Angleterre : Des centaines de joueurs pourraient se retrouver sans contrat !
Les Ealing Trailfingers affronteront peut être bientôt les Exeter Chiefs.

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
Avec une annulation de la saison de Championship qui se profile, ses pensionnaires pourraient se retrouver dans une panade immense.

La nouvelle n’a pas fait grand bruit dans le microcosme du rugby français. Pourtant, c’est bel et bien un cataclysme que s’apprêterait à vivre l’antichambre professionnelle anglaise si le rapport publié hier venait à se confirmer. Comme l’a dit Midi Olympique en relayant des informations révélées outre-Manche par le Daily Mail, tous les championnats anglais excepté celui de la Premiership vont être suspendus jusqu’à nouvel ordre du fait des mesures de confinement prises par le gouvernement de Boris Johnson. Un énorme coup dur pour les divisions inférieures anglaises et notamment la D2, qui devait contre vents et marées reprendre en janvier. Pire pour ce dernier, il pourrait finalement ne pas reprendre du tout. 

On savait depuis des quelques années que ce championnat - qui n’a de professionnel que le nom - souffrait d’énormes difficultés financières qui l’avaient vu entrer presque en guerre contre ses instances dirigeantes, depuis que l’aide de 375 000£ apportée aux clubs par la RFU avait été rediscutée. Ce que l’infime soutien des clubs de l’élite et la petite part de redistribution des émoluments versés par le diffuseur officiel du rugby anglais (Sky Sports), eux aussi plus ou moins abolis dès 2017, n’ont fait qu’accentuer.

Ces dernières années, le système anglais agrémentant encore son idéal de « ligue fermée » entre les 12 ou 13 meilleurs clubs du pays uniquement, la RFU Championship Rugby battait de l’aile comme jamais depuis lors. D’autant qu’avec des stades et des infrastructures pour le moins amateurs, des salaires à peine dignes d’un bon club de Fédérale 2 en France… la D2 de la Perfide Albion n’a pour elle rien de bien « bankable » ni « sexy ». Pour vous donner un ordre d’idée, le fantastique Sam Simmonds, élu récemment meilleur joueur européen de la saison avec Exeter, n’était payé qu’au lance-pierres et à hauteur de 300£ par match joué lors de sa saison de prêt aux Cornish Pirates voilà un peu plus de trois ans !

 On comprend alors mieux pourquoi, selon un rapport publié dans le Daily Mail, la moitié des entités de la deuxième division préfèrerait tout simplement annuler la saison à venir et libérer ses joueurs afin de préserver son statut, à moins qu’un plan de sauvetage du gouvernement ne soit établit pour soutenir la Fédération anglaise… Aussi pourquoi les clubs concernés ont récemment dénoncé un système pro non-viable vu le contexte actuel et demandé un retour vers un dispositif semi-professionnel moins coûteux. Quand on vous dit que ça va très mal ! 

Et les joueurs dans tout ça ?

Mais avec ce qui se profile aujourd’hui, et même si les clubs de D2 parvenaient à se maintenir en vie d’ici une reprise potentielle, l’inquiétude se situe aussi autour des joueurs par lien de causalité. Sans employeur, pas de salaires, et voilà comment plus de 400 professionnels pourraient se retrouver sans contrat dans les prochains moins. Ainsi, quelle sont les perspectives de solution? Les Cornish Pirates n’ont pas attendu d’officialisation pour déjà lancer un embryon d’issue en trouvant accord avec Gloucester pour prêter deux de leurs meilleurs éléments (en l’occurence l’arrière Kyle Moyle et le pilier Jay Tyack) en Premiership pour une durée encore indéterminée. Ce qui semble confirmer ce qui se dit dans la presse locale…

Mais qu’on se le dise, si le système de prêt est une belle alternative, il n’y aura pas de place pour tout le monde dans l’élite du rugby anglais, loin s’en faut. On pourrait alors très bien imaginer que certains des meilleurs joueurs laissés sur le carreau trouvent preneur en ProD2 si la situation sanitaire le permet, ou encore que la majorité des prétendants finissent par trouver un point de chute en National League 1, l’équivalent de la Fédérale 1 en France. Encore faut-il que les grosses restrictions budgétaires du moment le permettent… 

Car outre-Manche encore plus qu’en France, rares sont les entités qui bénéficient des moyens d’un petit club comme les Ealing Trailfingers. Tenu par le mécène Mike Gooley - créateur de la célèbre agence de voyages anglaise du même nom -, le club de l’Ouest londonien devrait lui bénéficier de ses bons résultats depuis trois saisons (2eme à chaque fois) mais aussi et surtout de l’assise financière de son président milliardaire pour finalement intégrer le Premiership, qui passerait donc à 14 équipes si les Saracens bénéficiaient de pareille fleur. Son homme de main aurait d’ailleurs investi 20 millions d’euros d’actions Premiership et se serait d’ores et déjà engagé à poser autant qu’il faudra pour mettre ses infrastructures aux normes de la première division, afin d’agrandir en conséquence son petit stade d’à peine 2000 places assises aujourd'hui. Aussi, les partenaires du capitaine Guy Thompson ont déjà deux matchs amicaux prévus dans les prochaines semaines face à Newcastle… le promu officiel de l’élite !

Quoi qu’il en soit, il faudra en tout cas que la RFU prenne rapidement des décisions, la nouvelle saison de sa poule aux oeufs d’or démarrant à la fin du mois de novembre. A moins que ce ne soit pour l’édition 2021/2022...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est un secret de polichinelle que les instances anglais souhaitent faire de la Premiership une ligue fermée. Chaque année ou presque, l'équipe qui était descendue remonte immédiatement car la différence de niveau entre la Premiership et le Championship est énorme.
Pour avoir joué contre leur réserve un paquet de fois, je peux vous dire que même Ealing qui fait figure de 2e meilleure équipe chaque année a encore 1 pied 1/2 dans l'amateurisme, malgré un beau terrain 4G. Ils sont même en colocation avec les London Broncos (Rugby à XIII) dans leur petit stade.
Et comme rien n'est fait pour aider les clubs de 2e division, bien au contraire, l'idée de fermer la Premiership et de se calquer sur un modèle à la manière des sports US fait de plus en plus d'adeptes, surtout lorsqu'on voit la valeur des franchises NBA ou NFL.

La pandémie a bon dos et elle est utilisée comme excuse par nombre d'entreprises pour alléger des coûts et ici par le RFU pour faire avancer le projet de la ligue fermée.
Comme les Saracens seront assurément dans le lot, il faut trouver une 14e équipe pour éviter qu'un club n'ait pas d'adversaire le weekend. Amusant quand on voit qu'en France on souhaite descendre à 12 équipes.

Mais alors qui sera la 14e ? Ealing fait un bon candidat grâce à son propriétaire mais a besoin de se mettre aux normes et c'est ce genre de dépenses qui ont détruit les London Welsh il y a quelques saisons. Et puis cela ferait une 4e équipe londonienne... et même Londres-Ouest !
Certaines voix évoquent Doncaster ou Bedford pour rééquilibrer la carte mais leurs effectifs sont loin du niveau requis.

A vos paris.

Le jeu du personnage mystère, le point
Toujours 2 gagnants
Notre nouveau personnage mystère est un ancien joueur et international français.
Sa commune natale a eu un maire très très très connu.
Le surnom que lui ont donné les Anglais est aussi un titre de roman.
Nous savons par Yonolan qu'il ne s'agit pas de Traille (plus jeune) ni du Yach (pas la bonne commune de naissance)
Nous savons aussi par @Paillard2 qu'il n'est pas né à Bordeaux et donc que ce n'est pas Laussuq et grâce à @cahues qu'il n'a pas PM comme initiales
Il a joué avec Denis Charvet.
Pour la commune il ne s'agit pas de Gargouilly-Les-Mines dont le maire Albert Grosnazeau a été champion de France de lancer de béret en 1953.
Nouvel indice : il a eu le BAC !

  • Kees
    11950 points
  • il y a 3 semaines
@lelinzhou

J'ai pas compris l'indice : Traille (plus jeune). Celui qu'on cherche est plus jeune que Traille ?

@Kees

C'est l'inverse.
Pis on ne cherche plus, le jeu est fini :
Olivier Merle .
Indices sur
https://www.lerugbynistere.fr/news/les-all-blacks-troquent-mounga-pour-barrett-et-lancent-les-bombes-aumua-et-jordan-0511201346.php

@lelinzhou

ce n'est pas l'anesthesiste du racing ?

@lelinzhou

Grosnazeau qui était un sacre client en mêlée me dit-on

Le rugby subsistera quoiqu'il arrive... Les clubs pros, peut-être pas...

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News