FLASHBACK - Face aux Blacks, la malédiction anglaise en Coupe du monde sera-t-elle brisée ?
Farrell et l'Angleterre en route vers l'exploit samedi prochain ?
Nos amis d'outre-Manche ont encore en tête cette fameuse désillusion en Afrique du Sud face aux Blacks, comme nous aurons longtemps en travers de la gorge ce quart de finale face aux Gallois.

1995...Après une finale perdue en 1991, l'Angleterre s'attaque pour la troisième fois à la Coupe du monde. En terres sud-africaines cette fois-ci, en espérant bien ramener enfin le Graal au pays. Un XV de la Rose en pleine confiance après une année 1994 plutôt moyenne, qui se résume à un Tournoi des Cinq Nations perdu de peu face aux Gallois, et une défaite en Afrique du Sud 27 à 9. L'année 1995, elle, en revanche, semble être celle de l'Angleterre. Les hommes de Sa Majesté sont invaincus à l'heure d'une demi-finale de Coupe du monde qui les attends, puisqu'ils viennent de remporter le Tournoi des Cinq Nations, ainsi que tous leurs matchs de préparation et leurs matchs de poule. Malgré tout, ils se sont faits peur face à l'Australie en quart de finale 25 à 22, et des doutes ont commencé à s'installer. 

Des doutes renforcés à l'annonce d'affronter les fameux All Blacks en demies, et leur superstar Jonah Lomu qui n'en finit plus d'impressionner et de marcher sur ses adversaires. Des Néo-Zélandais inarrêtables en cette année 1995, puisqu'ils n'ont pas passé moins de 30 points à une équipe depuis le début de l'année, et viennent notamment de battre le record de points marqués dans un match de Coupe du monde avec un 145 à 13 infligé aux Japonais. Rien que ça. Les Anglais y croient malgré tout, puisqu'ils savent que ces Blacks ne sont pas invincibles. Ils les ont en effet battus en 1993 (15 à 9), mais cette fois-ci, rien ne va se passer comme prévu...

Ça commence dès la troisième minute de jeu, Jonah Lomu touche l'un de ses premiers ballons et envoie déjà les Anglais au tapis. Deux défenseurs déposés à la vitesse, un autre sur les fesses, et Jonah finit dans l'en-but. Quelques instants plus tard, le troisième ligne Josh Kronfeld franchit à son tour la ligne. Et voilà les Anglais déjà menés 14 à 0 après 5 minutes de jeu. Le match n'est alors qu'une suite logique des choses. Lomu par 2, 3 et même 4 fois, se verra atterrir dans l'en-but adverse, pour ce qui reste comme l'un de ses matchs les plus mémorables. Malgré quatre essais ce jour-là (doublé de Will Carling et de Rory Underwood), l'Angleterre ne pourra rien faire face à la déferlante Lomu et s'inclinera avec le tarif habituel infligé par les Néo-Zélandais à l'époque, plus de 30 points donc. Score final : 29 à 45.

Crédit vidéo : EpicOB.

Alors à l'heure d'un nouvel Angleterre-Nouvelle-Zélande en demi-finale de Coupe du monde qui se profile, le deuxième, les supporters anglais redoutent de devoir subir une autre désillusion. Car même si leur équipe a aujourd'hui toutes les armes pour rivaliser, il ne faut pas oublier qu'elle n'a jamais battu les Blacks lors d'un mondial...

Trois matchs et autant de défaites...

En effet, si lorsqu'on évoque un Angleterre-Nouvelle-Zélande en Coupe du monde, tout le monde a en tête cette fameuse demi-finale de 1995, les deux autres matchs de poule, eux, passent inaperçus. Et pourtant, l'Angleterre n'est pas passée très loin de créer la surprise en 1991 et de faire tomber les Blacks pour la première fois lors d'un match de poule en Coupe du monde (ça ne leur est jamais arrivé, encore aujourd'hui). Ce sont d'ailleurs les Anglais qui mènent à la mi-temps de cette rencontre (12-9), grâce à trois pénalités de leur arrière Jonathan Webb et un drop de leur ouvreur Rob Andrew. Malheureusement pour eux, ils ne vont pas inscrire le moindre point en seconde période et vont notamment encaisser un essai de Michael Jones qui va les mettre dans l'embarras. Défaite 12 à 18, qui n'empêchera cependant pas nos amis d'outre-Manche d'aller se hisser jusqu'en finale face à l'Australie. Même s'ils céderont une nouvelle fois de peu (6 à 12). 

Crédit vidéo : TJS Sports.

En 1999, c'est une autre histoire. Deuxième place lors du Tournoi des Cinq Nations, défaite face à l'Australie durant la tournée estivale, ce n'est pas une année pleine de réussite que vivent les Anglais. Malgré tout, chez eux, à Twickenham, tout est possible. Même de battre les Blacks, et ils l'avaient montré en 1991 puisqu'ils étaient passés tout prêt. Seulement, en 1991, il n'y avait pas Lomu. Quatre ans après cette demi-finale au Cap, les supporters anglais ont encore en tête l'image d'un monstre qui leur a causé de nombreux cauchemars. Et ce monstre, il est une nouvelle fois sur la pelouse. Même si cette fois-ci, il se montre plus tranquille puisqu'il inscrit seulement un essai, tout comme Jeff Wilson et Byron Kelleher. Si côté anglais, Jonny Wilkinson se montre déjà à la hauteur (11 points sur 16), ça ne suffit malgré tout pas puisque les Anglais doivent une nouvelle fois subir la loi néo-zélandaise. Score final : 16 à 30.

Crédit vidéo : sixteenth man.
Trois défaites pour les Anglais donc. La quatrième fois sera-t-elle la bonne ?

Quel contexte en 2019 ? 

Cela fait 20 ans que ces deux équipes ne se sont plus affrontées en Coupe du monde. Si l'Angleterre semble être revenue au plus haut niveau après son calvaire de 2015, les Blacks eux marchent sur l'eau depuis plusieurs années, puisqu'ils sont aujourd'hui les double-champions en titre. Malgré tout, les deux séléctions ont souvent fait jeu égal lors des dernières confrontations, notamment depuis 2009 (entre 1 et 23 points d'écart). Même si les Blacks l'ont emporté à chaque reprise, excepté ce fameux 1er décembre 2012 où ils ont subi la loi des Anglais et de Tuilagi (38-21). Un homme qu'ils vont surveiller comme le lait sur le feu samedi prochain ! 

A quand remonte la dernière victoire de l'Angleterre sur les All Blacks ? [VIDÉO]A quand remonte la dernière victoire de l'Angleterre sur les All Blacks ? [VIDÉO]Quoiqu'il en soit, ce match sera forcément l'un des plus beaux de la Coupe du monde, voire de ces dernières années, tant les deux équipes ont régalé par le jeu lors des quarts de finale. Et les stats parlent pour elles. L'Angleterre : une leçon de réalisme puisqu'avec seulement 36% de possession et 38% d'occupation, elle a tout de même réussi à inscrire quatre essais. 

89
Le XV de la Rose s'est notamment appuyé sur une défense de grande qualité (89% de réussite au plaquage) pour ne pas laisser la moindre chance à son adversaire. Soit la meilleure défense de ces quarts de finale derrière...les Blacks ! 91% pour les hommes en noir, même si les Anglais ont dû s'y employer plus qu'eux (172 plaquages, contre 132).

Si la qualité de la défense néo-zélandaise n'est plus une surprise pour personne, sa puissance offensive l'est encore moins. S'ils se sont partagés la possession avec les Irlandais (50/50), les coéquipiers de Kieran Read ont néanmoins bien mieux exploité le ballon avec des stats qui vont donner des sueurs froides à Eddie Jones : 18 franchissements, 32 défenseurs battus et 14 offloads. Difficile de s'en sortir dans ces cas-là. Le seul point noir des Blacks (désolé pour le jeu de mot), et cela pourrait leur coûter cher samedi, c'est la discipline. 13 pénalités concédées, soit l'équipe la plus sanctionnée de ces quarts et de loin ! Attention donc à l'excès d'engagement du côté de Yokohama. Auquel cas, l'Angleterre pourrait voguer vers un deuxième succès mondial, presque autant attendu qu'une nouvelle naissance royale sur l'autre rive de la Manche. Mais les Anglais ne se voilent pas la face, s'ils n'ont battu les Blacks que trois fois depuis 1999 et leur dernière rencontre en Coupe du monde, c'est tout sauf un hasard. Ainsi, malgré l'état de forme des coéquipiers d'Owen Farrell actuellement, ce serait un véritable exploit si le XV de la Rose venait à bout des redoutables hommes de Steve Hansen samedi prochain. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ça promet un beau match en tout cas...

@pascalbulroland

Certainement le match de ces 4 dernières années en espérant que le match soit à la hauteur de mes attente

@Latruffeduperigord

Depuis la tournée des Lions en NZ , ça doit être THE match pour beaucoup de supporters rugby...

  • Mat RCK
    5495 points
  • il y a 4 mois

Même si je n'ai pas envie de voir un 3ème trophée consécutif chez les NZ, je ne peux décemment pas supporter les anglais. C'est viscéral. Alors je vais dire : Allez les bleus 😂

@Mat RCK

Même si ça va être compliqué Allez l’Angleterre à fond derrière eux si les AB gagne encore la CDM cela va devenir aussi lassant que la Ligue 1 la CDM de Jeux a XIII le ou le Handball seul les Nations ou les clubs victorieux seront intéressés et encore ...

Et en plus j’adore les britanniques y compris les Anglais même si j’aime aussi NZ en fait j’aime bien tout le monde quand j’y réfléchis sauf Laporte et Simon

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News
Arbitrage
News
News