VIDEO. Peter Horne se blesse tout seul et en prend pour neuf mois
Peter Horne a subi une grosse blessure... en tombant tout seul.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Face à l'Afrique du sud, l'Ecosse a perdu le match et son jeune centre, Peter Horne. Le Warrior de Glasgow s'est fait les croisés... en tombant tout seul.
Face à l'Afrique du sud, l'international écossais Peter Horne a peut-être subi la blessure la moins violente de l'histoire. Il n'a pas trinqué suite à un plaquage dévastateur, ne s'est pas fait marcher dessus dans un regroupement. Le centre de Glasgow est en fait... tombé tout seul. En début de seconde période, le XV du Chardon est à l'attaque dans les 22 m sudaf'. Le 2e ligne Tim Swinson s'échappe dans l'axe d'un regroupement et s'enfonce dans la défense des Boks. Laidlaw est au soutien, éjecte et le ballon en direction de l'aile gauche. Le cuir arrive dans les mains d'Alasdair Dickinson. A son extérieur, Horne et Peter Murchie. Ce dernier est servi et Horne s'écroule. A l'arrivée, un essai pour l'Ecosse et une rupture des ligaments croisés pour le centre de vingt-trois ans. Surtout, une indisponibilité annoncée de neuf mois... Plutôt dur à payer pour une simple chute.

Mais la blessure de Peter Horne pourrait en fait être intervenue... quelques secondes plus tôt. Sur l'action précédente pour être plus précis. Après un long coup de pied de dégagement, Horne monte en pointe sur Willie Le Roux à la retombée du ballon. Le Roux l'évite d'un crochet, Horne se retrouve le nez dans le gazon... et se tient le genou, visiblement gêné par une douleur. Il reprendra sa place juste après. On connaît la suite... Et si Horne s'était en fait blessé sur le crochet de Le Roux, avant d'aggraver son cas en restant sur la pelouse ?



Dans ce match, les Springboks se sont finalement imposés 30 à 17 dans un match marqué par la polémique Jim Hamilton. Mais les champions du monde 2007 ont bien failli connaître une déconvenue, l’Écosse menant 17 à 6 après l'essai de Alex Dunbar et la blessure d'Horne. Ce dernier est lui déjà de retour au pays, après une tournée compliquée : pour sa première sélection, il s'était fait marcher dessus par Alesana Tuilagi. Son coach à Glasgow, Greg Townsend, est revenu sur ce coup dur comme le rapporte espn : « On est tous dégoûtés pour Peter. Il symbolise l'état d'esprit de notre club : c'est un gros travailleur, toujours à la recherche du dépassement de soi. Ça lui a permis de finir joueur de la saison et d'obtenir sa première sélection. […] Il est capable de se sacrifier pour le bien de son équipe. »


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gabach
    4451 points
  • il y a 7 ans

franchement c est pas le demi frere de michalac lui.en tout cas c est a si méprendre.

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
Blog
News