VIDEO. Quand les talonneurs rivalisent avec les trois-quarts sur 50 mètres
Quand les talonneurs rivalisent avec les trois-quarts sur 50 mètres.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le temps où les talonneurs avaient du mal à enchaîner deux courses est bel est bien révolu comme en témoigne cette course de Jean-Charles Orioli en Top 14.
Le temps où les talonneurs avaient du mal à enchaîner deux courses est bel et bien révolu. Après presque 20 ans de professionnalisme, les joueurs de première ligne se sont transformés physiquement. Puissants en mêlée, ils savent également mettre à profit leur gainage et leurs gros cuisseaux pour rivaliser avec les arrières quand il le faut. On en a eu la preuve à deux reprises le week-end dernier lors du match entre le Stade Toulousain et le RCT, ainsi qu’en Premiership lors de London Welsh vs Newcastle Falcons. Samedi après-midi, Nathan Morris (109 kilos) a en effet eu l'audace, et surtout les capacités, d’arriver le premier sur le ballon alors qu’il était à la lutte avec l’ailier adverse, qui n’était autre que Sinoti Sinoti, le briseur de chevilles. Il s’en est fallu de très peu, car le Samoa a une très belle pointe de vitesse, mais le talonneur a été en mesure de résister à son retour pour sauver l’essai.


Crédit vidéo : Lizardo Lizardos

La course du Toulonnais Jean-Charles Orioli est presque plus impressionnante car il est parti de sa ligne des 10 mètres pour finalement échouer à seulement quelques centimètres de l'en-but toulousain. Après un coup de pied à suivre de son demi de mêlée Sebastien Tillous-Borde, Orioli a profité du dribbling de James O'Connor pour prendre le meilleur sur l'arrière international Maxime Médard. Mais il restait encore un défenseur à battre, Jean-Marc Doussain. Le talon a mis les cannes, tapé à suivre et rivalisé avec le demi de mêlée du Stade Toulousain sur 40 mètres. Mais c'est finalement le numéro 9 qui a eu le dernier mot en se jetant sur le ballon. Bel effort.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@ Sapiens Sapiens
Ce n'est pas une règle n'importe quel joueur peut lancer en touche. Il y a eu des ''modes'' : le demi de mêlée (berbizier lancait il me semble) voir l’ailier a la belle époque du lancer en cloche
Le rugbynistere pourrait nous faire un petit cours d'histoire sur le lancement de jeu qu'est la touche et qui, comme la mêlée, a subit énormément de transformation dans son histoire

Surtout après une telle course Orioli garde la lucidite de rester debout pour le contest sur le ruck, là ou 99% des joueurs auraient plongé et normalement penalisé

@Arthur Dent
D'ailleurs, c'est une obligation, ou seulement une tradition, que ce soit le talonneur qui lance les touches?
Lors de RCT-SF, peu après le carton de Bonfils, Toulon avait tapé touche, un autre joueur s'y était collé, sans trop de réussite, mais sans esclandre.

  • Mileas
  • il y a 5 ans

Enfin yen a un qui porte le numéro 9 et l'autre le numéro 16

de belles courses !

et orioli, je l'adore ce mec, car il a une superbe vision du jeu pour un talon, et il mouille le maillot, je ne l'ai jamais vu faire un match de merde...

bon, après, ça reste un bon vieux pizzaiolo en touche 😊

  • berval
    390 points
  • il y a 5 ans

Durant ma brève carrière d'ailier, aucun gros ne m'a pris à la course, par contre, le coup d'épaule de Doussain m'aurait envoyé dans les tribunes...

  • Michoko
    12329 points
  • il y a 5 ans

Tu te fais quand même chambrer quand tu te fais gratter à la course par un gros et que tu joues derrière!!! Moi, c'est ce qui a brisé ma carrière de centre et qui m'a fait rejoindre la troisième ligne...

Doussain est quand même un demi de mêlée très particulier...

  • Harry
  • il y a 5 ans

Vous pouvez ,en recourant à l'INA 🙂 , faire la même à l'envers avec les ailiers (et non des moindres) qui lançaient en touche...il y a eu depuis,échange de bons procédés....
.....

Cdlt

On peut aussi arguer que le demi de mêlée qui coure plus vite, il aurait décollé au coup d'épaule du talonneur.

  • indy
    23083 points
  • il y a 5 ans

Il y a des "gros" qui peuvent largement rivaliser en vitesse avec des "gazelles", ils ont juste un peu moins l'occasion de l'exprimer et peut être moins la possibilité physique d'enchainer ces efforts.

Ca compte pas, Doussain a le gabarit d'un talonneur 🙂

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News