Kolbe en feu, Faf de Klerk en mode ballerine, Owen Farrell à la rue : Ce qu’il ne fallait pas louper du match des Lions face aux Springboks A
Hier soir, certains amateurs de rugby ont pu avoir un avant-goût des matchs officiels qui opposèrent les Springboks aux Lions Britanniques et Irlandais.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Hier soir, certains amateurs de rugby ont pu avoir un avant-goût des matchs officiels qui opposèrent les Springboks aux Lions Britanniques et Irlandais.

On peut se le dire, cette équipe des Springboks n’avait rien d’une équipe réserve. C’était pourtant le deal qui était convenu pour cette rencontre de préparation avant les trois matchs cruciaux des prochaines semaines. Cependant, il est aussi compréhensible que les habituels titulaires sud-africain, dont la préparation a été mise en difficulté par le covid, aient eu envie de se mouiller la nuque avant de sauter dans le grand bain. Les deux équipes nous ont offertes une première mi-temps pleine d’engagement avant de faire clairement baisser le rythme en seconde période. Le match se termine en faveur des Springboks A sur le score de 17 à 13. Une rencontre globalement marquée par le “©combat”, des fautes parfois trop nombreuses mais aussi par quelques gestes de grande classe.

Huit joueurs du Top 14 dont Kolbe avec les Springboks pour défier les LionsHuit joueurs du Top 14 dont Kolbe avec les Springboks pour défier les Lions

Kolbe, checkez moi ça la rafale

L’action du match, c’est bien évidemment le magnifique crochet de Cheslin Kolbe qui efface Harris et l’envoie directement à la buvette. Après ça le toulousain se fait tout de même rattrapé mais en profite pour gratifier son capitaine du jour, Lukhanyo Am, d’un offload splendide qui l’envoie à l’essai. Pas mal critiqué durant la seconde moitié de saison, Kolbe semble avoir retrouvé ses appuis électriques et sa vista de folie. Une action qui annonce du lourd pour les rencontres officielles !

Damian De Allende aka le vigile 

En début de match, les sud af' marquent un essai de 80 mètres suite à un contre de Etzebeth. Ni une, ni deux, Damian De Allende récupère la balle et décide bien sagement de donner la balle à son ailier Sbu Nkosi. Problème : la défense des Lions revient. Un certain Owen Farrell fait l’effort de revenir. Mais c’était sans compter sur le centre du Munster, à l’origine de la relance. En effet De Allende n’avait visiblement pas très envie de laisser passer l’ouvreur des Saracens et le contient tel un joueur de football américain jusqu’à la ligne d’essai en mimant une course de soutien. Manque de fair-play ou vrai bon coup ? Mauvaise défense de la part de l’homme le plus détesté de France et de Navarre qui aurait pu jouer la carte de l’obstruction ? On vous laisse en juger.

Faf De Klerk se met mode en breakdance

Celui qui “pèse 28 kilos” selon certains a encore frappé hier. Si Owen Farrell peut facilement réclamer le grade de joueur le plus agaçant d’Europe, Faf De Klerk pourrait prétendre au même titre côté hémisphère sud. Durant toute la rencontre, le 9 sud-africain a fait du bon et du moins bon mais s’est surtout illustré par quelques performances artistiques. Dans un premier temps, le joueur des Sale Sharks a écopé d’un carton jaune pour une charge à l’épaule sur Josh Navidi. Avec la puissance et la force d’une 206 lancée plein fer (26 km/h max) il percute le troisième ligne gallois. Une action qui aurait dû valoir un rouge selon beaucoup. En tout cas, le Karma a fait son effet puisqu’il semblerait que le numéro 9 se soit fait plus mal que son adversaire sur ce choc. Le springbok s’est également illustré à travers sa nouvelle passion : le breakdance. En tentant à tout prix de récupérer une faute sur Wyn Jones, alors au sol, le bois trébuche à plusieurs reprises sur son adversaire. Du grand art.

Owen Farrell : batterie faible, veuillez la recharger

Oui, on sait, on parle beaucoup du demi d’ouverture de l’Angleterre. Après tant de mention de son patronyme, vous devez sûrement vous dire que l’ouvreur a réalisé une performance de haut vol. Et bien, que nenni. Durant la quasi-totalité de la rencontre, le numéro 10 des Saracens a semblé raté presque tout ce qu’il voulait entreprendre. Que ça soit dans le jeu au pied, dans la passe ou en défense, le vice-champion du monde semblait à la rue. Ce dernier vit en effet une légère baisse de rythme depuis quelques mois. Déjà peu à son aise en Autumn Nations Cup, malgré la victoire de l’Angleterre, il n’a pas été bien brillant lors du Tournoi des VI Nations qui a suivi. Durant un moment, il a même été question de ne pas convoquer le joueur avec les Lions dans les médias britanniques. Pourtant bel et bien présent, l’ouvreur polyvalent du XV de la Rose doit faire attention à ne pas voir certains joueurs comme Marcus Smith ou Henry Slade lui passer devant dans la hiérarchie internationale. Le premier ayant d’ailleurs été appelé avec les Lions pour pallier le forfait de Finn Russell.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Certes De Allende ne modifie jamais son angle de course, mais il est clairement devant Nkosi lorsqu'il bouche le passage pour Farrell.
Comment se fait-il que ce ne soit pas une obstruction ?

Un arbitre pourrait-il nous éclairer ?

@Imanol votre idole

Difficile de différer Allende qui ne modifie pas sa trajectoire de course ou même sa vitesse. Ce qui me surprend d avantage est le manque d accélération de l ailier, qui, soit manque de vitesse, soit adapte sa vitesse de course pour profiter de l écran de De Allende. Cette dernière hypothèse semble peu probable, puis que l absence de vitesse de l allier sudaf a permis à la défense des Lions de revenir.

@ULYSSE 689

Mais il me semble que dans la définition de l'écran, on prend en compte la position du bloqueur: s'il est en position de recevoir le ballon, alors il est une option de jeu et ne fait pas obstruction tandis que s'il ne l'est pas, il devient sanctionnable.

Or dans ce cas De Allende n'est jamais en position de recevoir le ballon puisqu'il y aurait soit en-avant de passe, soit hors-jeu si Nkosi jouait au pied.
Donc à mon sens il est pénalisable, non ?

@ULYSSE 689

Sanctionner au lieu de différer.

@Imanol votre idole

@ team viscères, toi qui a tendance a connaitre les règles mieux que beaucoup, aurais tu un chti commentaire a propos de l'action en question.
Comme Imanol, De Allende ne change pas de direction de course et empêche ainisi Farrell de défendre. j'aurai tendance a dire que c'est bien joué mais pas tres fair play

  • O'Livey
    6389 points
  • il y a 2 semaines
@Le Haut Landais

Je sais pas exactement ce que dit la règle là dessus, mais j'ai toujours trouvé ce genre d'attitudes très limites. "Toujours", parce qu'on le voit vraiment très souvent, systématiquement dans ce genre de situations en fait, avec un ailier (ou autre) qui s'envoie le long de la ligne, un joueur adverse qui essaye de le rattraper par l'intérieur. Si l'attaquant a un soutient intérieur, je le vois plus souvent adapter sa course pour gêner la poursuite que pour proposer une solution de passe. Et j'ai jamais vu ça sifflé. Les écrans sont devenus extrêmement courant dans le jeu actuel, on en voit sur presque chaque action d'essai maintenant, les seuls qui se sifflent sont ceux où il y a contact entre deux attaquants et un défenseur en même temps. Et c'est pas que dans le jeu à la main, mais aussi sur les jeux au pied, où les réceptionneurs sont souvent protégés par un rempart de partenaires devant eux pour empêcher les adversaires de monter ou ballon ou de venir déglinguer le réceptionneur.

Décevant ce match si l'on enlève l'éclair de Kolbe.. Du pied à outrance et pas toujours très bon, et du physique du même métal, on n'a pas vu beaucoup d'intelligence sur le pré.
Quant à monsieur Peyper, au demeurant sans problème dans les autres domaines, on peut et on doit lui reprocher un arbitrage à la sud-africaine : beaucoup trop de laxisme envers une agressivité souvent très limite
des verts par exemple lors de déblayages "méchants" ou sur des plaquages à retardement comme celui de Kolbe en première, sans parler de l'agression de De Klerk qui, à mon avis, méritait un rouge.

Quand on voit les Lions à 15 contre 13 en début de seconde période et jouer au pied, on se dit que les chocs de première période ont éteint la lumière chez les Lions...qu'elle était moche cette seconde période , et la première avait un rythme assez lent , les sud afs ont cherché le défi physique comme d'hab et les Lions m'ont paru lent alors qu'ils avaient joué plus que leurs adversaires...

  • Aristaxe
    9647 points
  • il y a 2 semaines
@pascalbulroland

J'ai surtout l'impression que les Lions ont pas voulu se dévoiler avant les "vrais" tests. Quand on y réfléchit, c'est surtout les Sud-Afs qui profitaient du fait de jouer cette rencontre. Les Lions ont joués "petits-bras" comme on dit, exprès.

@Aristaxe

Les Lions ont joué "petits-bras"..?? Ce serait sacrément "osé" vu qu'en face , c'est quand même les champions du Monde...il y a beaucoup eu de blessés dans les rangs des Lions, ce qui est normal avec cette saison à rallonges, et ce qui se payera sur l'année qui vient je pense...
Je pensais en voyant le match d'hier que les Lions gagneraient passé la 60 ème vu qu'en face ça manquait de compétition, force est de constater que non...et connaissant la mentalité britannique , je les vois mal joué "petits-bras", je trouve surtout qu'ils sont un peu au bout du rouleau physiquement...wait & see

  • Aristaxe
    9647 points
  • il y a 2 semaines
@pascalbulroland

Quand je dis "petits-bras" c'est surtout au niveau tactique et stratégique. Gatland n'a aucun intérêt à dévoiler son jeu avant le début réel des hostilités, et j'ai pas l'impression d'avoir vu grand chose de nouveau sur ce match.

@pascalbulroland

les lions ont fait aussi du défis physique comme les anglais d'ailleurs à la coupe du monde. Les Sud Af sont meilleurs qu'eux à ce jeu là. C'est pour cela qu'ils perdent.

@Guilhem34

Pour une équipe qui avait plus de matchs dans les jambes que leurs adversaires, j'ai trouvé les Lions éreintés...on verra par la suite

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Vidéos
Arbitrage
News
News
News
News
Vidéos