Vous vous inquiétiez pour les All Blacks ? Ils ont atomisé les Tonga 92 à 7 [VIDEO]
Les All Blacks ont passé 14 essai aux Tonga.
Découvrez en vidéo la large victoire des All Blacks sur les Tonga avec pas moins de quatorze essais marqués par les Néo-Zélandais.

Deux semaines, c'est tout ce qui nous sépare de la Coupe du monde au Japon. C'est aussi le moment qu'ont choisi les All Blacks pour rappeler à ceux qui l'auraient oublié que ce sont eux les doubles champions du monde. Alors certes, ils ont fait un Rugby Championship très moitié en comparaison de leur standing. Mais il ne faut pas les enterrer trop vite. Ce samedi, ils avaient donné rendez-vous au Tonga du côté d'Hamilton. Dernière balade de santé avant le Japon pour peaufiner les réglages ? Détrompez-vous, les coéquipiers de Kieran Read ont pris ce match très au sérieux. Et les Tongiens, qui voulaient s'étalonner face à ce qui se fait de mieux au monde avant de défier l'Angleterre, l'Argentine ou encore la France en matchs de poules, ont pris la foudre.
All Blacks - Les fans l'attendaient, Hansen l'a fait : Beauden Barrett est de retour en 10 !All Blacks - Les fans l'attendaient, Hansen l'a fait : Beauden Barrett est de retour en 10 !La composition était certes remaniée, mais il y avait du beau monde sur le pré à commencer par Beauden Barrett à l'ouverture. Read était là tout comme Crotty, Ardie Savea ou encore Ben Smith et la bombe Sevu Reece. Il a été le premier match et les essais n'ont pas arrêté de pleuvoir sur les Tonga. À la pause, le score était déjà de 54 à 0...Au final, les All Blacks ont passé quatorze fois la ligne de craie adverse pour un score sans appel de 92 à 7. L'ailier George Bridge s'est même offert un quadruplé.Crédit vidéoAll Blacks 

Ce n'est pas la plus large victoire néo-zélandaise face aux Tonga. En 2000, les Blacks avaient gagné 102 à 0. Futurs adversaires de la Nouvelle-Zélande au Japon, les Italiens, les Canadiens et surtout les Namibiens doivent avoir les fesses qui font bravo.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Jamais inquiet pour les blacks !! Le jour où il ne sortirons pas d'une poule de coupe du monde , là oui peut-être..

  • mimi12
    65924 points
  • il y a 1 semaine

Du coup, on déclare forfait ?
😄

Perso, je ne m'inquiétais pas pour les Blacks !

  • reivax
    2231 points
  • il y a 1 semaine

Je suis inquiet à l'approche de cette coupe du monde ! Les Tonga se font atomiser par les all blacks, la Russie prend une raclée contre les italiens qui eux mêmes prennent 40 points contre une edf très moyenne, le japon prend une rouste contre l'Afrique du Sud, etc.
L'universalisation du rugby, ce n'est pas pour aujourd'hui !

  • gregi
    2554 points
  • il y a 1 semaine
@reivax

Drôle de réflexion... Aucun sport de haut niveau n'est universel il me semble. Tu voulais peut-être parler d'homogénéité. Ce qui ne change rien sur le fond.

On a 10 équipes qui sont à un niveau certain, en dessous le désert comme à peu près tous les sports...

@reivax

On peut également citer la hype géorgienne dont on a droit depuis des années et qui se prend deux roustes face à l'Ecosse (10-44 et 36-9) avec des équipes remaniées.

@clement6628

Le problème c'est que les nations du tiers 2 ne progresserons jamais temps qu'ils n'auront pas 1% du budget des autres et 1% de leur préparation.

Superbe la chute.

Ce qui est frappant c’est la passivité des Tonga et la différence de vitesse. Sur les essais NZ, on a l’impression que la défense marche.

@Un riz savant scie

J'ai l'impression que ça allait juste beaucoup trop vite. Et les passes sur le pas face à la ruch défense des Tongiens, il n'y a pas eu beaucoup de faute de main côté black il me semble. Et les Blacks à partir du moment où tu les laisses jouer ils s'amusent et tu ne peux plus suivre physiquement je pense.

@Un riz savant scie

Je n’ai vu que ce résumé mais plusieurs essais donnent en effet l’impression d’avoir été marqués à la suite de grossières erreurs en défense.

@Le Haut Landais

Ils donnent l'impression que mentalement ils n'y croient pas. C'est une chance de jouer contre les NZ mais bon s'ils savent qu'ils ont plus de chance de dépasser les 100 points dans la musette que de les battre, ne devraient-ils pas s'abstenir de ce genre d'expérience ?

@Un riz savant scie

Difficile a dire mais c'est sur que peu d' équipes les battent alors des équipes de soit-disant seconde division...

@Le Haut Landais

S'ils les rencontrent, qu'ils le fassent plutôt chez eux, ça favoriserait le développement de leurs infrastructures et ils éviteraient le handicap terrain. C'est ce que font les Italiens : on ne les voit jamais faire de tournée dans les grosses nations du sud puisqu'il y a zéro enjeu sportif, ils savent à quoi s'attendre et ce serait de l'argent dépensé en l'air pour la fédération. Après c'est sûr que vu l'agenda bien rempli des NZ, pas certain qu'ils prennent le temps d'organiser un voyage aux Tonga mais en même temps c'est leur rôle de porter le développement du rugby dans la région et ça passe par des tournées dans les petits archipels.

  • gjc
    3092 points
  • il y a 1 semaine
@Un riz savant scie

C'est en partie une histoire de fric. Le pays qui reçoit empoche les recettes de billetterie, donc il faut vraiment être altruiste pour se taper le voyage jusqu'aux Fidji/Samoa/Tonga (même si pour être honnête la NZ en a fait un peu plus récemment). Effectivement l'Italie qui aurait intérêt à jouer ces équipes ne peut probablement pas se le permettre.

L'espoir c'est plutôt la Pacific Nations Cup dont le niveau se relève chaque année avec les progrès des Japonais et des Américains.

@Un riz savant scie

Tous les "gros" pays devraient jouer contre des pays plus petits régulièrement quitte a envoyer une équipe "B" s'ils veulent mais ca aiderait au développement du rugby et ca éviterait cette consanguinité propre au rugby meme si le rugby pretend être un sport réellement mondial

@Le Haut Landais

Il l'est (mondial) mais c'est clair qu'à part un France Samoa tous les ans en automne cela fait belle lurette que la France ne va plus dans les petites nations en été ; pourtant vu notre niveau on est plus proches de ces nations que du gratin mondial. Et en plus de l'intérêt pour le développement du rugby et du fait qu'on pourrait y échauffer les jeunes, cela permettrait d'essayer certains plans de jeu puisque ce n'est pas en s'en prenant 40 quoi qu'on fasse contre les AB et les SA qu'on saura si ce qu'on a fait était correct ou nullissime.

Moustache sait comment gagner face aux Tonga : jouer comme les blacks !

Faisons une petite pause ce matin, pour présenter quelques uns des protagonistes de cette saga rugbystico-lamentable. Pour commencer, la fiche joueur de nos sympathiques Franciliens, direction le Royal Neuilly, aujourd'hui Charles-Henri.


Charles-Henri Leroydec Bourray de Lathune, marquis du Boulard, 47 ans, est l'unique rejeton d'un petit hobereau ruiné mais farouchement attaché à son statut de noble. Après un bref séjour au collège Saint Nicolas du Chardonneret (dont il fut renvoyé pour avoir vigoureusement et manu militati refusé de se laisser tripoter par le professeur d'éducation religieuse), il découvrit le rugby au collège/lycée Saint Ignace. Il y occupa plusieurs saisons le poste de premier centre et fut le seul durant cette période à être persuadé qu'il avait du talent. Il laissa le souvenir d'un joueur peu doué mais, snob, arrogant et autoritaire.
Leroydec ne partageait pas les convictions de son géniteur, qui refusait énergiquement toute idée de travail rémunéré, "ce serait déchoir" disait-il.
Notre marquis fit donc une école de commerce et se lança dans les affaires. L'idée lui vint d'un concept original : des tasses avec l'anse à gauche destinées aux gauchers. Le succès fut immédiat et la Leroydec SA prospéra rapidement étoffant sa gamme de produits sur la même idée : assiette, fourchettes, verres pour gaucher, puis cotons-tiges, papier-toilette, mouchoirs du même métal.
Dur en affaires, et brutal avec le personnel notre marquis n'a que peu de considération pour le volet social du management, au point d'être surnommé par ses salariés "Le marquis de Sade".
Toujours amateur de rugby, il fut un temps attiré par le Racing, mais ne supporta pas l'arrivée de Lorenzetti, "ce parvenu et son stade de music-hall". Il s'en fut donc au Stade français où il possède une loge qui lui permet régulièrement de montrer à ses invités qu'il connait mieux le règlement que ces pauvres arbitres.

  • spir
    16593 points
  • il y a 1 semaine
@lelinzhou

J'comprends pas c'que ça fout là, mais j'apprécie le contenu 😉.

@spir

Bon, fallait bien le caser quelque part...
Tu n'as pas lu les autres épisodes de cette grandioses saga ?

  • Jak3192
    48644 points
  • il y a 1 semaine

Les chances des Bleus restent intactes !
😊👍

  • Yonolan
    14918 points
  • il y a 1 semaine

J'ai jamais été très inquiet les concernant...et je ne pense pas être le seul

Effectivement ça doit piquer...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos