AMATEUR. Exemple pour les jeunes souffrant de handicap et rêvant de rugby, Raphaël Bourillot continue de dépasser ses limites
Raphaël Bourillot, présent lors du Rugby No Limit, nous a démontré une fois de plus que jouer au rugby malgré un handicap physique était possible (crédit photos : Jérôme Bègue)

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Raphaël Bourillot continue de démontrer jour après jour que devenir un joueur de rugby malgré un handicap est tout à fait possible.

PHOTO. Le rugby plus fort que le handicap avec la rencontre entre Raphaël et le jeune MarwanePHOTO. Le rugby plus fort que le handicap avec la rencontre entre Raphaël et le jeune Marwane

On a eu la belle surprise de revoir Raphaël Bourillot au Rugby No Limit cette année. Raphaël, c'est cet arrière que le Rugbynistère avait rencontré il y a quelques saisons au Creusot, lors d'un match de Fédérale 2. Particularité du joueur : avoir une malformation de naissance de la main gauche. Un problème pour jouer au rugby ? Raph' démontre tous les jours le contraire en tant que joueur accompli de Fédérale. Avec son équipe des "Barbarians Bourguignons" avec qui il a remporté le No Limit, il a démontré toute sa technique individuelle, au point d'apparaitre comme le joueur avec la meilleure passe de la compétition. Respect.

"C’était une ambiance de dingue, nous confie-t-il.  Avec les copains, nous avions l’habitude des tournois rugby à 5 classiques ! Mais là, quand tu vois la ferveur dès le vendredi soir, c’était vraiment génial !". En plus d'avoir survolé l'animation Boule Lyonnaise du week-end, les Baabas ont sorti un grand Tournoi pour empocher le titre. Titre qu'ils comptent bien défendre l'année prochaine.

Nous avions l’habitude des championnats de France de rugby à V et là ça nous a sorti de nos habitudes, il a fallu vite s’adapter. De plus, nous avions une équipe que de garçon, et par exemple le matin, nous sommes tombés contre deux équipes uniquement féminines. Avec cette règle d’aller toucher sa ligne d’en-but lorsqu’une fille a été touché. Ça a été difficile. Après nous nous sommes vite adaptés donc ç'a été.

 

Plus nous avons avancé dans le tournoi, et plus le niveau devenait difficile. Exemple de notre demi-finale, où à une minute de la fin, nous perdions 3/2 et nous arrivons à gagner 4/3. La finale, tout le monde l’a vu, nous avons produit un super jeu pour pouvoir remporter le tournoi

Une demi-finale mouvementée et une finale à sens unique, où les 700 participants du No Limit n'ont pu que constater la supériorité des Barbarians Bourguignons face à une belle équipe des Berlots. Lorsqu'un missile de 20 mètres bien tendu arrivait dans les bras d'un joueur, c'était l'œuvre de Raphaël. Passe main gauche ou main droite, peu importe. Ça allait vite.

Exemple de détermination pour réaliser son rêve, Raphaël a gardé contact avec le petit Thibaud, souffrant du même handicap, qu'il avait rencontré en 2017. Les deux joueurs ont gardé contact et sont devenus amis.

Nous sommes restés en contact avec Thibaud et nous avons passé pas mal de week-end ensemble. Avec mon ancien club, il est venu me voir jouer autour d'Annecy et c’est un plaisir à chaque fois de le revoir. Je suis allé en week-end chez lui pour qu’il me fasse découvrir la région. Je suis toujours en contact permanent avec lui et je suis son évolution rugbystique depuis que je l’ai rencontré. C’est un réel plaisir de le voir lui et sa famille à chaque fois que j’en ai l’occasion

 

Cette saison, Thibaud a eu la chance de jouer au niveau national U16 et également avec la deuxième équipe au niveau régional. Nous avons manqué de peu de faire une rencontre entre mon équipe et la sienne, mais malheureusement pour différentes raisons cela n’a pas pu se faire. Il a un niveau hyper intéressant et s'il continue comme ça à persévérer, je pense qu’il pourra jouer à un très bon niveau. Malgré son handicap, pour l’avoir vu évoluer, tu as la sensation qu’il n’y a aucun souci. Il peut jouer demi de mêlée ou à l’ouverture, c’est assez impressionnant

AMATEUR : devenir rugbyman malgré un handicap n'est pas un rêve inaccessible, la preuve avec Raphaël et ThibaudAMATEUR : devenir rugbyman malgré un handicap n'est pas un rêve inaccessible, la preuve avec Raphaël et Thibaud

Thibaud n'a pas baissé les bras pour accomplir son rêve de jouer au rugby à haut niveau, malgré son handicap physique. Son mentor a su lui montrer la voie et le chemin à suivre. Le petit Marwane en 2016, lui aussi souffrant d'une malformation à la naissance de la main droite, avait également rencontré Raph'. Les deux ont depuis peu échangé, mais se reverront très prochainement à Gennevilliers lors des phases de poules de la saison 2022/23.

Comme tout joueur de Fédérale, Raphaël possède un projet professionnel qu'il a su réaliser.

Pour le côté pro, ça fait maintenant sept ans que j’exerce le métier de responsable sportif au sein de club de rugby. J’ai envie d’autre chose et surtout de me ressourcer. S’occuper des enfants dans un club amateur, c'est très énergivore et ça prend beaucoup de temps. Aujourd’hui j’ai envie de trouver un travail dans lequel je pourrais m’épanouir rugbystiquement.

Aujourd’hui, on peut dire que je suis un joueur de rugby à part entière et effectivement, c’était l’objectif.

Raphaël est bel et bien un joueur comme un autre. Il s'est ainsi lancé comme défi de rejoindre la Fédérale 1 à Nuit-Saint-Georges en provenance de Chagny (Fédérale 3). Bosseur et bien entouré par son cercle proche, il continuera à persévérer dans le travail pour gagner sa place dans l'effectif. Il est aujourd'hui, quelque part, un ambassadeur auprès des jeunes joueurs souffrants de handicap physique qui rêvent de rugby ou d'autres sports. Sa réussite est déjà un bel espoir pour tous ces enfants, dont les plus beaux exemples sont Marwane et Thibaud.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • alan75
    1807 points
  • il y a 1 mois

Merci pour ce bel article plein d'optimisme. Mais faut pas que l'arbre cache la forêt.

Bravo c'est aussi ça le rugby belle leçon.

  • P243151
    7613 points
  • il y a 1 mois

Franchement nous avec colmar on l’a joué y deux ans en F3 et c’était impressionnant la technique individuelle qu’il a et une super patte gauche pour ne rien gâcher que se soit dans le jeu ou tirs au but

Derniers articles

Transferts
News
News
News
Vidéos
Amateur
Vidéos
News
Amateur
News