serait les britanniques sans Sexton, Farell et Halfpenny?
- Troisième tournoi avec Saint-André aux commandes et troisième fois où la France termine dans la 2ème partie du classement en compagnie des écossais et des italiens! Je suggère à l'IRB de Lapasset d'intégrer au tournoi A, la Géorgie, la Russie et la Roumanie pour permettre à la France de retrouver le haut du classement. Mais cela est impossible car les nouveaux doublons mettraient de l'urticaire à Guytou.

Sha1966 c'est vrai ca personne pour exploiter le spercées de BASTA

  • CedricH
    15270 points
  • il y a 6 ans

Commentaire à ne pas prendre trop au sérieux, mais j'ai un petit peu la sensation qu'on est les dindons de la farce de l'Histoire du rugby à XV...

1995 : après 98765 mêlée écroulées devant la ligne sudaf, l'arbitre ne sifflera jamais contre eux : c'est leur coupe du monde, l'histoire du pays en dépend.

2011 : 20 minutes de domination française dans le camp néo-zélandais, sans la moindre sanction contre eux : c'est leur coupe du monde, après ce qu'il est arrivé à ce pays et après les problèmes financiers de la fédé NZ, ce serait trop horrible.

2014 : dernier match d'O'Driscoll, plusieurs fautes irlandaises inaperçues et une dernière mêlée où les Irlandais se font exploser dans leurs 22 et à la dernière minute, mais l'arbitre ne bronche pas, même pas pour dire qu'il y a un avantage en cours. Mais pour son dernier match, il pourrait remporter un Tournoi : ce serait trop beau.

Comme je le disais, ce n'est pas à prendre trop au sérieux, mais à chaque fois on se fait enfler ET il y a quand même cette subtilité qui fait que non, on est parano : l'arbitrage pourrait être justifié.

Perso, je sais que si on se retrouve contre l'Angleterre l'an prochain, à moins de les exploser, on ne passe pas 😉

A mon avis, là où les avants du XV de France (et le rugby français en général) sont en retard par rapport à l'hémisphère Sud et quelques nations du Nord, c'est bien quant à leur capacité à effectuer de vraies passes, à jouer derrière eux. On voit de plus en plus d'avants avec une bonne maîtrise du ballon, de très bonnes passes, un bon jeu de main (et non de vilain comme une grande majorité de nos avants...).

Sinon, une chose à retenir c'est la sortie en mode "Lancaster contre la France" de Machenaud à la 65ème qui sort un de ses meilleurs matchs et avec un 100% au jeu au pied. Kikoulol le coaching.

Sentiments mitigés à la fin de ce match :
-d'abord un peu déçu d'avoir perdu suite à la meilleure prestation des gars
-ensuite content d'avoir enfin vu une belle équipe, notamment sur l'essai de Dulin, avec Huget qui prend le meilleur en l'air contre Rob Kearney, quand même
-et puis au final soulagé que les buveurs de thé ne repartent pas avec le joli trophée, et encore plus que les rubans soient verts, c'est largement mérité pour Brian O'Driscoll, le plus grand joueur irlandais de tous les temps (!)

Merci les bleus pour ce tournoi :

France-Angleterre : motivés et réalistes jusqu'au bout
France-Italie : malins et patients
France-Pays de Galles : où avaient-ils la tête ?? (si seulement ils avaient joué à Cardiff comme hier...qui aurait soulevé la coupe?? Hein??!! Qui ??!!!)
France-Ecosse : le hold-up pragmatique
France-Irlande : une belle finale...conclue par la victoire méritée de la meilleure équipe du tournoi 2014...et une belle fin de carrière internationale pour l'incroyable Mr Brian O'Driscoll.

C'est mieux, même si la constance n'est pas encore au rendez-vous, et l'inspiration quelques fois absente, mais le XV nous a fait vivre de belles émotions... Allez les bleus !! A suivre...

  • ced
    100427 points
  • il y a 6 ans

arrêtez de rechigner sur la dernière mêlée, sur l'essai de Dimitri il y a un en-avant, ça fait 7 pts en moins, vous avez une mémoire sélective.

  • Chris
  • il y a 6 ans

Pour une fois, c'était un vrai match de rugby...

Ceux qui critiquent Bastagros... chut. Même en étant pas fan de son style de joueur, faut reconnaitre qu'il a été énorme (c'est le mot), EPICETOU !

Le XV de France, une équipe à réaction ? Sur le tournoi, les Verts méritent le grand chelem. Sur le match, il y aurait pu (du ?) y avoir pénalité sur la dernière mêlée...
Enfin, c'était plaisant à voir, ils se sont envoyés. Rien à voir avec les deux matchs précédents.

  • Optimisme
  • il y a 6 ans

Ah ça...tout le monde sait critiquer...
Les français ont joués, et de loin, leur meilleur match du tournoi.
Il est seulement dommage d’être obliger de jouer contre une énorme équipe irlandaise pour se sortir les doigts du c**. A coté de ça, le bilan est plus que positif, le progrès est sous vos yeux.
Loin du "vol de victoire" face a l'Ecosse, le XV de France nous à montré du beau rugby face a une équipe qui les dominent largement autant sur la technique de jeu que sur l'intelligence de ce dernier...

Alors maintenant, tout ceux que je vois bavé sur ce match...j'aimerais bien les voir sur un terrain, ça en ferait rigoler plus d'un.

L'équipe de France fait un match qui permet de passer un peu outre l'horreur de la semaine dernière et les irlandais fêtent le titre, on aurait pu craindre un scénario plus pénible!

Maintenant il reste du boulot car si les intentions étaient là et servaient enfin un peu de jeu (grâce notamment à un super Machenaud, rapide sur les sorties de balles), ce n'est pas terrible en défense et on ne pourra pas éternellement se contenter de jouer à l'orgueil. Ce manque de constance, aussi bien à certains postes que collectivement, est aussi pesant que contre-productif!

Quand est-ce que l'on pourra espérer qu'un vrai plan de jeu, de vrais automatismes ou une réelle maîtrise des fondamentaux seront le fruit de nos bonnes performances et non la susceptibilité générale ou l'éternelle "révolte"?

Dans ce Tournoi, il y aura eu du bon et du beaucoup moins bon. Au niveau du jeu, on stagne. On niveau de la mentalité, on stagne. Au niveau des individualités, rien de plus que de la confirmation. Au niveau de la construction d'équipe, toutes ces "expériences" et les blessures n'auront permis de n'avoir aucune réponse. J'espère que PSA, dans son optimisme béat, saura tirer des enseignements de ces 5 matchs, notamment au niveau de l'effectif pour finir enfin par s'appuyer sur une ossature solide qui apprenne à joueur ensemble, quitte à ne pas être la meilleure qui soit. Trop d'inconstance dans l'effectif aux postes-clés ne peut que produire de l'inconstance dans les résultats.

Alors bravo pour ce match, bravo aux irlandais. Vivement que l'on passe la deuxième maintenant!

Tout n'est pas noir certes, mais beaucoup trop de joueurs français ne sont pas au niveau international, tant sur le bagage physique que technique. Ils sont inutiles et pourrissent les actions de ceux qui font avancer l'équipe, détruisant ainsi un temps fort déjà difficile à construire. J espère que PSA saura distinguer ces joueurs là et ne plus les rappeler à moins de progrès notables. Voilà le véritable enseignement de ce 6 Nations.

Même si dans l'ensemble il Y'a du mieux dans ce que nous a proposé l'EDF on ne peut pas se satisfaire de perdre se match. Plus que la pénalité de Doussain, ou la dernière passe de Pape, quoique à ce niveau la c'est quand même grave, surtout que c'est pas une sautée de 20m ou une passe sur un pas, c'est le fait d'etre aussi frileux quand on approche des lignes, il y a 2 ou 3 situations ou soit il y a un très gros surnombre et on reste a pilonné au ras, soit on a avantage et on balance un vieux coup de pied en espérant que peut être sur un malentendu on récupère le ballon.
Après j'ai trouvé Talès un peu léger et naïf en défense, il se fait avoir 2 fois sur des remises inté, et un peu léger sur l'homme.
Par contre j'ai trouvé Lapandry vraiment impressionnant, quel abattage pendant le match, a revoir.

Quelques stats récupérées sur rugbyrama: 16 turnovers concédés contre 4 pour les Irlandais. dont 4 pour Bastareaud et 3 pour Picamoles: donc je maintiens, nos perce-murailles avancent, mais les défenses sont globalement bien organisées pour les contrer, donc efficacité faible. Ce n'est pas seulement un problème individuel, mais collectif, et de stratégie trop prévisible, sans variété. Un peu le même problème que l'Italie, mais avec des qualités individuelles de base supérieures qui compensent. Dommage par exemple qu'on utilise pas Bastareaud en leurre de temps en temps, pour libérer de l'espace à un Fickou (ou Fofana).

  • derry69
    20585 points
  • il y a 6 ans

compare,compare il restera toujours quelque chose !

Quand on compare l'aisance technique de Courtney Lawes à celle de Papé, ça fait peur

  • Fanch
    20475 points
  • il y a 6 ans

Le paradoxe français. Notre XV sort sa plus belle prestation, certains joueurs leur meilleur match (Machenaud par exemple), et une défaite au final. Lartot a parlé à la fin de "gagner moche et perdre avec les honneurs", vivement un jour, si c'est possible, les victoires avec les honneurs par paquets et de rares défaites moches...
Suis aussi partagé que d'autres ici sur la perf de Basta. Extraordinaire comme bulldozer, mais combien de surnombres non exploités? Plus généralement, j'ai l'impression que plusieurs joueurs sont sélectionnés sur une ou deux qualités, les enfermant dans un stéréotype, Basta le perceur, Papé le guerrier entre autres, mais qu'en dehors de ça, c'est un peu léger techniquement et tactiquement.
La victoire dans ce tournoi va à l'équipe qui a su montrer la plus grosse faculté d'adaptation, la plus intelligente, c'est une vraie bonne nouvelle et en plus pan dans les dents (blanches) de l' Angleterre. Mmmmh c'est bon.
La mauvaise nouvelle, c'est notre pack trop souvent remué pendant ce Tournoi. Peu importe les décisions ou interprétations arbitrales, notre mêlée n'est plus terrifiante.
Enfin, les filles: Grand chelem, les Bleuets: Grand Chelem, le XV de France, 2 défaites... Hasard ou preuve de l'incapacité de nos club et de notre top 14 à maintenir l'excellence?

  • Antho
  • il y a 6 ans

oui Soka swarbooka ce sont des qualités de troisième ligne en grande partie! je suis d'accord quand il perce le soutien est très en retard voire inexistant mais à chaque fois qu'il a tenté une passe après contact c'etait dans les chaussettes ou très très mal exécuté... trop pauvre à ce niveau... Je ne lui jette pas la pierre, loin de la! il a été un des français les plus efficace du tournoi mais si l'on veut rentrer dans le top 6 mondial il faudra qu'il améliore ses qualités techniques

Les gars, Basta n'est pas parfait, certes, mais en attaque il avance, perce et donne parfois après contact s'il y a du soutient (sans avoir particulièrement compté, il fait 3 offload au moins dans ce match). En défense il finit parmi les meilleurs plaqueurs à chaque fois et est un vrai poison dans les rucks. On peut pas dire que la moitié de l'équipe a le même rendement je crois.

Un sixième point: j'ai rêvé ou France 2 a rendu l'antenne avant la remise du trophée? Si c'est le cas, lamentable une fois de plus, surtout pour le dernier tournoi du grand BOD

Un peu plus de maîtrise pour l'Irlande, qui mérite de gagner (essai de Szarsewsky hum hum), match encourageant des Bleus, mais ce jeu derrière basé sur Bastareaud est limitatif: trop systématique, ses avancées donnent l'illusion de l'efficacité, mais on ne transforme pas assez vite le jeu derrière pour que ce soit vraiment gagnant. Les défenses sauront facilement s'organiser pour contrer. Trop de déchet technique pour espérer élever encore le niveau de jeu, je les ai trouvés un peu en surrégime globalement.
Encore une fois, le collectif irlandais est impressionnant, en particulier sur les rucks offensifs joués quasiment tous à la perfection, et derrière des mecs comme Kearney ou Trimble font très très peu d'erreurs. Probablement moins de potentiel que l'Angleterre, mais grosse expérience et grosse efficacité.

  • Antho
  • il y a 6 ans

Completement d'accord avec Kat_Mlslg! Bastareaud avance, ok. Il perce, ok. Mais pas savoir faire une passe quand tu es centre international ce n'est pas acceptable. Il a le profil d'un troisième ligne et puis c'est tout!
L'irrégularité du XV de France est un très mauvais signe, le haut niveau requiert une régularité dans les prestations et cela passe par une tactique et une palette technique de haut niveau à tout les postes! oui un seconde latte doit savoir faire une passe de 15 mètres aujourd'hui bienvenu dans le rugby moderne l'agréssivité c'est essentiel mais cela ne suffit plus!!

Pour une fois qu'on est content de se faire entuber par l'arbitre 😊 La dernière mélée vaut une bonne grosse pénalité pour nous, walsh siffle pas, nous laisse jouer la balle, on enterre la balle, fin du match...

Ouf, on aurait ainsi pu gagner el match et laisser les anglais gagner le VI nations....

  • chub16
    2247 points
  • il y a 6 ans

Une équipe de France à mille lieux de ce à quoi on aurait pu s'attendre, très belle reprise en main des Bleus pour ce match accroché, certes émaillé de plein de fautes de main et d'étourderies mais l'agressivité était là, avec une fois n'est pas coutume un Machenaud vif et plaqueur.
Basta très bien, Dulin super, Huget à l'image de son tournoi. Domingo en retrait, même si la mêlée s'en est pas si mal sortie. Papé reste moyen malgré l'engagement physique, le passage de Doussain et Mermoz transparent, c'est dommage, sauf pour le Toulonnais.
Et bravo aux Irlandais, belle sortie pour BoD.

  • sha1966
    55897 points
  • il y a 6 ans

1. C'est un probleme de technique individuelle. si l'on apprend pas au 5 de devant a faire des bonnes passes , ils ne sauront jamais (regarder la quelite de passe des 2e lignes Blacks)
2. plusieurs fois Bastareaud a perce et PERSONNE n'est venu se proposer a hauteur!!!

  • rico55
  • il y a 6 ans

Entièrement d'accord avec vos commentaire sur Basta, OK il avance dans la défense avec le ballon mais il ne fructifie jamais ses avancés et au final ralentit les attaques. Le jour où il arrivera à faire ces passes qu'il lui manque, il fera enfin un vrai match en attaque. On se laisse un peu trop impressionné par la prestation physique que fait Basta mais s'il n'y avait que ça au rugby les Samoans seraient champion du monde.

  • B16
    1577 points
  • il y a 6 ans

Papé n'est pas au niveau international niveau technique , après c'est pas facile de le remplacer , il a un gros physique quand même... mais c'est vrai que Flanquart , il est pas mauvais le bougre.

Et merci pour tout Brian O' driscoll !!

  • ced
    100427 points
  • il y a 6 ans

très satisfait de la prestation des bleus et pour une fois de Bastareau, très bon match du 8 de devant à l'exception de Domingo qui a déçu (pour une fois), Chouly également très bon.
mon seul regret vient de la prestation de Talès, quasi inexistant les 35 premières minutes
une chose est certaine, LE joueur du tournoi côté français est incontestablement Huget, je n'aurai pas mis un sou dessus avant le tournoi.
j'ai quand même éclaté de rire sur la 1e passe de Bastareau, et pourtant il y a mis du coeur.

félicitation a l'équipe de France pour ce beau match, félicitation a l’équipe d'Irlande pour ce magnifique tournoie, et félicitation a M. O'Driscoll pour cette extra ordinaire carrière !

@Rico55
Je suis d'accord avec toi Papé ce fait vieux, je préferere voir un Flanquart

@Kat_Mlslg
Je suis tout a fait d'accord avec toi, ok Bastareaud a fait un bon match mais ce qu'on demende a un centre ce n'es pas sa, il a plus le profil d'un troisième ligne omme son jumeaux ( Armitage ) 🙂

Sa a été _n beau match mais on peut avoir des regrets parce qu'il y avait la place...

  • derry69
    20585 points
  • il y a 6 ans

tu es dur Rico55 ! il a voulu rendre hommage a o'driscoll !

Je n'ai pas vu le même match que vous pour Basta !! Ok, il a porté le cuir, mais incapable de faire une passe ensuite... ce n'est pas ce qu'on demande à un centre ! Il franchit les défenseurs ... bah oui, un peu le boulot d'un centre. Je ne vois rien de spécial. La seule avancée que je vois dans ce match, c'est sa capacité à venir demander la balle ... et en courant !

  • rico55
  • il y a 6 ans

Surement le dernier tournoi des 6 nations de Papé, il a commis la passe en-avant de trop, place à la jeunesse maintenant. Sinon super match je me suis régalé.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News