Ecrit par vous !
George Moala vs Damian de Allende : un duel de déménageurs, vraiment ?
George Moala et Damian de Allende seront au centre des débats ce samedi.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
George Moala et Damian de Allende auront un grand rôle à jouer ce samedi lors du choc entre Clermont et le Munster en Champions Cup.

Samedi 18h30, aura lieu un des gros chocs de la deuxième journée de Champions Cup. L’ASM, impressionnante la semaine passée face à Bristol affronte au Michelin, la province irlandaise du Munster, double championne d’Europe. Deux joueurs sont essentiels dans ces deux équipes : les numéros 12 : George Moala et Damian de Allende. Focus sur ce duel qui s’annonce très alléchant. 

George Moala n’est désormais plus un illustre inconnu du rugby européen. Le All Blacks (4 sélections) a déjà effectué six matchs de Champions Cup avec le club Auvergnat. Véritable cadre de Clermont, George est tout simplement indispensable. À 30 ans, le Clermontois est dans la force de l’âge, et cela se ressent bien sur le terrain. Considéré comme un des meilleurs joueurs de l’ASM de ces dernières années, le centre est un joueur pétri de talent, redouté et redoutable sur le terrain. Celui qui était nominé pour le prix du meilleur joueur européen de l’année 2020 est d’une puissance impressionnante (plus de 100 kg sur la balance), avec cette capacité de franchir à tout moment le rideau défensif adverse. Il figure ainsi très souvent dans le top des franchiseurs du championnat français. Mais réduire Moala à sa puissance sera une « insulte » à ce joueur d’une polyvalence extrême. Polyvalent à l’aile, le All Black dispose d’une importante palette technique : capable d’exploit personnel de grande classe à l’aide de ses crochets, Moala est également capable de faire jouer et de créer des brèches (8 franchissements cette saison) pour mettre sur orbite ses ailiers. De plus, il dispose d’une bonne vision du jeu lui permettant de négocier les meilleures situations possibles pour le collectif. Capable donc, de jouer en premier attaquant et de faire jouer son collectif, le centre clermontois aide également son numéro 10 afin de le suppléer dans la distribution du jeu. Enfin, le Néo-Zélandais d’origine tongienne a largement démontré qu’il était un très bon défenseur avec 78% de réussite au plaquage en Top 14.Crédit vidéoRémy Chatard

En face du Clermontois, sera aligné le sud-africain Damian de Allende (47 sélections), champion du monde avec les Springboks. Arrivé en Irlande, après un bref passage dans le club japonais des Panasonic Wild Knigkts, le Sud-Africain s’est déjà bien intégré dans sa nouvelle équipe. Johann van Graan en a fait un homme de base du Munster. À 29 ans, il est également dans la force de l’âge. Comme Moala, De Allende est un joueur très puissant (101 kg), très utilisé en premier attaquant. En effet, il marque les adversaires par ses charges destructives. Sa puissance avait était plus que remarqué lors du dernier mondial au Japon. Le champion du Monde possède un jeu parfois un peu stéréotypé, « fonçant » tout droit dans les défenses. Mais comme George Moala, c’est un grand franchiseur (6), difficile à stopper et qui dispose de remarquables raffuts. Une fois qu’il a franchi le rideau défensif (17 défenseurs battus), bonne chance pour le rattraper (192m parcourus). Le Springbok est également sans doute un des meilleurs défenseurs (26 plaquages en Pro 14) du monde au poste de centre. Enfin, Damian de Allende est capable de gratter plusieurs ballons par match (4 cette saison). Le jeu au pied est un des domaines dans lequel il pourrait se démarquer par rapport à George Moala, ce dernier ne l’utilisant que très rarement.Crédit vidéo : Die Hard Rugby

Bref, les deux joueurs sont incontournables dans leur club. Il est très difficile de déterminer celui qui part avec un avantage. Mais ce qui est sûr, nous sommes face a deux joueurs de très haut niveau, proche dans leur style de jeu : grosse défense, puissance, mais pas uniquement. Le match sera à n'en pas douter marqué par ce duel qui promet du spectacle.

Clément A.
Clément A.
Cet article est rédigé par Clément A., un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Moala a quand même un jeu plus complet, des courses pour ouvrir les espaces aux collègues, de belles passes, une sacrée lecture de la défense adverse. De Allende est plus stéréotypé, prévisible. Mais attention, je ne dénigre pas le potentiel de nuisance du caractère prévisible de se prendre le bonhomme de face pendant 80 minutes.

  • Pancho34
    12934 points
  • il y a 3 semaines

Dans tous les cas allez ASM.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News