RUGBY. Bloqué par la pandémie, un jeune joueur sud-africain risque l'expulsion
Dean et sa compagne Auréliane sont dans l'attente.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La pandémie touche tout le monde et le virus se moque des situations de chacun. Dean van der Westhuizen en fait les frais.

Une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) est une demande de la préfecture concernant un étranger en situation irrégulière. Cette procédure demande à la personne de quitter le territoire sous les 30 jours ou 3 mois si une démarche est entamée auprès du tribunal compétent. C'est ce qui s'est passé pour Dean van der Westhuizen, joueur de rugby sud-africain qui a fait ses classes chez les Blue Bulls et qui fait le bonheur de Mazamet aujourd'hui.

Si on s'arrête à cette lecture, on pourrait se dire que c'est une procédure normale pour un étranger en situation irrégulière mais chaque cas est différent et doit être abordé avec un regard empli de compréhension. Dean a reçu cette lettre le 17 décembre 2020 à son domicile et depuis, lui et sa compagne Auréliane sont dans le flou le plus complet. La menace de quitter la France alors que sa vie est désormais ici a rendu le joueur stressé et craintif.

"Pendant trois mois, la procédure est suspendue. J'ai fait un recours le 23 décembre auprès du tribunal compétent de Toulouse et de là, on a reçu un papier de suspension de la procédure pendant 3 mois. Le 8 janvier 2021, on a reçu un courrier de la préfète qui explique les raisons pour lesquelles Dean doit quitter le territoire", nous explique sa compagne Auréliane. Les raisons sont claires, mais l'application même de cette procédure peut paraître sévère. En effet, Dean jouait à Rieumes la saison dernière et sa signature à Mazamet l'a poussé à démissionner volontairement de son CDI pour un autre, à Mazamet. Pour la préfecture, Dean aurait dû rentrer dans son pays pour demander un nouveau visa. L'autre raison est la durée de vie du couple dans le même foyer. Dean et Auréliane ne sont pas pacsés ni mariés, et dans le même foyer depuis 6 mois après deux ans de relation. Mais tout cela pourrait prendre fin si la procédure va à son terme.

L'incompréhension du joueur est dans l'application de la procédure. Pour demander un nouveau visa de travail, il aurait dû rentrer en Afrique du Sud et faire toutes les démarches depuis là-bas. Seulement, la pandémie a été mise de côté dans la vision de la préfecture. Si un retour est possible dans son pays, Dean peut cependant rester bloqué là-bas avec l'épidémie de variant bien plus contagieuse. Envisageable, mais il devra dire au revoir à son CDI à Mazamet et donc repartir de 0 dans ses démarches. Le billet d'avion de Dean a été reporté 3 fois, alors qu'il avait prévu de faire les démarches comme la loi le demande. Il a finalement été remboursé en août, mais son travail débutait et la saison de rugby également. La difficulté pour un étranger de trouver un travail en CDI est grande et Dean ne voulait pas se permettre de passer à côté de ce contrat.

Le couple a décidé d'écrire au président de la République afin d'exposer son cas et les faits. Mais également leur tristesse de voir qu'une procédure est appliquée de manière binaire, sans aucune prise en compte des à-côtés. Une lettre au président est sûrement prématuré pour vous, mais que feriez-vous dans une telle situation ? L'incompréhension autour de cette OQTF alors que Dean est actuellement en CDI plane et interpelle jusqu'à certaines instances. Son club et ses proches mais aussi le Préfet de l'Ariège qui apporte du soutien sur les démarches administratives. Une association tente bien de rassurer le joueur qui souhaite faire sa vie en France, tout comme le soutien moral de Cheslin Kolbe et d'autres joueurs springboks. "Ce qui le fait stresser, c'est de pouvoir aller en Afrique du Sud mais de ne pas pouvoir rentrer en France". Une pétition a été lancée et l'avancement de cette dernière est comme un léger souffle : "Je veux juste rester en France. C'est vraiment une chance pour moi pour le travail et le rugby. J'avais projet de commencer une formation BPJEPS l'année prochaine, j'ai des projets ici".

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • taist
    7572 points
  • il y a 4 mois

l'administration française dans toute sa splendeur, PATHÉTIQUE !

@taist

Je ne dirai pas que c'est l'administration française, mais plutot LES administrations françaises...
Car y'en a qu'une (on se l'accorde), mais chaque partie d'elle-même est tellement déconnectée des autres parties que chaque organisme travaille, sans savoir ce que l'autre fait les autres...
J'ai une amie qui travaille au conseil général de son département et le DGS (Directeur général des services) refuse que les agents puissent communiquer par mail entre eux. Pour n'importe quelle demande, ils doivent faire des notes papiers, qu'ils doivent envoyer par courrier au DGS. il les lis personnellement, puis renvois par courrier la réponse à l'autre agent que ce dernier doit apporter au premier agent qui en a fait la demande... toujours par courrier...
Autrement dit, pour chaque demande, même la plus anodine comme changer une ampoule dans les toilettes (vraie anecdote), la demande met entre 4 à 6 semaines pour être réglée...

Et après on s'étonne que certaines agents publics petent des cables...

  • CEVEN
    183822 points
  • il y a 4 mois
@taist

L'Administration de France et de Navarre n'a pour rôle que l'application de la loi.
Sur ce sujet, loi de juillet 2006 (impulsée par volonté du Min.de l'Intérieur)

Alors, avant de condamner l’exécutant (qui, souvent, manque de cojones faut en convenir), faut remonter à la source d'une situation aussi inique: la loi et son esprit.

Situation qui, pour peu que l'exécutant fasse du zèle, peut rapidement virer au kafkaïen
Il y a ajd une politique du chiffre qui ôte chaque jour un peu plus d'humanité et d'intelligence dans la "gestion des cas".

L'OQTF est un des exemples les + abjectes, quand en plus les "expulsables" sont placés en centre de rétention administrative.

Bref vaste sujet politique au final...

@taist

Je ne sais pas si c'est spécifique à la France, je pense que c'est plus lié à l'aspect bureaucratique des administrations.

- S'il vous plait madame l'administration "un regard empli de compréhension..
- Veux pas le savoir, la compréhension c'est pas dans le règlement et le règlement c'est le règlement.

@lelinzhou

M'a bouffé une partie du post, je finis :
Merci @Boukercha Oussama pour cet article d'utilité publique. Qu'elles soient sous la gauche ou la droite, les administrations sont toujours aussi humainement lamentables.

@lelinzhou

Les émotions : Notre plus grande force mais aussi notre plus grande faiblesse... 😉

Derniers articles

Amateur
Ecrit par vous !
Vidéos
Amateur
News
News
News
Amateur
Amateur
News
Vidéos