FINALE TOP 14. Toulouse et La Rochelle, les deux villes les plus effervescentes du rugby français ?
A gauche, La Rochelle célèbre la deuxième Champions Cup de 2023 (Crédit image : YouTube Sud Ouest) ; à droite, Romain Ntamack qui présente le Bouclier de Brennus aux supporters Toulousains après le doublé en 2021 (Crédit image : ©Erwan Harzic).
Attendues en finale du Top 14 ce samedi, Toulouse et La Rochelle vont voir deux des plus fervents groupes de supporters s’affronter à Saint-Denis.

Clermont, Toulon, Perpignan, Bordeaux, etc. Les villes aux publics enflammés ne manquent pas dans la France du rugby. Parmi elles, Toulouse et La Rochelle ont fait office de très bons élèves cette saison. Constamment affichés en guichet fermé lors des matchs à domicile, les deux clubs sont portés par une ferveur qui devrait s’exporter au Stade de France. Pour la finale du Top 14 attendue ce samedi 17 juin à Saint-Denis, les deux communautés vont se faire face. À la fin du match, elles se mélangeront (sans grand doute) dans une belle troisième mi-temps si caractéristique du rugby.

Sur le pré, certains joueurs prennent conscience de ce soutien hors norme. Par exemple, Jack Willis s’est récemment confié au Midi Olympique pour évoquer la flamme du public toulousain. Ainsi, il déclare : “Le Stade toulousain a tellement de supporters partout. Et ils sont fous ! [...] En Angleterre, il y a aussi de bons clubs et de jolis publics, mais rien de comparable. Je le répète, je n'avais pas vécu ça auparavant.” De la même manière, d’autres joueurs ressentent presque le poids des attentes des supporters comme une obligation. Ainsi, selon des propos rapportés par Rugbyrama, Romain Ntamack ne s’imagine pas se confronter aux supporters à travers autre chose qu’une soif de titre sans fin. Son palmarès bien rempli à seulement 24 ans lui a déjà donné une petite habitude dans son rapport avec les supporters. Ce sentiment si particulier, le Toulousain l’interprète ainsi : “Que penserait-on si personne ne venait nous dire « Allez, cette année, c’est la vôtre, il faut gagner » ? On serait alors pris pour des nuls, pour des mecs que ça ne sert à rien de soutenir. Ce n’est pas le cas. Que ce soit à Toulouse ou en équipe de France, les gens sont vraiment derrière nous.

''Si on fait un match de merde, on se le dit'', les frères Willis au cœur d'un Toulouse - UBB bouillant !''Si on fait un match de merde, on se le dit'', les frères Willis au cœur d'un Toulouse - UBB bouillant !À La Rochelle, l’armoire à trophées est peut-être moins remplie, mais la passion n’a rien à envier à celle des Toulousains. Doubles champions d’Europe, les Maritimes souhaitent présenter Brennus à leurs supporters, un vieil ami qui leur échappe depuis leur arrivée aux sommets du rugby hexagonal. Pour y parvenir le plus tôt possible, le club jaune et noir a toujours souhaité mettre en avant ses 16 000 fidèles, qui se démultiplient lors des délocalisations. Parmi tous les sièges de Marcel-Deflandre, le directeur général du club, Pierre Venayre, a appris à comprendre la passion rochelaise depuis les tribunes. Pour L’Équipe, il déclare ceci sur un club qui s’étend bien loin du Vieux Port et de ses deux tours : “On raisonnait comme un club de ville, sans réaliser que notre attractivité pouvait s'étendre bien au-delà. C'est à partir de là que l'on a décidé d'être l'équipe d'un territoire bien plus vaste, qui allait de Nantes à Cholet, en passant par Angers ou Poitiers, un bassin qui rassemble aujourd'hui plus de 2 millions d'habitants.” Selon le quotidien sportif, 40% des supporters Rochelais habitent en dehors de la ville de l’Atlantique. De quoi voir une belle diaspora débarquer à Paris ? Sans aucun doute.

FINALE TOP 14. Les Bleus du foot ronchonnent avant le choc entre Toulouse et le Stade RochelaisFINALE TOP 14. Les Bleus du foot ronchonnent avant le choc entre Toulouse et le Stade Rochelais

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jièl
    14483 points
  • il y a 1 an

Je me permets une petite remarque destinée à la rédaction.
Personnellement, j'ai beaucoup de mal avec les mots "stabylotés" en jaune fluo.
Vous allez me dire "Oh le pauvre chaton, ça agresse ses petits yeux", mais ça perturbe la fluidité de la lecture je trouve.
Même si j'ai bien compris l'intérêt de proposer un lien par ce biais, le soulignement me semblait suffisant.
Maintenant, si je suis le seul que ça gène, zéro problème bien sûr.

Derniers articles

News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News