VIDÉO. Top 14 - Toulon. Les multiples raisons derrière le départ de Liam Gill pour Lyon

VIDÉO. Top 14 - Toulon. Les multiples raisons derrière le départ de Liam Gill pour Lyon
Top 14 - Liam Gill va renforcer le contingent toulonnais à Lyon.
Masse salariale, quota de JIFF, recrutement, le départ du 3e ligne australien pour le LOU n'est pas seulement sportif.

TRANSFERTS - Top 14 : Liam Gill au LOU, ça se complique pour Malakai Fekitoa et Juan ImhoffLe départ de l'excellent 3e ligne australien Liam Gill pour Lyon fait couler beaucoup d'encre. Il faut dire qu'en l'espace d'une saison, le Wallaby a presque fait oublier l'Anglais Steffon Armitage. On voyait alors mal le président varois Mourad Boudjellal se séparer de l'un de ses meilleurs éléments. Seulement voilà, Toulon est en train d'opérer sa mue après une année chaotique où les entraîneurs se sont succédés. Plusieurs joueurs ont acté leur départ, notamment chez les 3/4 (Giteau, Mitchell, O'Connor, Pélissié, Mermoz, Bernard, Halfpenny, Goromaru, Yobo) et le nouveau staff dirigé par Fabien Galthié a donné ses directives sur le recrutement pour avoir l'équipe la plus compétitive l'an prochain et jouer le titre. Le départ de Gill a donc plusieurs raisons.

Beaucoup (trop ?) de 3es lignes

Économiques tout d'abord. Le LOU a fait une offre que le RCT ne pouvait refuser. Boudjellal d'indiquer qu'il ne l'aurait pas laissé partir ailleurs qu'à Lyon. Un départ qui libère de la masse salariale pour poursuivre le recrutement à d'autres postes. Car en 3e ligne, Toulon est déjà bien fourni avec Lakafia, Monribot, Ollivon, Isa, Vermeulen, Fernandez Lobbe et Manoa. Lequel a récemment prolongé et jouera exclusivement en troisième latte. S'il continue de se tourner vers l'étranger, Mourad Boudjellal veut également à termes avoir une équipe composée à 100 % de joueurs français. En partie pour aider le XV de France à redorer son blason, mais aussi pour satisfaire au quota de JIFF, toujours plus exigeant. Si un club n'aligne pas 14 joueurs issus de la formation française cette saison, il se verra en effet retirer des points au début de l'exercice suivant. Il fallait faire des choix et c'est sans doute une des dernières fois que le RCT recrute autant de joueurs étrangers.Crédit vidéoRugby Club Toulonnais

De la place pour recruter Goosen ?

Pour l'heure, Toulon est dans les clous et a donc encore de la place pour deux non JIFF. Si possible des joueurs de classe mondiale qui ne sont donc pas l’arrière international Italien Edoardo Padovani ni le Bok JP Pietersen, puisqu'ils ont déjà signé. Le centre all black Malakai Fekitoa pourrait en être un mais les discussions continuent. Celles avec Semi Radradra avaient abouti mais le treiziste pourrait ne jamais débarquer car il souhaite repartir en Australie avant même d'avoir joué à Toulon. Ce qui n'est pas du goût de Mourad. Le mystère plane également sur l'identité du second joueur dont le profil - un 3/4 polyvalent qui bute (source : Blog-rct) décrit par le président varois lors d'une réunion entre les représentants des associations de supporters et le nouveau staff fait penser à Johan Goosen. L'ancien joueur du Racing 92 été "retrouvé" par L'Équipe et s'entraîne activement en Afrique du Sud depuis plusieurs semaines.Surpris en plein entraînement par les journalistes de L'Équipe, Johan Goosen pourrait reprendre le rugby