INSOLITE. Comment un ancien joueur de Rugby de Toulon et Nice aurait inspiré le nom d'Albator ?
Albator doit-il son nom à l'ancien joueur de Toulon Jean-Claude Ballatore ?
Éric Charden, compositeur et chanteur du générique en France, aurait été inspiré par un ancien joueur de Toulon et Nice pour le nom d'Albator.


"Albator, Albator, du fond de la nuit d'or", le célèbre anime des années 70, a perdu son créateur en la personne de Leiji Matsumoto, décédé la semaine dernière. Si on vous parle du corsaire de l'espace sur le Rugbynistère, c'est parce qu'il y a un lien avec l'ovalie. Sachez en premier lieu qu'au Japon, il ne s'appelle pas Albator mais Harlock. Un nom qui ne sonnait pas forcément bien en chantant et qui était trop proche du capitaine Haddock selon Éric Charden, compositeur et chanteur du générique en France (avec Guy Matteoni et Didier Barbelivien). Dans une interview donnée à l'époque, il raconte que c'est d'une manière "surréaliste et magique" que le nom Albator a été trouvé.

"Quand j'étais dans le sud et à Nice, j'étais copain avec un garçon qui s'appelait Jean-Claude Ballatore. C'était le capitaine, pilier et entraîneur de l'équipe de Nice à l'époque. C'était un joueur très massif comme tous les joueurs de rugby, mais qui avait cette faculté de voler dans l'air." Un joueur aérien qui faisait penser à un albatros pour Eric Charden. "C'est le mélange de Ballatore et d'albatros qui m'a donné le nom d'Albator". Une anecdote racontée cette semaine par son fils sur les réseaux sociaux. Les supporters du RCT se rappelleront que Jean-Claude Ballatore aussi fait les grandes heures de Toulon comme joueur puis entraîneur dans les années 90 avec notamment un titre en 1992 contre Biarritz au Parc des Princes. Comme joueur, il a notamment été finaliste du championnat de France en 1971 face à Béziers et président du RCT. Il avait fait partie des joueurs, en conflit avec les dirigeants, qui avaient quitté le club juste après pour rejoindre Nice en deuxième division. C'est sans doute à cette époque qu'il a croisé la route d'Eric Charden, dont le fils se demande s'il sait qu'il a inspiré son père. Notez cependant que Jacques Canestrier, qui a importé Albator en France, s'attribuerait aussi la paternité du nom.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Comme l'a magnifiquement rappelé un membre du forum,
Yannick Jau-Zion aurait quant à lui carrément inspiré une religion,
Ce qui est finalement logique compte tenu de l'aura (Pausini?) de l'esthete.

Derniers articles

News
News
Amateur
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News