CHAMPIONS CUP. Comment l'unique défaite à domicile du Leinster peut inspirer la Rochelle ?
Harry Byrne et le Leinster ont déjà connu une défaite à domicile cette année en championnat, une rencontre qui peut inspirer la Rochelle avant le quart de finale de Champions Cup. Crédit image : Screenshot Youtube United Rugby Championship
Finalistes l’an passé, la Rochelle et le Leinster se retrouvent une fois de plus en phases finales de Champions Cup, pour le choc de ce week-end.

L’ogre du Leinster retrouve sa bête noire des deux dernières saisons, ce samedi à l’Aviva Stadium de Dublin. Un choc entre Irlandais et Français qui a pour l’instant tourné en faveur des Rochelais, on se souvient des deux magnifiques finales remportées par les Maritimes au bout du suspense, à Marseille et à Dublin.

Mais cette saison, ce sont les coéquipiers de Jamison Gibson-Park qui se sont imposés sur la pelouse de Marcel Deflandre face à la Rochelle. Un match de poule très serré (9-16), où le seul essai du match avait été inscrit par Jordan Larmour.

Le Leinster déroule

Comme souvent, le Leinster a impressionné dans cette campagne de Champions Cup, avec zéro défaite, et une belle victoire contre Leicester en huitième de finale (36-22).

Du côté Rochelais, le parcours a été plus compliqué. Les hommes de Ronan O’Gara ont connu deux défaites en poule face au Leinster et aux Stormers.

Mais comme toujours, les Rochelais ont fait preuve d’abnégation et se retrouvent encore en phases finales, après avoir battu les Sud-Africains au Cap d’un petit point.

Le match de ce samedi s’annonce donc très tendu, d’autant plus que les Irlandais perdent très rarement à domicile. En Champions Cup, la dernière défaite remonte à la fameuse finale perdue en 2023.

Un accroc face à l’Ulster

Mais en URC, le Leinster s’est incliné sur ses terres récemment. Le 1er janvier 2024, lors de la réception de l’Ulster, l’équipe de Dublin s’est fait surprendre par les Irlandais du Nord.

Sous une pluie battante, les Leinstermen ont concédé deux essais en moins de 10 minutes. Portés par une grande performance de leur numéro 8 Nick Timoney, auteur d’un doublé, les joueurs de l’Ulster vont résister à la pression de leurs adversaires et conserver leur avance.

Cette courte défaite (21-22) reflète la belle gestion du jeu du demi d’ouverture international Billy Burns. Auteur de très beaux jeux au pied, le numéro 10 a su dégager son équipe et repousser les assauts adversaires, mais aussi réaliser deux passes au pied décisives sur les extérieurs, pour contourner la défense du Leinster.

Une rencontre qui peut potentiellement inspirer les Rochelais sur les rares failles pouvant être exploitées dans le système du Leinster, très proche de celui du XV du trèfle.

D’autant plus que les champions en titre ont l’avantage de posséder un pack, proche d’être le plus puissant de la compétition. Si ajoute cela la fiabilité et la qualité du jeu au pied d’Antoine Hastoy, les supporters du club de Vincent Merling peuvent espérer la même tournure pour ce quart de finale.

Il est cependant nécessaire de préciser que lors de la défaite contre l’Ulster, certains cadres du Leinster n’étaient pas présents (Hugo Keenan, James Lowe, Tadhg Furlong notamment).RUGBY. CHAMPIONS CUP. Le Leinster en alerte : incertitudes et blessures avant le choc contre La RochelleRUGBY. CHAMPIONS CUP. Le Leinster en alerte : incertitudes et blessures avant le choc contre La Rochelle

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • NeST
    12686 points
  • il y a 1 mois

Saint-Exupéry a dit que les échecs fortifient les forts. On va voir si le SR va bonifier sa défaite à Deflandre et calmer ces irlandais arrogants.

Par contre, il faudrait que la Rochelle arrête la méthode diesel en s'en prenant 20 avant de réagir. C'est mauvais pour les nerfs 🤒

Derniers articles

Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News