6 Nations 2017. Mon bilan du Tournoi des Bleus : que faut-il en penser ?
Le XV de France sur la bonne voie.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Ça y est, l’édition de ce Tournoi des 6 nations 2017 s’est achevé. Que faut-il retenir des performances de l’équipe de France ? Je livre mes opinions.

6 nations. La presse anglaise loue la progression du XV de France, mais pointe son manque de réalismeLa France aura donc terminé le Tournoi avec une 3e place, chose qui n’était plus arrivé depuis… 2011, sous l’ère Lièvremont. On peut légitimement penser que le rugby français est sur la bonne voie, mais qu’en est-il réellement de son niveau de jeu ? On le sait, les Bleus viennent de passer, pour la première fois de leur histoire, la totalité du tournoi ensemble. Ce qui, pour la cohésion et pour assimiler le projet de jeu prôné par Guy Novès, n’est pas de trop. On a suffisamment entendu PSA râler dessus pour ne pas s’en réjouir.

Personnellement, le match le plus abouti restera pour moi ce match d’ouverture contre les Anglais, ce qui est d'ailleurs plutôt paradoxal. Et c’est ce qui me gêne le plus là-dedans, car on était alors en droit d’attendre des Bleus qu'ils réeditent ce genre de match, bien que la victoire ne fut pas au bout. C’est bien pour cela que, match après match, j’attendais un petit plus de la part de cette équipe de France : moins de ballons tombés, plus de mouvements…

VIDEO. XV de France : la prestation majuscule de Scott Spedding face à l'AngleterreContre les Ecossais, honnêtement, il n’y a pas eu grand chose à en retirer. Il faut dire ce qui est : ce samedi-là, on s’est emmerdés à regarder le XV de France et les joueurs du Chardon auraient très bien pu l’emporter sans que cela ne choque personne. Les Irlandais ? Vingt-cinq très grosses premières minutes et puis… plus rien, ou pas grand chose. Ce qui ressort le plus de ce match, à mon sens, c’est la force de caractère qu’a affiché la France en défense ce jour-là. On ne voyait pas beaucoup le ballon, mais on défendait bien. Mais une nouvelle fois, on espérait une autre issue.

6 Nations 2017 - Les 5 points à retenir de la victoire de l'Irlande sur la FranceAlors certes, la France a enfin battu le pays de Galles, mais il serait trop présomptueux d’occulter les innombrables erreurs, grossières pour certaines, que la France a commise. Des en-avants à la pelle, des mauvais choix dans la gestion du jeu, des combinaisons pas toujours limpides où les joueurs se refilent coûte que coûte la patate chaude… Mais ce match, avec cette victoire à l’arrachée, on ne l’aurait pas gagné il y a encore peu de temps. Je suis persuadé que cela va avoir un impact sur les joueurs, et peut-être aussi le staff (il n’y a qu’à voir l’émotion de Novès à la fin du match, je ne l’avais jamais vu comme ça).

RÉSUMÉ VIDÉO. 6 Nations : le XV de France arrache la victoire à la 100e minute face au Pays de Galles !Maintenant, j’ai le sentiment qu’on a retrouvé ce qui faisait notre force auparavant : une mêlée destructrice, des avants conquérants, et une touche efficace. Mais le jeu des trois-quarts me laisse sur ma faim, et il faudra faire beaucoup mieux là-dessus dans le futur. Ce qui m’embête, c’est que j’ai pris plus de plaisir à voir les lignes arrières jouer durant la tournée de novembre que pendant le tournoi. Est-ce qu’on attend trop de cette équipe ? Je ne pense pas, car le potentiel y est. Il leur manque encore un peu de confiance avant de devenir des tueurs, et être capables de faire la passe juste, au bon moment. La technique, encore et encore ...

A côté de cela, il y a à mon sens bon nombre de satisfactions sur lesquels Novès pourra s’appuyer à l’avenir : un Louis Picamoles au sommet de son art, mais surtout pour moi… Kevin Gourdon, qui à chaque rencontre démontre quel joueur bourré de talent il est. Il fait parfaitement le lien entre avants et trois-quarts (#jouelacommelartot). Ce qui m’épate chez lui, c’est que tout à l’air normal. La pression, il ne connaît pas. Et puis, enfin une charnière qui s’installe sur la durée, et quoi qu’on puisse penser de Lopez, il aura pour moi réussi son tournoi. On le sent en confiance et bien plus mature que par le passé. En revanche, je pense qu’il faudra surveiller de très près le petit Dupont…Quelle rentrée il a fait samedi, quel punch ! Et à son jeune âge, chapeau.

Alors bravo et merci à l’équipe de France pour ce podium. Mais en 2018, ce sera de la victoire finale dont il faudra se réjouir, plus d’une 3e place. Car mine de rien, la Coupe du monde, qui est l’objectif annoncé par Laporte, approche à grand pas. Fini les excuses, il faut que la France gagne ses matchs. A confirmer dès la tournée en Afrique du Sud en juin ?

6 Nations. Top 5 des meilleurs Français pendant le Tournoi selon les lecteurs du Rugbynistère

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • BoBoB
    7957 points
  • il y a 3 ans

Merci pour cet article très bien écrit et précis sur tous les sujet abordés.

Il manque une dimension que je ne retrouve ni dans l'article ni dans les commentaires : Le jeu au pied, qu'il soit d'occupation ou de dégagement. Et là y a du boulot. Beaucoup de boulot. Parce que c'est à la limite du catastrophique Que ce soit Serin, Lopez, Dupont ou Dulin, face à Galles c'était très mauvais.

Beaucoup trop de ballon"par dessus" tapés trop long sans pression à la retombée (Serin Dupont). Beaucoup trop de dégagement trop court ou imprécis (Lopez), plus tous les ballons rendus au pied non seulement trop facilement mais tellement mal tapés que les Gallois pouvaient non seulement relancer mais nous renvoyer chez nous par un vrai jeu au pied d'occupation, long et précis. Je ne sais pas l'impression visuelle que rendait la retransmission mais je dois dire que dans le stade c'était flagrant et très ... agaçant.

Sur le point des rucks, il y en effet un problème d'organisation pour les contest et les soutiens. Mais il manque aussi des joueurs compétant sur cette phase de jeu. Je ne souhaite pas entrer dans les comparaisons respectives des joueurs (ex BAILLE vs BEN AROUS), mais il y a des joueurs qui font du bien sur cette phase de jeu. BEN AROUS, LAURET, GERONDEAU, BASTAGROS et ils ne sont pas là par choix ou circonstance.

Lamerat s'est montré intéressant et peut progresser. Ben Arous a fait du bien. Par contre en 3eme ligne, il va falloir que les mec s'y colle un peu plus. J'adore cette 3eme ligne. Elle est puissante, elle va vite, elle defends fort mais sur les ruck, hors Picamoles (dans certaines configuration) c'est trop faible.
Bref avec Ben Arous, Vaha, Pica et Lamerat soit 4 joueurs capables de contester on est vraiment trop léger.

Enfin dans les "enseignements", un point positifs mais qui doit amener les bleus à réfléchir : Comment peut on être aussi fébrile et précipité près de la ligne alors qu'ils ont été capables de livrer 20 mn d'anthologie à 5m de la ligne sans faire de faute, sans faire d'erreur technique et sans truquer une mélée.
Ils ont montré qu'ils savent faire et ce au moment ou c'est le plus dur physiquement et mentalement. Celui ou la lucidité manque, ou les geste sont moins précis et le tout sous la pression d'un directeur de jeu qui n'attends qu'une chose : la faute française pour terminer le match.
20 mn sans pénalités! Noves l'a rêvé, les bleu l'on fait. Et le public le leur a bien rendu.
En 20 ans de SDF, je n'avais jamais vu une telle ambiance, un tel soutien, une telle ferveur.
Ces 20 mn ont permis au public de sortir avec des étoiles dans les yeux alors qu'il avait assisté à une sacrée purge devant un tel manque de justesse et de mauvais choix.

Et pourtant tout a été balayé par ces 20 mn improbables.
Quand on est capable de sortir 20mn pareilles, il faut se poser la question de savoir pourquoi on a sortis 80 mn de purge avant (je suis un poil sévère certes)

Je ne veux plus voir le 15 de France truquer une mélée.
Je ne veux plus voir un gugusse essayer d'y aller tout seul en oubliant son équipe.
Je ne veux plus voir lapin dans les phare de la voiture balancer un parpaing pour se débarrasser de la gonfle à 10m de la ligne.

Bref après ces 20 mn va falloir que les bleus passent chez le Dr TocToc pour savoir comment ils ont pu faire ces 20 mn extraordinaires.

Et malgré toutes les purges vues durant ce tournois, merci à eux pour avoir fait vibrer 78000 gamins pendant 20mn

@BoBoB

D'accord avec toi sur le jeu au pied, et si l'on gagne cette 3e place c'est aussi parce qu'on a progressé sur ce point grâce à Lopez (90% au but et un jeu d'occupation meilleur que ses concurrents qui ont commencé avec Novès même si encore insuffisant). Sur la contestation du ballon dans les regroupements, contre les Gallois on a vu beaucoup de ballons grattés par nos Bleus, notamment Guirado, Lamerat et la 3e ligne mais de toute façon c'est à tous les postes que les joueurs doivent s'y filer et à cet égard la plus belle attitude de ce Tournoi c'est Machenaud (!) qui gratte un ballon décisif contre les Ecossais, même Lopez essaye de mettre les mains alors même s'il se fait annihiler à chaque fois au moins cela permet de ralentir les sorties et c'est ultra important. On s'est pris relativement peu d'essais par rapport à ce dont on a été accoutumé mais beaucoup de pénalités, parce qu'à mon sens on a bien su contrecarrer nos adversaires, les ralentir, mais on est encore trop naïf, on perd parfois de la concentration. Dans l'engagement mental sur 80 mns il va falloir bosser et on a une immense marge de progrès.

Sans parler des performances ou du niveau de jeu de l'EDF, cette équipe a quand meme un des jeux le plus ennuyant du monde.. matchs qui donnent envie de dormir

  • Eric65
    616 points
  • il y a 3 ans
@tropico31

Je suis pas d'accord avec toi, c'est juste la finition qui pêche, les intentions y sont, je préfère, et de loin, ce jeu que tout ce qui a été fait sous l'ère PSA

@tropico31

Quand on perd contre les trois premiers mondiaux ,tout le monde s'accorde à dire qu'on a retrouvé un "jeu"...et puis,après deux victoires poussives et une en terre italienne attendue mais pas forcément convaincante( je ne parle pas de la défaite en Irlande,pour moi,c'était un "non-match" ),voilà que cette EDF a un jeu soporifique...A part l'Irlande,vous trouvez que nos adversaires jouent bien contre nous ?? Je suis persuadé qu'avec plus de temps ensemble,et du travail (car il n'y a que ça qui paye...),on a un belle génération,elle ne demande que de la patience et de la confiance,mais en France,on veut tout et tout de suite...on vient de très loin aussi...

  • Higelm
    15583 points
  • il y a 3 ans

Globalement d'accord avec toi.

Maintenant, quelques points que je soulignerais :
- le jeu d'avants : certes, notre mêlée a été très solide, et nos touches plutôt conquérantes. Maintenant, je trouve qu'on a souffert sur la défenses des mauls et surtout dans les rucks. Il y a encore beaucoup de travail sur ce dernier point, qui nous empêche de mettre de la vitesse dans notre jeu. Il y a beaucoup de perte d'énergie à cause d'un manque d'organisation sur les phases de jeu lente : on voit souvent des joueurs attendre passivement dans les rucks ou à côté et trop de joueurs partant à la percussion sans soutien. C'est ce qui a fait la différence notamment avec les Ecossais cette saison : franchement, leurs avants sont loin du niveau de Picamoles, Gourdon ou Guirado (sauf peut être les Bro Gray) et pour autant ils ont été très propres sur cette phase de jeu, faisant même la leçon aux Irlandais. Pourquoi? Une organisation infaillible, avec des groupes 3 joueurs maximum à l'efficacité maximum au soutien. Il y a donc un gros point de progression là dessus.
- Le facteur X : Fofana. Personnellement, je suis persuadé sans sa blessure que Wesley aurait fait un tournoi monstrueux. Aligné entre Lopez et Lamerat, leur complémentarité aurait fait beaucoup de dégâts. Bien que Fickou soit monté en puissance, j'ai eu la sensation que ses prises de balles "cassaient" un peu la ligne d'attaque et que ses décisions, ou indécisions, manquaient de fluidité.
- Le soutien : on l'a souvent fait remarquer dans les stats, la France est l'équipe qui avance le plus, fait le plus d'offloads, casse le plus souvent la ligne défensive... Pour autant, on ne marque pas. Encore une fois, je pense que c'est un mélange de manque d'organisation, de mauvais placement et de passivité. Pourquoi Gourdon nous a-t-il ébloui dans le jeu? Notamment par sa capacité, comme tu le soulignes avec Lartot, à faire le lien entre avants et arrières. Sauf que cette pensée est obsolète : il ne devrait pas y avoir de différence entre avants et arrières, et c'est notamment le cas des All Blacks, où tous les joueurs de l'équipe sont capables de faire la différence et surtout d'apporter de la continuité au jeu en étant présent au soutien. Et c'est la dessus aussi qu'il faudrait accentuer le travail.

Dans l'ensemble, ce tournoi est tout de même encourageant : je pense sérieusement que nos joueurs ont des capacités, physiques sans aucun doute, techniques (même si des fois j'ai des doutes), mais aussi mentales. Il nous manque maintenant encore un peu d'organisation et de skills. Mais c'est aussi là tout le mystère et la complexité du rugby français et de son French Flair : car c'est dans la désorganisation et le chaos le plus total que l'on créé les plus belles actions.

@Higelm

Obsolète, obsolète, c'est vite dis. Il n'y a débat que chez les AB.
En effet, les Blacks ont de vrais différences entre les avants et les 3/4. La seul différence est que le lien avant-3/4 est naturel. Mais delà à dire que que chez les néo-z il n'y a pas de différence, c'est faux, archi-faux.
Après, sur le facteur X, j'avoue que je ne crois plus au Messie du XV de France. Effectivement, Fofana aurait changé des choses (je le mettrai avec Fickou perso), mais il n'aurait pas transformer le jeu de l'EDF. Ensuite, tu dis cela en relevant le manque de fluidité offensive de Fickou, mais je crois que question fluidité offensive, il est quand bien plus fluide que Lamerat justement.
Et sur les rucks, j'ai bien peur que le problème ne soit pas qui à la place de qui ou un manque d'expérience ou un manque d'organisation, mais plutôt un manque au niveau de la formation où cette phase de jeu est trop laissé à l'instincts des joueurs et pas suffisamment travaillé. Perso, je n'ai jamais entendu mon entraineur félicité qui que ce soit pour un déballage efficace. Et même les ballons grattés n'étaient pas très reconnus.

Après, oui, ce tournoi est encourageant.
PS : pourquoi dire skills plutot que technique ? C'est exactement le même mot... 😉

  • Higelm
    15583 points
  • il y a 3 ans
@Vae Victis Brennos

Quand je dis que "cette pensée est obsolète", j'entends par là que les avants doivent se résigner à des taches d'avants et les arrières à des tâches d'arrières, et ça personnellement je n'y crois pas. Bien sur, après, chaque joueur a un poste auquel il incombe des tâches particulières, mais après le lien avants / arrières pour moi doit être naturel et le rugby moderne, notamment en prenant exemple sur la référence du moment, les All Blacks, tend vers ce modèle. Quand tu mets un Coles, un Retallick, un Read dans une ligne de trois quarts, je peux te dire que la dynamique ne va pas être cassé...
Ensuite, pour Fofana, je l'exprime dans un cadre de complémentarité avec Lopez et Lamerat, ils ont fait leurs preuves à Clermont. Et oui en terme de fluidité offensive, car c'est le premier centre qui influe souvent sur la dynamique de l'attaque... mais bon c'est ma vision de la chose et je n'attends qu'une chose, c'est de prouver que j'ai tort en faisant jouer Fofana et Fickou ensemble...
Manque d'organisation = manque de travail, l'organisation est rarement naturel à ce niveau là. On se rejoint là dessus.
PS : c'est le même mot en effet, donc on peut utiliser les deux, ça évite les répétitions. 🙂 et on peut encore plus l'utiliser quand on a des origines qui le permettent, mais bon après je ne vais pas raconter ma life. Pardon, je ne vais pas raconter ma vie.

@Higelm

Je trouve que chez les blacks, le lien entre les cellules d'avants (2 dans les 15m, 4 au milieu, 2 dans l'autre couloir) et les 3/4 est réalisé par les arrières, en particulier le 10 et le 5/8, voir le 15.
Ce que je conteste dans ton point de vu, c'est la liaison entre les 4 du milieu de terrain et les quatre des couloirs qui sont fait par les arrières. On a effectivement les Kaino, les Read ou Coles qui jouent dans les couloirs comme des arrières (encore que, encore que, je simplifie). Mais le lien piliers/2e ligne/Ardie Savea avec les 3/4 n'existe pas vraiment, si ce n'est par les rucks.
Pour revenir sur Gourdon, je pense que chez les blacks il serait utilisé dans une liaison avant-3/4, donc le couloir des 15m. Tout ça pour dire que cette idée de liaison avant-3/4 existe toujours, et notamment chez les AB.

Pour Fofana, c'est vrai que ça peut être une option intéressante (même si je maintien ma paire Fofana-Fickou plus mobile 😉)

@Higelm

Tout-à-fait d'accord avec toi sur le manque d'organisation. C'est un fléau depuis longtemps déjà...des joueurs qui gagnent leurs duels individuellement, mais après ça, plus rien, pasque que dalle niveau staff. Encore heureux qu'on a tout ce talent, sans quoi on ferait peut-être pire que l'Italie qui ont pu tenir tête malgré un manque énorme de bons joueurs.
Stratégiquement, on est loiiiin, loin loin des home nations.

  • to7
    14366 points
  • il y a 3 ans

de mon coté je suis optimiste, on a une conquête conquérante, un buteur efficace et derrière des joueurs créatifs même si c'est un peu le bordel. On a vu aussi que notre vivier est intéressant.
On perd fofana (énorme tuile) fickou se révèle, on perd poirot et ben arous, baille est l'un des meilleurs du tournoi à son poste, serin fatigue, dupont régale. Et encore on n'a pas vu lacroix ou rattez, on a entraperçu trin dhuc, medard semble se reveiller dans l'optique d'une dernière cdm. Bref je crois que les places vont être chères en équipe de france...
Il y a vraiment beaucoup de talents dans le rugby français et chez les jeunes et même si on ne sera peut être pas vainqueur à la prochaine coupe du monde, je ne pense pas qu'on s'y ridiculise à nouveau et ça me fait plaisir de soutenir cette équipe même quand elle perd.

Globalement d'accord sur l'analyse du tournoi, mais je suis un peu plus désespéré que toi sur notre avenir. Imaginé la France gagné le prochain tournoi... j'avoue que j'y crois pas trop, voir pas du tout.
Sur le paragraphe "Est-ce qu’on attend trop de cette équipe ? Je ne pense pas, car le potentiel y est. Il leur manque encore un peu de confiance avant de devenir des tueurs, et être capables de faire la passe juste, au bon moment. La technique, encore et encore..." c'est là que je suis pas (trop) d'accord.
Qu'est-ce que ça veut dire le potentiel ? Potentiel technique ? Oui, sans aucun doute, ils l'ont ou tout du moins ils pourraient l'avoir. Est-ce que la passe juste au bon moment est une simple question de confiance et d'expérience ? N'est-ce pas plutôt une question d'intelligence tactique situationelle permettant de répondre aux questions "qui fait quoi, pourquoi, pour qui et dans quel but ?
J'espère me tromper, mais je pense que cela ne s'acquière que avant 22-23 ans. Après, c'est trop tard, même si l'expérience et la confiance viendront gommer un peu cela.

Alors j'ai des motifs d'espoirs : les victoires contre le Pays de Galles et l'Irlande (la saison passée pour les seconds) sont effectivement des choses positives, on aurait très probablement perdu ces matches il y'a 2-3 ans. Ou encore nos deux clubs phares du top 14 en terme de non-jeux qui prennent deux entraineurs ambitieux dans le jeu (RCT-MHR avec Galthié-Cotter). Mais mes motifs sont plus pour après 2019 et je pense qu'il faudra attendre une décennie avant de pouvoir regagner le Tournoi.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
Sponsorisé News
News