Le PERF Arbitrage développe des formations innovantes au service des arbitres

Le PERF Arbitrage développe des formations innovantes au service des arbitres
Le PERF Arbitrage développe des formations innovantes au service des arbitres.

L'Université Blaise Pascal de Clermont Ferrand propose via le PERF Arbitrage deux formations qui s'adressent aux jeunes arbitres ainsi qu'aux confirmés.

Contrairement à ce que certains pourraient croire, les arbitres n’ont pas eu leur diplôme dans une pochette-surprise. Avant d’officier lors d’une rencontre internationale, il faut passer plusieurs examens puis des concours et accumuler de l’expérience sur le pré pour gravir les échelons. Mais tous n’accéderont pas au statut d’arbitre international, ni même à celui d’arbitres pro en Top 14. À la rentrée 2014, ils n’étaient d’ailleurs que quatre en France (Romain Poite, Mathieu Raynal, Pascal Gaüzère et Jérôme Garcès) et six semi-pros (M. Berdos, M. Attalah, M. Marchat, M. Minery, M. Ruiz et M. Chalon). Autant dire que les places sont chères. De fait, il est important pour les arbitres comme pour les joueurs de poursuivre leurs études en parallèle. C’est ici qu’intervient notamment le Pôle universitaire d’Expertise, de Recherche et de Formation Arbitrage, ou PERF, situé à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. Ce dernier, en collaboration avec les Fédérations françaises de rugby et de football, propose deux formations liées à l’arbitrage dont une option "arbitrage sportif" accessible dans les différentes filières universitaires.

Une option pour les jeunes, un Diplôme Universitaire pour les arbitres de haut-niveau

Cette option s’adresse à de jeunes arbitres prometteurs en football et en rugby, inscrits dans un cursus universitaire normal. Elle permet à ces arbitres – étudiants de combiner leurs études avec un projet en arbitrage. Pour pouvoir la suivre, il est bien évidemment nécessaire d’avoir un certain niveau. « Il n’y a donc pas d’arbitres "débutants" au sein de l’option, même s'il y a des niveaux d’arbitrage disparates au sein des optionnaires, indique Mathis Grimonprez, chargé de développement au sein du PERF. L’objectif à terme est d’homogénéiser le public des arbitres de l’option en ayant des promotions de jeunes amenés à être arbitres fédéraux. Tout est mis en place pour aider les jeunes à gravir les échelons de l’arbitrage au sein de leur fédération, dans l’objectif de les amener à atteindre leur plus haut niveau, qui pour certains d’entre eux sera le niveau élite. Même si nous ne pouvons hélas garantir que tous fassent carrière. »


Crédit vidéo : PERF Arbitrage

Quand ils ne suivent pas leur cours habituels, ils se retrouvent une fois par semaine dans le cadre d’une séance pratique commune de préparation physique, et lors de quatre séminaires de deux jours répartis durant l’année. Lors de ces journées de séminaire, les enseignements théoriques et pratiques sont assurés par des enseignants-chercheurs de l’UFR STAPS de Clermont-Ferrand. Les contenus spécifiques sont assurés quant à eux par des représentants de la Direction Technique Nationale de l’arbitrage. Bien évidemment, ils ne passent pas leur temps en salle de classe. La mise en situation est une composante importante de la formation, à l’instar du travail vidéo basé sur leur propre performance, lorsqu’ils interviennent par exemple lors des entraînements, ou bien sûr celles d’autres arbitres confirmés. « La création de partenariats avec des clubs de rugby et de football locaux a également permis de viser plus largement la construction d’une culture commune entre les joueurs et les arbitres. »

Valoriser l’arbitrage

Une formation qui rencontre un certain succès puisque la première promotion de l’option, 2012-2013, a accueilli 11 étudiants (6 arbitres de rugby et 5 arbitres de football). La promotion 2013-2014 a compté 16 étudiants : 8 arbitres de rugby et 8 arbitres de football. La promotion actuelle, 2014-2015, compte 20 étudiants : 10 en rugby et 10 arbitres en football. L’autre formation dispensée, à savoir le Diplôme Universitaire « sport de haut niveau et Arbitrage » date de 2007. Soit bien avant la création du PERF arbitrage qui a officiellement été lancé en 2012. Ce DU s’adresse quant à lui à des arbitres qui évoluent déjà à haut niveau en football, rugby (comme Romain Poite et Laurent Cardona), basketball ou handball. Il s’agit d’une formation continue dispensée sur une durée de deux ans à raison de deux séminaires d’une semaine chacun par an. On y travaille sur l’utilisation de la vidéo, la récupération, la gestion du stress, etc. Celui-ci vient compléter la formation technique assurée par les fédérations sportives « dans un objectif général de valorisation de l’arbitrage. »


Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
VIDEO. Cape Town 7s - France 7 s'offre un essai de 100m face aux Blitzboks
Vidéos VIDEO. Cape Town 7s - France 7 s'offre un essai de 100m face aux Blitzboks 12 décembre 2017 à 20:00
VIDÉO. Champions Cup - Stade Rochelais : la partition parfaite d'Alexi Balès face aux Wasps
Vidéos VIDÉO. Champions Cup - Stade Rochelais : la partition parfaite d'Alexi Balès face aux Wasps 12 décembre 2017 à 18:00

Abonnez vous !

Et soutenez-nous

Pour le prix d'une pinte !

Un Teeshirt le Rugbynistère offert pour chaque abonné !
  • Pas de pub
  • T-Shirt Rugby Division Rugby Division
  • Mode Lecture Confort
  • Bon d'achat Rugby 20€
  • Satisfait ou remboursé 90 jours
6 Nations 2018 - Le Pays de Galles perd un encore un cadre
News 6 Nations 2018 - Le Pays de Galles perd un encore un cadre 12 décembre 2017 à 17:30
Rugby Amateur : les plus belles photos du week-end, épisode 8
News Rugby Amateur : les plus belles photos du week-end, épisode 8 12 décembre 2017 à 16:45

Charger les commentaires