VIDEO. Thomas Paulvaiche, rugbyman du ROC Tourcoing, rend hommage au marcel avec son groupe

VIDEO. Thomas Paulvaiche, rugbyman du ROC Tourcoing, rend hommage au marcel avec son groupe
Thomas Paulvaiche (à droite) sur le clip de "Chauffe Marcel".
Non renseigné
  • 0 Matchs joués
  • 0 Victoires
  • 0 Défaites
  • 0 Points marqués
  • 0 Points encaissés
Quand il ne met pas la tête dans un ruck avec le Rugby O.C. Tourcoing, Thomas Paulvaiche donne de la voix avec son groupe, "Les Trois Coups".
Peux-tu nous parler de ta carrière de joueur ?

J'ai commencé à jouer au rugby vers 12 ans au ROCT, à l'époque, on était dans un autre stade et on jouait sur un mélange de sable et de graviers, c'était pas toujours agréable. J'ai arrêté de jouer vers 16 ans à cause d'un problème à l'oreille qui n'avait rien à voir avec le rugby. Par la suite, je me suis plongé à fond dans la musique.

Ça fait deux ans que j'ai repris dans mon club d'enfance et maintenant je joue deuxième ou troisième ligne. Ce qui n'est pas toujours facile à concilier avec mon travail de musicien. En début d'année, je me suis blessé à l'entraînement et j'ai dû jouer l'un de nos spectacles en béquilles.
 

Est-ce que la musique a toujours fait partie de ta vie ? 

J'ai commencé la guitare à 17 ans. À la différence des autres membres du groupe, ce n'est pas un héritage familial mais une passion que j'ai adoptée grâce à mes amis et mes fréquentations de l'époque. Après avoir joué dans plusieurs groupes de styles différents (ska, rock...), ça va faire 9 ans que je joue dans le groupe Les Trois Coups. Au début c'était pour jouer entre copains et puis ça a pris de l'ampleur, on a multiplié les tournées et les dates et maintenant ça fait deux ans qu'on arrive à en vivre. 

Est-ce que tes coéquipiers te charrie sur le fait que tu chantes dans un groupe ?

Notre musique est très festive et conviviale et donc correspond assez bien aux valeurs du rugby donc pas de soucis à ce niveau-la. 

Peux-tu nous présenter le groupe, son histoire, son style musical.  

Le groupe existe depuis 2009. À la base, nous étions trois Pierre, Arthur et moi, d'où le nom et puis, Romain, le frère du saxophoniste/flûtiste, nous a rejoint. Il a d'ailleurs ramené une vraie couleur musicale à nos compositions grâce à l'accordéon. On a commencé par faire de la musique acoustique, en jouant dans les rues de France pendant les vacances. Très vite, on a commencé à introduire du théâtre et de l'interaction avec le public pour que les passants restent jusqu'au bout de nos représentations. Notre spectacle de rue "Sur place ou à emporté" s'est créé comme ça, on y laisse encore aujourd'hui beaucoup de place à l'improvisation.Crédit vidéolestrois coups

En 2016, après une année de travail, on a sorti notre comédie musicale "Pourvu que ça flotte". On s'est éloigné du côté acoustique, en créant un spectacle sur scène avec décor, son et lumière adaptés. Ça nous a permis de rajouter plusieurs instruments comme la batterie ou la guitare électrique et de créer une ambiance et un spectacle sur le thème marin sur fond de rock alternatif et de chanson.Crédit vidéo : lestrois coups

Nos concerts sont un mélange de toutes les musiques présentes dans ces deux spectacles ou le public peut danser et chanter avec nous. Au niveau du style musical, chacun amène sa touche personnelle. Pour certains, c'est plus country, pour d'autres chansons ou encore folk. Pour "Chauffe Marcel", on a voulu se tourner vers le rap musette et comme ça a été bien accueilli par le public, on a décidé de tourner le clip. 

Est-ce que vous avez d'autres albums à votre actif ? 

Nous avons sorti deux albums. "Sur place ou à emporter" en 2012 et "Pourvu que ça flotte" l'année dernière. Ce sont les cds de nos spectacles. Aujourd'hui, nous avons sorti le single "Chauffe Marcel". Tous ces titres sont disponibles sur toutes les plateformes de téléchargement.

Est-ce que vous avez fait des tournées ? 

Notre première tournée, on l'a faite en vélo avec les instruments dans les sacoches. On a joué dans une bonne partie de la Bretagne pendant un mois en allant demander dans des bars si on pouvait venir jouer le soir chez eux. Les quatre étés suivant on a continué à tourner en vélo sur la côte atlantique, on a fait énormément de villes de la Bretagne à Bayonne. Aujourd'hui, on tourne plutôt avec notre camion car on voyage toute l'année dans toute la France et à l'étranger, en Angleterre, au Portugal, en Hollande, en Belgique, et même aux États-Unis.

Crédit vidéo : lestrois coups

Un petit mot sur le nouveau single et son clip. Pourquoi "Chauffe Marcel" ?

On a composé ce titre suite à la fête du Marcel que nous avions organisée l'année dernière. Le 10 mars prochain, on réitère l'événement, mais cette fois à la Gare Saint-Sauveur (Lille) avec plein d'invités et de surprises en tous genres. Ça va être génial ! Le but du titre "Chauffe Marcel" était de créer un titre fédérateur autour du marcel qui est un emblème de la culture populaire et un emblème de la culture "boys band" car nous sommes LE boys band de la Chanson Française.

Il a été tourné sur deux jours au début du mois d'octobre. Il faisait plutôt froid, c'était donc pas évident de se mettre en marcel mais comme on le dit dans nos paroles "peu importe la saison, peu importe le refrain (...) adopte le marcel !C’est un clin d’œil à notre ville d’origine, un hommage la culture et aux traditions du Nord, qui nous sont chères. C'est pour ça qu'on a choisi le quartier de Lille Fives, proche d’Hellemmes, pour faire ressortir cette architecture de briques et de maisons de courée propres au Nord et aux vestiges de l’exploitation minière. C'est vraiment un hymne à notre région et à son côté ouvert sur les autres.