DOSSIER. L'après Coupe du monde pour le XV de France : #3 - Le Top 14 et la formation des jeunes
XV de France : la formation et le Top 14 en cause ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le Top 14 et la formation des jeunes sont-ils en cause dans la crise que traverse le XV de France ? Découvrez notre débat.
Le rugby français est en crise (c) et il est temps d'analyser les raisons... tout en essayant de trouver des solutions. L'équipe du Rugbynistère installe le débat sous forme d'une discussion à laquelle vous êtes les bienvenus. Après Philippe Saint-André et la Fédération, place au Top 14 et à la formation des jeunes.
DOSSIER. L'après Coupe du monde pour le XV de France : #3 - Le Top 14 et la formation des jeunesDOSSIER. L'après Coupe du monde pour le XV de France : #1 - Philippe Saint-AndréDOSSIER. L'après Coupe du monde pour le XV de France : #3 - Le Top 14 et la formation des jeunesDOSSIER. L'après Coupe du monde pour le XV de France : #2 - La gouvernance de la Fédération

La formation

Maxime : Le sujet suivant, c'est la formation française. Pour moi c'est le problème n°1. On prend régulièrement 50 points contre les Blacks en Coupe du monde U20, c'est le symbole que ça ne tourne pas rond. On est en grande difficulté depuis des années au niveau des équipes de France jeunes et c'est logique de retrouver ces problématiques plus haut. Les compétitions des jeunes talentueux sont de mieux en mieux organisées avec un gros travail en pôles régionaux et pôle France mais les lacunes techniques sont encore trop grandes.
Clément : Que faire pour changer ça ?
M : Il y a une culture très forte de "d'abord l'école et le rugby ensuite" dans les cursus de joueurs de haut niveau pour ne pas finir comme le football et avoir des gamins bien instruits. C'est formidable. Sauf que tu bosses beaucoup moins la MUSCUUU et la technique individuelle que dans les pays qui dominent le rugby moderne.
Thibault : C'est tout à fait ça !
M : Tous les coachs du Top 14 le disent : ils sont impressionnés par la capacité de travail des joueurs étrangers qui intègrent le championnat. Les jeunes français se font-ils assez mal ? On a conscience des lacunes des joueurs français. Les meilleurs passent par le rugby à VII pour briller à XV ensuite (Savea, Cordero...). Les pôles travaillent de plus en plus le seven mais les jeunes joueurs ne font pas de compétitions de haut niveau car la culture est peu présente.
T : Est-ce que les formateurs sont assez bons pour les pousser aussi ? Il n'y a pas que les joueurs qui sont en cause.
M : Les formateurs français sont reconnus sur la planète entière. Rugby Europe et World Rugby en prend régulièrement et ça bosse mais ils ont pas les libertés des autres pays pour les pousser à bout les gamins au nom de "l'équilibre de l'enfant".
C : Le 7 est en pleine promo, avec une nouvelle génération olympique. L'an passé, j'étais au Hinton et la catégorie des pôles allait à 2000 ! Le problème, c'est qu'un gamin rêvera toujours plus du Top 14 plus que du 7, même si les exemples de Valleau ou Gracbling sont là pour prouver le contraire.
M : Ça allait à 2000 face aux Blacks ? Non. Ça allait à 2000 à Tours
Nicolas : Je ne sais pas si sacrifier des gosses pour en faire briller d'autres, c'est vraiment être en avance. Je pense que c'est plutôt une question d'équilibre, et qu'on est dans l'excès des deux côtés. Un gamin qui se blesse et ne peut plus jouer, ne fait plus d'études, il fait quoi ? dans le sud on s'en fout.
M : Au rugby on se refuse d'être dans cette politique, qui fait penser au foot. Mais tu te mets en retard.
C : C'est toujours l'éternel débat du rugby enseigné au lycée, ou très tôt dans les écoles. Ce n'est pas notre culture. Il y aussi le fait qu'en Nouvelle-Zélade, on s'entraîne par catégorie de poids et non d'âge.
M : Une piste intéressante pour développer les joueurs techniquement.
Riwan : Est-ce que c’est vraiment un problème tout ça ? Les Argentins sont presque tous des fils issus de la bourgeoisie avec un bon niveau d’études, je crois qu’en Angleterre les joueurs sont aussi souvent issus d’universités.


La suite P.2


Le temps de jeu des jeunes

C : On est mauvais en U20 - pas dans le 6 nations, certes, mais en CDM - mais je trouve qu'on tape trop facilement sur la formation ! Franchement, quand on fait jouer les jeunes à haut niveau, est-ce qu'ils sont largués ? Non ! Il y a tellement d'exemples. Antoine Dupont (Castres Olympique) joue régulièrement, il est très fort. Fickou ? Il a joué très jeune, il a explosé, et il est déjà en EDF ! Teddy Thomas a beaucoup joué avec le BOPB et le Racing, lui aussi s'est montré au niveau. Prenez Jedrasiak, qui s'installe à Clermont : tout le monde le veut chez les Bleus ! J'oublie Yacouba Camara, Baptiste Serin... Quand ils jouent, les jeunes sont bons. Seulement, il n'y a qu'une poignée qui a sa chance.
M : Oui, mais si les générations ne sont déjà pas bonnes et brillent quand même en Top 14, on continuera de prendre des branlées dans le sud. Ils seront toujours en-dessous.
C : Je ne suis pas d'accord. Ils n'ont que 20 ans, vont progresser... Et en EDF, il n'y aura jamais 30 mecs nés la même année. Ce sont les meilleurs de chaque génération.
R : Ce qui est sûr, c'est qu’ils auront plus de chances d’être bons au niveau international s’ils jouent en Top 14 dès 20 piges.
M : C'est vrai que Serin est très bon. Mais un jeune All Black ne serait-il pas aussi bon à sa place ?
C : C'est pas le débat ! C'est de se dire : si Serin le fait à l'UBB, pourquoi d'autres ne le feraient pas ailleurs ?
N : +1
R : Après, pour revenir sur Dupont, c’était un phénomène à 17 ans déjà.
M : Sauf exceptions, on est loin des potentiels des baby blacks.
C : D'accord, mais au delà des phénomènes, je suis sûr qu'on peut avoir des mecs qui sortent de nulle part. Exemple concret : Ollivon n'a jamais joué en EDF chez les jeunes. Ni Etrillard. Bayonne leur donne du temps de jeu : ils ont explosé !
M : Oui, +2 ! Mais des mecs qui n'ont pas été dans le radar fédéral c'est ultra rare.
C : Par contre, des mecs qui sont dans le radar fédéral mais qui finissent à jouer en Fed 1, c'est moins rare.

Le Top 14

R : Après, le problème des clubs : tu fais confiance à un jeune qui va apprendre ou tu vas chercher le n°3 des Crusaders qui va potentiellement être bon de suite. Quand tu vois que Brock James était un inconnu chez lui et qu’il a été le meilleur 10 du Top 14 pendant quelques années, ça incite peut-être à aller chercher pas cher et efficace ailleurs.
M : Les clubs anglais récompensent financièrement les clubs qui font jouer les mecs formés chez eux. C'est suffisant, nécessaire ?
C : Peut-être pas suffisant, mais nécessaire.
R : J’ai souvent lu que le championnat espoir était très faible, peut-être qu’il y a quelque chose à réformer à ce niveau ?
M : Aujourd'hui on fait du répressif avec un nombre obligatoire de JIFF, mais on manque de courage car les présidents de clubs ne veulent pas qu'on en impose plus. La main d'œuvre est bien plus coûteuse. C'est à la FFR de taper du poing sur la table pour imposer toujours plus de JIFF ou bien proposer un système incitatif ?
T : A partir de 2017, il sera demandé aux clubs d'aligner un nombre minimum de 12 JIFF sur chaque feuille de match pour percevoir l'intégralité des droits TV/marketing.
C : Ça fait quand même 11 étrangers potentiels sur la feuille de match ! Je crois qu'il ne faut pas imposer de JIFF mais bien un quota de joueurs étrangers dans les clubs. 7 maximum chez les pros ? L'incitatif ça ne marche pas , et les mecs font tout pour détourner ! Quand tu vois le nombre de joueurs supplémentaires / joker médicaux dans l'année... que des étrangers !
R : Au niveau des lois, je ne pense pas que ce soit possible.
M : Non, c'est impossible ! C'est contre le droit du travail français. On ne doit pas différencier le travailleur européen ou qui rentre dans les accords de Cotonou. Autre question : la FFR doit-elle arrêter de filer l'agrément à la LNR et reprendre la main sur la compétition ?
T : Ça faciliterait peut-être les choses.
N : Et ça résoudrait des problèmes ! Fini les guéguerres, et on parle enfin d'intérêt du rugby.
C : Et elle propose quoi derrière, la FFR ?
M : Elle fixerait des règles drastiques de joueurs à mettre sur la feuille de match. Elle serait la seule maître à bord. Ce n'est pas sans risque puisque des clubs peuvent se former une ligue fermée à côté, pour faire de l'argent et du spectacle.
R : Le mieux, ce serait que les présidents du Top 14 se responsabilisent et préfèrent miser sur le long terme plutôt que de chercher à avoir des résultats immédiats. Je pense que si le XV de France est bon, l’engouement pour le rugby grimpe et les stades de Top 14 seront plus remplis aussi. Oui, c'est la version bisounours !
N : You may say I'm a dreamer, but I'm not the only one...
M : Djo Lopez pourrait régler le problème peut-être.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

avec des effectifs de 40 a 50 joueurs , pas facile pour les joueurs de joué libéré et pour le staff de bien travailler . il faut absolument réduire le nombre de matchs (et non le nombre de clubs) et pour forcer les clubs a former des jeunes , limiter le nombre de mutations me semble une bonne idée (un maximum de 3 ou 4 mutations avec des exceptions pour les retours de club ).
bilan , avec moins de matchs (20 21 par ans) les clubs travaillerais mieux avec des effectifs réduis , et sera champion le club qui travaillera le mieux et non celui avec le meilleurs business plan .

  • Nauor
    5953 points
  • il y a 6 ans

Pour moi cela serait une erreur de faire faire moins d'études au jeunes. Déjà il s'agit d'un héritage du monde amateur pas si lointain. D'autant plus qu'en fin de carrière le joueur pourra ce reconvertir ou même avant s'il se blesse et ne pouvait plus jouer, il ne serait pas à la rue (cf Cazenave si l'Italie l'avait pas autorisé il aurait fait quoi).


Ensuite pour la formation, envoyons des délégation dans les autres pays observé les formations pour nous aider à changer nos formations. Quitte à faire des étrangers le temps de mettre cela en place.

  • VivaRCF
    20494 points
  • il y a 6 ans
@Nauor

Surtout, avoir quelque chose dans la tête ça permet de bien jouer au rugby à mon avis...

Beaucoup de Choses vraies, mais, une Grosse Erreur d'Analyse sur l'ESSENTIEL !!!!
Je Cite : " Mais des Mecs qui n'ont pas été dans le Radar Fédéral, c'est Ultra Rare !!"
Ce n'est pas la réalité Terrain, c'est mm là le "nœud de l'Affaire", a ce niveau qu'une véritable "Gabegie" de Talents et/ou Potentiels disparaît !!!!!
On pourrait dire "Il est rare que des Mecs, non passés par le Giron Fédéral se révèlent a postériori", c'est la vérité et là est précisément le Problème !!!!
Il faut comprendre comment les Choses se passent !
Les 1ères Sélections/Détections (j'appelle un Chat un Chat, parce que ds le Jargon, on dit "Regroupement"😉 se présentent en Minimes (exU15 aujourd'hui U14 ! Accentuation Pblm lire ci-après) au niveau Départemental.
Comment les Choses se Passent ? Les Comités demandent à Chaque Club de Lister (ds l'ordre) les Joueurs "A Potentiel" (Potentiel entend 1/Gros Physique ? 2/Vitesse 3/Scoreurs épicétou ....).
Un Samedi a-midi sont réunis 60 à 70 momes émanant de différents Clubs. Objectif, ramener à 25 ou 30 momes "Représentatifs" du Comité....
Présents pour "encadrer" 1 CTD, et qqs Educateurs (tous ne sont pas là avec les mm intentions !).
Etape n°1 Pesée + Mesurage (A cette Etape sont déjà "validés" une Dizaine de Mecs - Puisque la Grille Morphotype que je vs tiens à dispo concerne 10 à 15 °/° de la Population, on Valide d'emblée ceux qui y correspondent peu importe le niveau !!!-Précision, avec la baisse des Cats d'Age, celle des U14 est la mm qu'en U15 !) RESTE 15 PLACES.
Etape n°2 Ateliers animés pas Educs Club (certains découvrent en arrivant), les Collectifs sont scindés en 5 ou 6 pour arriver à des Groupes de 10 à 12 Joueurs. Fin des Atelier LE CTD (qui ne peut ètre partout!) demande aux Educs : "Qui à été "Dominant" ?" Généralement l'Educ dit : "Cui-là qui vient de mon Club". Allez "Hop" On Valide RESTE 4 à 9 PLACES.
Etape n°3 ON créé 4 Collectifs pour oppositions Croisées (Généralement les Collectifs sont faits de manière Inique, Les "Issus du Gros Club" restent ensembles = Repères + Habitudes de Jouer ensemble.....A ce moment LA POLITIQUE, se met en Branle (peu importe ce qui se passe sur le Pré !!!!!)....Généralement tu as Toujours Qqs " FILS DE" qui passés à travers les "Mailles du 1er Tamis" sont adoubés. On Valide Reste 1 à 5 PLACES.
Etape n° 4 La Liste est "quasi-bouclée", le CTD "au nom de l'equilibre Clubs" complètes de qqs Noms pour que les Clubs "non-représentés" en aient au moins un....
BILAN, Le Sportif n'est entré en Ligne de Compte que pour une Infime Partie des "Préemptés"......
La Suite ? Les "retenus" forment le "Regroupement Départemental", font un ou deux Tournois face à d'autres Départements Sélectionnés sur les mms Critères !!! Le Gros Club "Signe" les Potentiels extérieurs ds ce Cheptel. Cette "Sélection" sera (à de rares exceptions) le Groupe qui Trustera les Sélections Futures, qui Intégrera les Centres de Pré-fo puis de Formation...Qui s'entrainera 10h/Semaine ect....
Les Autres ? La Plupart des "Dominants" le Jour J ou à "Fort Bagage Technique" mais qui ne rentraient pas ds la "Case" Morphotype et/ou Copains (le + souvent) disparaissent définitivement des RADARS FEDERAUX....
Voilà, comment se "Couper" des 2/3 des Potentiels dès le + Jeune Age......
N'importe quel Educateur à vécu cette "Ineptie", c'est le Quotidien depuis X Années..........

@MARCFANXV

NoComment.
Le Constat est valable ds tous les Comités de France.....
Qd l'intérèt du Rugby Hexagonal serait de profiter de la manne du Nombre de Licenciés, d'avoir prise et suivi longitudinal sur un maximum de Jeunes, la Politique Fédérale va exactement à l'inverse.....La Politique "En Entonnoir" à quatorze ans, montre ses Limites....
Combien de fois as-tu vu un Conseiller Technique sur le Bord d'un Terrain à l'occasion d'1 Triangulaire ? Combien de fois 1 CT est venu participer/animer 1 Entrainement Club ? Combien de retours sur les CPS auxquels à pu participer ton Gamin ? A-t-il été Testé sur un Test Comparatif (et non pas à réussite Subjective !) ne serait-ce qu'une fois ? Les Exemples "d'Abandon" de Jeunes à la marge des "Radars Fédéraux" sont Légions !
Combien de fois ai-je Entendu des Educs de Clubs dire / " Ils prennent un Mec Chez nous mais c'est pas le Bon !!!"...
Quelque part, c'est irrespectueux pour l'Educ Bénévole que de ne pas entendre sa parole, rapport aux Joueurs qu'il cotoie Toute l'Année (C'est irrespectueux ds le sens où en une 1/2 Heure de tps, un "Génie" venu de je ne sais où à cru déceler je ne sais quoi et sa parole/vision devient prépondérante !!!)...
Fédé à beau role de dire : "Merci les Gentils Bénévoles", la Réalité terrain c'est qu'elle n'en a cure de son avis qd il s'agit de cela.....
Au bout du compte, tu te retrouves dans la Situation suivante....
Cette année j'entraine 1 Balandrade. Ns avons 5 Tutorats émanant d'un Crabos "Haut de Gamme" ! Ns les avons tous eu au moins une fois (voire plusieurs) à tour de role (ou plusieurs en mm-tps)....Je te Certifie que dans l'Effectif Maison nous avons 7 ou 8 Joueurs qui sont de mm niveau, mieux, parmi eux 2 voire 3 sont d'un niveau Supérieur (4 Coaches tous unanimes...) !!!!! Oui, mais eux ne s'entrainent que 2 fois/semaine, ne sont pas ds un Pole, on disparu depuis belle lurette de la "Lunette Fédérale"....Peut-être avaient-ils "Angine", il y a 5 ans qd un CT (plusieurs sont passés depuis) à "Pondu" un Listing de "Potentiels" ???

@MARCFANXV

@ marcfanXV

bien d'accord avec toi pour avoir vu et vécu ces situations avec mon fils en comité ile de france où certains jeunes arrivent à 2 de leur club d'origine, sont un peu paumés ( tous ceux des petits clubs ) et sont mis dans des oppositions avec en face tous les gars d'une même grosse équipe parisienne
sur 20 clubs ayant envoyé des jeunes, 3 en avaient envoyé autant que les 17 autres!
Et la grande majorité gardée venait de ces 3 clubs ( pas forcément les meilleurs d'ailleurs ).

@MARCFANXV

Ce que tu décris ici est juste affolant et très inquiétant.

Comme réforme à ce niveau là, ne serait-il pas judicieux de faire évaluer les gamins d'un comité par des éducateurs d'un autre comité, de préférence éloigné, histoire qu'il n'y ait pas de contamination. Par exemple, faire venir des mecs du comité de la côte d'argent (Gironde et nord des Landes) pour juger ceux du comité de la Côte basque-Landes (sud des Landes et moitié ouest des Pyrénées atlantiques), c'est une cagade. Par ce qu'il y a 9 chance sur 10 que les gars ils soient potes entre eux entre les deux comités. Par contre, si tu fais venir des mecs du comité de la Côte d'Azur (Var et Alpes Maritimes) par exemple, ben là, la probabilité que les mecs se connaissent est quand même vachement plus faible, et la part politique devrait être réduite. Ils se concentreront sur ce que valent réellement les gamins.
Alors bien sûr, ça demande des efforts considérables d'organisation entre les comités et un vrai pilotage de la détection au niveau fédéral. Mais on pourrait sûrement prendre plus de vrais talents, et pas des "fils de" ou des gros boeufs ...

La formation la formation...Beh oui mais on est dans un pays qui a de grosses cylindrées dans tous les sports, difficile d'être ultra compétitif partout. Mon entraîneur nous a fait la remarque une fois que le jour où il y aurait un club dans chaque village (partout en France parce que le rugby c'est pas que dans le Sud-Ouest) comme il peut y avoir au foot, le rugby ferait un grand pas en avant. Donc bon un manque de culture du rugby ça on y peut pas grand chose dans l'immédiat.
Il y a quand même des pistes qui sont reprises dans les commentaires et dans votre débat: l'idée de la catégorisation par poids, bon pourquoi pas, je retiens surtout le fait de ne pas trop spécialiser des jeunes trop tôt c'est vrai. Et le rugby à VII, heureusement que les JO sont arrivés, il faut développer l'intérêt pour tous les rugby, le rugby à XIII lui aussi doit être développé, le rugby féminin. Pourquoi? Le rugby à VII plus universel permettrait de drainer sans frustrer des jeunes d'autres horizons sportifs (il faut le reconnaître le rugby à XV est un sport compliqués pour les non-initiés), mais aussi permettrait au rugbymen en herbe s'ils s'y essayaient de développer d'autres aspects de leur palette de jeu, tout comme le rugby à XIII (n'en déplaisent au détracteurs des reconversions). Le développement du rugby féminin permettrait lui d'élargir le cheptel des formateurs, plus de têtes pensantes pour le même sport.
La détection des potentiels dans les autre sports également, un jeune peut commencer sur le tard et devenir un joueur d'exception, il n'aura pas le bagage technique d'un jeune jouant depuis l'école de rugby mais compensera souvent par des qualités (souvent athlétiques) autres. C'est quelque chose qui se voit souvent dans le rugby universitaire et fédéral.

En France un jeune joueurs talentueux plein d'avenir a 24ans, ailleurs il en a 20 et ce n'est pas lié à son niveau de jeu réel ni à son potentiel mais effectivement à son manque de temps de jeu à haut niveau. Grand débat entre l'incitation ou les mesures directives sur la formation, un mélange des deux peut-être en fonction du budget du club et de la capacité de son centre de formation ainsi que de son bassin de population. Récompenser l'investissement dans la formation en fonction du pourcentage du budget investi, mettre en place des mesures directives en fonction de la capacité dudit centre de formation. Mettre en place des mesures incitatives en fonction du bassin de population du club et des mesures directives en fonction du bassin rugbystique, je m'explique: un club entouré d'autre clubs évoluant dans des divisions inférieurs devrait diriger ses jeunes joueurs vers les clubs professionnels (voire semi-pros) alentours en fonction de la capacité de son centre de formation pour permettre à ses jeunes pousses de s'aguerrir. La pro D2 et l'apprentissage qu'elle représente n'est pas assez mise en valeur dans le paysage rugbystique français.

  • Pianto
    42246 points
  • il y a 6 ans

faut-il rendre les jeunes meilleurs pour qu'on ait plus besoin d'étrangers ?
ou
faut-il limiter la quantité d'étrangers pour laisser des minutes de jeu aux jeunes joueurs ?

Ben... Les deux...

On ne peut se passer de mettre le paquet sur la formation technique des joueurs, il faut qu'on revoit ce que sont les fondamentaux, en terme de maniement de balle, en terme de déplacements individuels et collectifs au-delà des spécificités des postes. La coupe du monde a montré que le déficit est considérable.

Le développement physique des jeunes joueurs, je suis plus circonspect. Il faut en faire des athlètes de haut niveau, c'est certain. Mais vouloir avoir des monstres physiques avant que la maturation naturelle soit achevée, c'est dangereux physiologiquement.

Laisser de la place pour les jeunes passe nécessairement par une limitation (drastique) du nombre d'étrangers (pas de jiffs, d'étrangers) on peut tortiller autant qu'on veut, il n'y a pas d'autre moyen. Par ailleurs, moins on peut faire venir de talents de l'étranger, plus on a intérêt à former des joueurs talentueux... On poursuit les deux intérêts d'un coup.
Ce nombre d'étrangers doit être limité par match et pas en moyenne sur la saison pour éviter les tactiques qu'on a déjà vues "j'envoie la moitié de l'équipe espoir à l'extérieur chez les premiers pour faire remonter ma moyenne de jiffs et reposer mes cadres vu que j'ai très peu de chances de gagner".

Je sais que c'est compliqué étant donné les lois sur la libre circulation des travailleurs mais ces lois ne concernent que l'UE, pas le pacifique, ni la Georgie, ni l'Afrique du Sud et je ne suis pas sûr que le Royaume Uni ne soit pas non plus une exception... ça limite quand même fortement rugbystiquement parlant...

Il n'y a pas si longtemps, 20 ans environ, le club de fédéral 1 qui voulait monter dans l'élite prenait 5 anciens joueurs de cette élite. Maintenant, un club de fédéral 1 a 3 fois cet effectif (voir même à l'échelon inférieur) ???
Mis à part quelques clubs qui misent sur la formation (Tyrosse, Massy...) les autres attendent une subvention pour acheter des mecs qui ne valent plus rien et pire encore ne transmettent rien !!!
Je ne connais pas beaucoup de sports, mais les deux que je connaisse (rugby et judo) sont dans ce registre copier/coller sans faire attention à leurs jeunes.
Un constat alarmant sur le nombre de talent gâché par ces CTD, CTR et DTN ???

Pour avoir vécu à l'étranger je peux vous dire que la France, malgré son potentiel et son nombre de licenciés bien supérieur à de nombreuses nations, a du retard sur de nombreux points.

Tout d'abord il ne faut surtout pas diviser et spécialiser trop tôt les jeunes à des postes qui ne seront pas forcément ceux définitifs. Surtout ne pas faire trop de division avants/arrière car la croissances des jeunes changer pas mal de choses et parfois assez tard (jusqu' 18-19 ans).
Sinon comment Bastaraud aurait été centre?
Il suffit de voir NZ-France et les avants All Blacks st ts capables d'aligner des longues passes et sur un franchissement de rideau, de par leur athléticité ils ont immédiatement du soutient et la vision pour l'utiliser...
On va que Nyanga est déjà excellent et c'st un des rares exemples dans l'EDf

Ensuite certes à l'étranger ils commencent la muscu plus tôt (compléments alimentaires et autres avec aussi) mais cela n'est pas déterminant c'est plutot le systeme scolaire francais vs celui britannique: avec rugby au moins 2 fois par semaine et intégré: cela ne peut etre que bénéfique de faire plus de sport et pas seulement pour le rugby,
Alors que les résultat de l'éducation nationale scolairement ne sont même pas meilleurs...

  • straits
    19415 points
  • il y a 6 ans

Palisson serait-il devenu Savea ? Beau sujet de thèse dans un monde parallèle...

On veut former les jeunes pour le top 14 ou pour l équipe de France?????

Si on forme pour l équipe de France c'est pour être champion du monde n'est ce pas???

Ça fait bien longtemps que le top 14 ne prépare pas au niveau international
D'ailleurs tout le monde est capable de reconnaître qu'un international est largement au dessus du lot dans notre championnat

Hors la plupart de nos jeunes n'ont pas le niveau du top 14.... à de très rares exceptions près
...à de trop rares exceptions près

Je vais faire un parallèle avec le bac
On s'est aperçu qu' il n'y avait pas assez de bacheliers ...
Plutôt que de mettre plus de moyens pour accompagner les élèves et posséder les prérequis. ...on a facilite les conditions d'accès au diplôme

Résultat oui il y a plus de diplômés. ..mais le niveau général à baissé. ..si bien que le minimum prérequis est bac +3
C'est exactement pareil avec le jiff ...alors qu'il faudrait faire l'inverse
Accompagnons les à devenir des monstres de technicité que même les autres nations nous envient de sorte qu'il y ait beaucoup plus de jeunes joueurs avec un niveau minimal suffisamment intéressant pour ne pas avoir besoin de chercher ailleurs

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 6 ans
@sapiac76

Tout-a-fait. C'est Guy Noves il me semble qui avait dit que le championnat Espoir etait d'un mauvais niveau ?

Pour repondre a la question les jeunes doivent-ils etre formes pour le Top14 ou pour l'EdF, la reponse est que les deux doivent proposer le meme type de jeu.
Les jeunes ont besoin de passer par le Top14 pour avoir du temps de jeu et ensuite atteindre le niveau international.

Perso, je pense qu'il faudrait remplacer les JIFF par des jeunes Francais issus de la formation francaise. Ca eviterait que les clubs aillent chercher/piller des jeunes dans d'autres pays pour les integrer a la formation francaise.
L'on voit aujourd'hui que le niveau internaional demande du jeu de mouvement alors que le Top14 propose un jeu d'avants. Ca ne va pas.

Beaucoup tapent sur les clubs et sur la ligue parce qu'ils préfèrent faire jouer des étrangers. Mais dans quel sens doit-on voir les choses ? Les français sont-ils nuls parce qu'ils ne jouent pas en club ou les français ne jouent-ils pas en club parce qu'ils sont nuls ?

Je prends un exemple un peu ancien. Palisson était titulaire à l'aile à Toulon. Arrive Drew Mitchell qui semble meilleur que lui. Vous me dites que vous souhaiteriez que la FFR interdise au RCT de faire jouer Mitchell ? Et vous voudriez que les présidents de clubs soient d'accord avec ça ? Et quand bien même Palisson serait payé par la FFR via un contrat fédéral, pourquoi le RCT l'alignerait si Mitchell est meilleur ? Enfin, est-ce Palisson serait devenu Savea si Mitchell ne lui avait pas pris sa place en club ?

@Grand Sachem aux sages commentaires

Pour la dernière CDM (les 4ans), je pense sincèrement que le staff a ses responsabilités sur la pauvreté du jeu, de part les joueurs sélectionnés et d'autre part le manager qui selon moi n'est pas compétent pour le poste.
Le but pour le RCT est d'utiliser plein de noms prestigieux pour exciter le chalands !!! Pour 5 matchs réussis, Mitchell en a pourri combien ??? Un essai "tout seul" en demi-finale de h_cup et hop il est repris même par les australiens ??? Comme quoi il n'y a pas que les français qui sont cons !!!
Le RCT et les autres clubs perdent plus de bons joueurs qu'ils en achètent ???

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News