RESUME VIDEO. Les All Blacks de McKenzie et Ioane écœurent le XV de France

RESUME VIDEO. Les All Blacks de McKenzie et Ioane écœurent le XV de France
Les All Blacks ont marqué sept essais face au XV de France.
Découvrez en vidéo la large victoire des All Blacks face au XV de France à la faveur de sept inscrits, dont un triplé de Rieko Ioane.

127 point encaissés en trois matchs, 19 essais concédés. Cette tournée 2018 en Nouvelle-Zélande restera sans doute comme l'une des pires du XV de France. On peut imaginer que le résultat aurait pu être bien plus sévère pour les Tricolores sans ces premières mi-temps où ils ont réussi à contenir les Blacks et à produire du jeu. Paradoxalement, le match où les Bleus auront été le plus proche des doubles champions du monde au tableau d'affichage a été celui où ils ont joué près de 70 minutes à 14. Lors du premier test-match comme ce samedi, les hommes de Jacques Brunel ont été au contact jusqu'à la pause.Les 5 points à retenir du troisième test-match entre la Nouvelle-Zélande et la France À Dunedin, les Tricolores ont certainement produit l'une de leurs meilleures première mi-temps sous l'ère Brunel. Malgré la sortie prématurée de Morgan Parra, les sorties de balles rapides grâce au travail de gros et la conduite du jeu de Baptiste Serin ont permis à la France de dominer en termes de possession et d'occupation. Une domination dont a découlé deux essais par Serin (11e) et Fofana (27e). On a vu de l'envie, notamment celle de se faire des passes au contact et d'avancer, mais au prix de très gros efforts. Les Bleus ont semblé jeter leurs dernières forces dans la bataille avec l'espoir de rivaliser plus qu'une mi-temps. 

Une fois de plus, ils n'en ont pas été capables. Les Blacks, en mode diesel, ont frappé à trois reprises dans le premier acte sans forcer par Smith (15e), Todd (22e) et McKenzie (31e). Accélérant quand il le fallait en combinant timing de passes, jeu au large et travail des avants. Une combinaison fatale pour les Tricolores en deuxième période. La possession et l'occupation se sont totalement inversées. Émoussés, les Français ont été pris de vitesse par McKenzie (46e) puis Rieko Ioane (52e, 58e, 64e). L'addition aurait pu être plus lourde si l'arbitre n'avait pas refusé un essai aux Néo-Zélandais à la 63e. Pour ces derniers, cette tournée aura été une bonne mise en jambes avant le Rugby Championship. Pour les Bleus, une nouvelle source de questionnement pour le staff comme pour les joueurs.Crédit vidéo : SkySports