Jean-Pascal Barraque : « Gagner le Paris Sevens, ça serait beau... »
Portés par leur public, les Bleus seront-ils capables de faire tomber les maîtres fidjiens à Paris ?
Le capitaine de France 7 a participé à la traditionnelle photo des capitaines ce mercredi sur le Champ de Mars.

Ambiance « so French » ce mercredi aux pieds de la Tour Eiffel pour accueillir les différents capitaines à l'occasion de la photo officielle du Paris Sevens. Après avoir emprunté de vieux bus parisiens, les joueurs se sont prêtés au jeu. Bérets et baguettes de pain, pas de doute, l'esprit sevens est bien présent pour cette 4eme édition consécutive dans la capitale !


Parmi ces capitaines, le meneur des Bleus, Jean-Pascal Barraque était lui aussi bien présent. À peine sorti de l'entraînement matinal, il a rejoint le Champ de Mars pour enfiler sa tenue et se présenter face aux photographes et aux journalistes. Un joueur heureux, et on peut le comprendre, quand on sait que l'équipe de France sera tête de série pour la première fois à Paris ce week-end : « Le fait d'arriver tête de série reste important, car cela permet d'éviter deux des plus grosses équipes du circuit » explique-t-il. « Malgré tout, nous avons déjà vécu cette situation à deux reprises cette année (Hong Kong et Singapour) et honnêtement, on n'y pense pas plus que ça. Notre objectif, c'est de nous qualifier en quarts, peu importe la position dans laquelle nous arrivons. Car on ne sait jamais, une équipe peut toujours passer à travers un tournoi. Et à 7, sur un match, tout est jouable ! »

Londres 7s - Les Bleus combinent et s'offrent la Nouvelle-Zélande en quarts ! [VIDÉO]Londres 7s - Les Bleus combinent et s'offrent la Nouvelle-Zélande en quarts ! [VIDÉO]Les quarts de finale justement, parlons-en ! Si l'équipe de France veut éviter les Fidjiens, elle devra battre une nouvelle fois les Néo-Zélandais, face à qui elle reste sur deux victoires à Hong Kong et à Londres. Il faudra également se méfier des Écossais, comme tient à le souligner Barraque, une équipe qui ne participera pas aux qualifications pour les Jeux olympiques (l'Écosse laissant l'Angleterre décrocher son billet, les deux équipes participant sous la « Team GB ») et qui aura donc à cœur de tout donner pour son dernier tournoi de la saison. Le tournoi des Bleus débutera face au Japon samedi à 13h34.

Objectif Colomiers

Si France 7 tentera de faire « au moins aussi bien qu'à Londres » pour reprendre les mots de son capitaine, les joueurs de Jérôme Daret souhaitent néanmoins offrir un joli cadeau à leurs supporters. « On rêve d'aller plus loin...», révèle Barraque. « Gagner le Paris Sevens, ça serait beau...D'autant qu'on pourra compter sur le soutien de notre public. »
La photo officielle des capitaines du Paris Sevens 2019. Crédit photo : Hervé Bellenger.

Jeux Olympiques : les Bleus passeront par... Colomiers pour décrocher leur qualification !Jeux Olympiques : les Bleus passeront par... Colomiers pour décrocher leur qualification !Pour autant, l'objectif principal, qui prend aujourd'hui toute la place dans la tête des Bleus reste Colomiers. Un événement décisif pour la qualification aux Jeux olympiques, au risque de devoir passer par des repêchages. Il faudra d'ailleurs se qualifier pour ce tournoi, c'est-à-dire terminer dans les 8 premières équipes du tournoi de Moscou qui aura lieu du 22 au 23 juin. Ce qui va venir vite, puisqu'après le Paris Sevens, les joueurs de l'équipe de France n'auront qu'une semaine et demi de repos, avant de repartir en stage et de se préparer pour Moscou, puis Colomiers. Le Paris Sevens doit servir dans ce cadre comme une base de travail pour la sélection, et une qualification en quarts de finale validerait la bonne saison de France 7 pour Jean-Pascal Barraque :

Nous souhaitons travailler dans la régularité et éviter que nos performances ne chutent d'un coup. Comme à Singapour où nous avons loupé notre première journée et nous avons été reversés en Trophy. Finalement, on avait tout de même réussi à faire un 3/3 le lendemain. À Paris, ce serait inpensable de ne pas être en quarts !

Place à la fête !

Tu sais que tu étais au Paris Sevens quand...Tu sais que tu étais au Paris Sevens quand...Si les enjeux seront importants ce week-end, notamment pour les Fidji et les États-Unis qui se disputeront le titre, le 7, c'est avant tout une belle fête ! Il nous tarde donc de revoir cette année les supporters kenyans, fidjiens et bien sûr français ! Le Stade Jean-Bouin accueillera également des pays voisins, comme les différentes nations britanniques, l'Irlande, mais aussi l'Espagne ! 

Rugby à 7 - Pourquoi l'Espagne joue-t-elle le trouble-fête pour la qualification aux JO ?Rugby à 7 - Pourquoi l'Espagne joue-t-elle le trouble-fête pour la qualification aux JO ?Un événement notamment particulier pour Pablo Fontes que nous avions rencontré il y a trois mois, aujourd'hui capitaine de l'équipe d'Espagne de rugby à 7, après être passé par la France il y a quelques années. « J'ai beaucoup d'amis à Toulouse qui vont venir me supporter. Ça va être très sympa ! », s'exclame-t-il. Une sélection espagnole qui avait démarré la saison sur des chapeaux de roue avant de se retrouver en difficulté. Malgré tout, leur place en World Series la saison prochaine est désormais assurée mathématiquement et, à l'image de la France, ce tournoi servira également de préparation aux Espagnols. Eux qui rêvent tout autant d'une qualification olympique. « Même si ça sera plus compliqué que pour Rio » souligne Pablo. « Car en plus de l'Angleterre et de la France, il y aura aussi l'Irlande qui est une très belle équipe. Des sélections comme l'Allemagne ou la Russie ne seront pas non plus à négliger. » Pour l'Espagne, l'objectif de cette dernière étape sera d'intégrer les dix premières équipes du circuit, même si la poule composée des États-Unis (deuxièmes) et des Samoa (septièmes) qu'ils n'ont jamais battus cette saison, ainsi que du Canada (onzième) qui leur complique souvent la tâche (deux matchs nuls, une défaite), ne risque pas de les avantager. 

Le Paris Sevens 2019 débutera samedi à 11h par le match opposant le Canada aux Samoa et se terminera par la grande finale dimanche à 18h33. Quelque soit le cas de figure, le tournoi aura l'honneur d'annoncer le vainqueur des World Rugby Sevens Series 2018-2019 ! Seules deux équipes peuvent encore remporter le circuit : les Fidji et les États-Unis. Pour les Bleus, une victoire au Paris Sevens serait une belle récompense, par rapport à leur saison. Le dernier titre des Français sur un circuit remontant à 2005. C'était déjà à Paris... 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • dusqual
    28681 points
  • il y a 5 mois

quand il a commencé à parler des supporters, j'ai cru qu'il allait nous parler du mec en slip

Cela serait vraiment une belle fin de saison de gagner à la maison !!

  • breiz93
    45306 points
  • il y a 5 mois

J'y serai, et pousserai derrière nos coqs qui vont retrouver les Blacks.
Je n'ai jamais vu les bleus battre les Blacks à XV, ce sera donc à 7.

Ben vi, s'ils arrivent à gagner un jour quelque chose, autant que ce soit Paris, mais je ne jouerais pas la retraite là-dessus.

Normal : l'objectif est de gagner à Paris puisque Barraque joue à la maison !

  • mimi12
    68771 points
  • il y a 5 mois
@Garou-gorille

Pas mal !...

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos