La Pacific Rugby Players Welfare met en doute les récentes élections de World Rugby
Les élections de World Rugby remise en cause par la Pacific Rugby Players Welfare.
L'association de défense des joueurs du Pacifique, Pacific Rugby Players Welfare, émet de sérieux doutes sur les élections de World Rugby.

Dans un rapport long de près de 57 pages, la Pacific Rugby Players Welfare, présidée par l'ancien international samoan Dan Leo, remet en cause le bon déroulement des dernières élections de World Rugby. Celles-ci avaient vu la réélection de Bill Beaumont comme président, et l'élection de Bernard Laporte comme vice-président. L'association se base notamment sur des informations publiées par L'Equipe au moment des élections selon lesquelles il y aurait eu "des discussions destinées à assurer le vote des Fidji pour le ticket Beaumont-Laporte, la FFR s'étant engagée à accueillir un match contre les Fidji chaque année ainsi que des stages de rassemblement à Marcoussis de l'équipe nationale et des moins de 20 ans avec les moins de 20 ans français". L'Equipe de rapporter : "Un accord, qui, s'il était avéré, « peut constituer un acte de corruption, selon PRPW. L'élection elle-même peut donc avoir été délibérément manipulée. »

World Rugby a rapidement réagi à ce rapport via un communiqué.

World Rugby réfute fermement les affirmations non fondées et erronées formulées par la Pacific Rugby Players Welfare et son président Dan Leo concernant le déroulement du vote lors du récent processus électoral de la fédération internationale, ainsi que d'autres questions de gouvernance. World Rugby est parfaitement satisfait que l'élection de 2020 du président ait été tenue dans le respect d'un processus rigoureux et que Sir Bill Beaumont ait été élu de manière juste et appropriée. 

Le rapport de 57 pages n'est pas tendre avec l'instance mondiale puisqu'il n'hésite pas à parler de «droit colonial» pour expliquer la manière dont le monde du rugby traite les pays du Pacifique et les joueurs du Pacifique. Il cite parmi ses préoccupations un « calendrier injuste et inéquitable de matchs internationaux » et « le processus disciplinaire et judiciaire du rugby mondial ». En comparaison des autres fédérations internationales, la gouvernance de World Rugby serait clairement déficiente selon la Pacific Rugby Players Welfare. Dans son communiqué, World Rugby a indiqué qu'elle "ne reconnaît que l'International Rugby Players en tant qu'organisme représentatif mondial des joueurs. Au sein de ses structures, les joueurs des îles du Pacifique sont représentés via la Pacific Rugby Players."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • mimi12
    120195 points
  • il y a 3 ans

Cela ne nous regarde pas !...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News