Germán Kessler à Soyaux Angoulême : "Le mulet ? Ça me fait marrer, j'assume !"
Germán Kessler à Soyaux Angoulême : "Le mulet ? Ça me fait marrer, j'assume !"

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
C'est officiel, notre chouchou arrive en France. Le talonneur uruguayen s'est exprimé en conférence de presse.

"Ça me fait marrer, j'assume !" German Kessler va donc découvrir le championnat de France. Sensation de la dernière Coupe du monde sous le maillot de Los Teros, le talonneur uruguayen avait marqué tant par son jeu que par son look. Un mulet, une moustache et beaucoup de mobilité ballon en main : il n'en fallait pas plus pour en faire une des stars du Mondial japonais.

Pour notre plus grand plaisir.

La fausse interview de Germán Kessler, nouvelle star de la Coupe du monde 2019 !La fausse interview de Germán Kessler, nouvelle star de la Coupe du monde 2019 !Mais l'Uruguay et la Major League Rugby - il évoluait à Utah - sont désormais loin derrière lui : Kessler rejoint officiellement l'effectif de Soyaux Angoulême, actuel 7e au classement de la Pro D2. En conférence de presse, le n°2 a reconnu que la France lui était plutôt inconnue :

La seule expérience que j'ai eu, c'était lors d'une escale à Paris. Le vol avait du retard, et j'avais pu me balader dans Paris. Mais je connais le rugby français. [...] Par rapport à ce que j'ai connu, c'est un rugby beaucoup plus dense, beaucoup plus physique. C'est un très beau défi. [...] En Uruguay, j'étais vu comme un joueur de ballon, mais je peux aussi évoluer sur ce profil-là. Je jouerai comme on me dira de jouer !

Mais alors, pourquoi Angoulême ? "A la fin de mon dernier match de Coupe du monde contre le Pays de Galles, un agent est venu vers moi pour m'expliquer que le SA XV était intéressé. On a donc commencé les discussions. Il y a eu d'autres contacts mais j'ai été séduit par le projet du SA XV."

Petaia, Kessler, Himeno : qui sont les grandes révélations de cette Coupe du monde ?Petaia, Kessler, Himeno : qui sont les grandes révélations de cette Coupe du monde ?En Charente - où l'hiver est sensiblement le même qu'en Uruguay - la concurrence se nomme Ole Avei et Mehdi Boundjema. "Je ne connais pas du tout Angoulême. Les premières impressions ont été très bonnes, j'ai été très bien accueilli par tout le groupe, les installations m'ont plu. [...] L'envie de jouer est là, mais j'ai besoin de sentir des automatismes, de comprendre le projet de jeu, la circulation des joueurs, les annonces.

Pas (encore) de date pour une première, donc, mais au Rugbynistère, on a hâte de le voir évoluer sous le maillot des Violets !

ARRÊTEZ TOUT : on a interviewé Germán Kessler, notre coqueluche de la Coupe du monde 2019 !ARRÊTEZ TOUT : on a interviewé Germán Kessler, notre coqueluche de la Coupe du monde 2019 !

La conférence complète :

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"J'ai été séduit par le projet du SA XV."
" J'ai été très bien accueilli par tout le groupe, les installations m'ont plu"
Il s'est très vite adapté...

Ole Avei! Vieille connaissance de l'UBB! Il va pas avoir 40 piges? (à non seulement 37 d'après Wikipedia)

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
Transferts
Transferts
News
News
News
Vidéos