CHAMPIONS CUP. Comment Toulouse peut-il s’inspirer de La Rochelle pour battre le Leinster ?
Ce jour-là, les Rochelais avaient été intraitables en défense.
À l'aube de la rencontre entre le Leinster et Toulouse, nous nous sommes intéressés à la dernière demi-finale du club irlandais. C'était il y a un an, face au Stade Rochelais.

Ce samedi, le Stade Toulousain a rendez-vous avec son histoire, puisqu'il se déplace sur la pelouse du Leinster, grand favori cette année pour remporter la Champions Cup. Deux clubs qui étaient déjà arrivés à ce stade-là de la compétition la saison dernière. Si les Rouges et Noirs avaient disposé de Bordeaux en demi-finale (pour finalement soulever sa 5ème Coupe d'Europe), le Leinster avait buté sur une incroyable équipe de La Rochelle, 32-23. Un succès retentissant, et sur lequel les Toulousains devraient s'inspirer s'ils veulent jouer une deuxième finale européenne en deux ans. Pour ce faire, on a donc décidé de revoir cette rencontre au sommet, qui avait vu les Maritimes prendre le dessus sur les Irlandais.

On le sait, face à des joueurs de la qualité de Ringrose, Lowe ou encore Keenan, il faut être intraitable en défense. Sous peine de se voir punir par les jambes de feu des Irlandais, comme ce fut le cas lors de la rencontre face à Leicester. Et ce jour-là, les Botia, Rhule, Alldritt et Bourgarit avaient littéralement éteint les envies de jeu des hommes en bleu. Avec plus de 95% de réussite au plaquage, les coéquipiers de Victor Vito ont souvent réussi à rattraper les coups, même proche de leur ligne d'en-but. De plus, la lecture des attaques adverses a été parfaitement réalisée par les Rochelais : on voyait souvent un des deux centres (souvent Botia) anticiper une redoublée entre les avants et Byrne (l'ouvreur du jour). De ce fait, les potentiels surnombres au large ne pouvaient pas être exploités. On le voit d'ailleurs très bien ci-dessous : les Irlandais sont en supériorité numérique, mais les montées rapides de West et Botia empêchent le 10 du Leinster d'allonger sa passe sur les extérieurs. Un pari risqué, mais qui a fonctionné lors de cette rencontre.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je sais que c'est le "choc" des étoiles ce match, mais il serait aussi sympa de parler de l'autre finale franco-française , non ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Réseaux Sociaux
News