Le coup de gueule d'un député sur la situation des joueurs amateurs
L'image a fait le tour du rugby français.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Un député ardéchois a décidé d'écrire à la Préfète concernant la situation des associations sportives en France, notamment autour des vestiaires interdits.

La situation actuelle ne permet pas une pleine pratique du rugby, et pourtant. Nombreux sont les clubs qui réussissent à maintenir une activité sportive dans le club. Cependant, les dernières restrictions commencent à resserrer l'étau sur le ballon ovale. Dans certains clubs, il n'est pas possible d'accéder aux vestiaires, mais il est possible de s'entasser à plus de 40 dans un bus, ou même, de jouer et s'entraîner. 

C'est sur ce point qu'un député de l'Ardèche s'est exprimé sur Twitter avec une photo de joueurs se douchant avec un tuyau d'arrosage, en plein air. S'il ne s'agit pas de clubs ardéchois, pour lui, cette photo aurait bien pu être prise dans son département. Les licenciés du club toulousain du TEC ont dû se doucher après leur match, sur le terrain de la rencontre opposant Saint-Jory à Bruguières, en Occitanie. 

Parfait pour rebondir sur la situation en Ardèche. Hervé Saulignac, député ardéchois, a tenu à écrire à la Préfète d'Ardèche pour l'interpeller sur cette situation. Pour lui, ces décisions comme le non-accès aux vestiaires crée "une incompréhension" et "met à mal les associations", comme le relaye France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Les vestiaires sont une question d'hygiène et selon monsieur Saulignac, il est "inenvisageable pour des sportifs de ne pas prendre une douche et de se changer après une pratique sportive". Depuis le 15 août, le ministère des Sports a autorisé les vestiaires collectifs dans le respect du protocole sanitaire. De plus, les clubs sont en proie aux reports face à cette situation, les compagnies de bus refusant souvent de transporter des joueurs sales. Et l'hiver arrive...

Pour le député Saulignac, il faudrait un peu plus faire confiance aux dirigeants de clubs et ne pas leur imposer de telles contraintes, car tout cela pourrait laisser pour compte "des licenciés, au premier rang desquels les jeunes sportifs ardéchois". Le ministère des Sports a décidé de répondre au tweet de monsieur Saulignac, à sa manière :

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Vous oubliez une chose essentielle les Gars, nous sommes en France, les technocrates ont toujours raison !!!

  • Jak3192
    58540 points
  • il y a 1 mois

Ce député serait il un mauvais français ?

Remettre en cause les décisions de nos O! Combien Respectables Décideurs sur les choix faits quant à la gestion de cette saleté de maladie, en comparant des situations réelles et constatables tout en étant différentes ? 😏

Commentaire à prendre au 1er, 2eme, (voire 3eme degré ?) en fonction du lecteur 😇

Le ministère fait montre en matière d'hygiène après match d'une ignorance crasse.

  • breiz93
    60894 points
  • il y a 1 mois

Point positif, il n'y aura pas de malades du COVID, les pneumonies on s'en fout ce n'est pas dans les stats...

Y a peut-être moyen d'intéresser les médias au rugby féminin !!!???

@math1907

Novès n'apprécie pas

@Tolosus Brennus

???
Je dois t'avouer ne pas bien saisir!
Ton commentaire m'étais réellement destiné ??

ben non faut laisser les vestiaires fermés voyons ! le virus reste au chaud il est pas fou !
Les joueurs ont le droit de se plaquer, se rentrer dedans, s'écrouler les uns sur les autres dehors ...
mais après le match non au regroupement dans les vestiaires car c'est la que le virus se cache, au chaud et sous la douche c'est encore pire ! c'est une maladie qui n'aime pas la saleté alors elle reste loin de la transpiration et de la boue
(Propos à extrapoler pour tous les sports )

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts
News
News