VIDEO. Insolite : le sauvetage le plus grandiose de l'histoire du rugby
Will Carling subit le plus beau sauvetage de l'histoire du rugby.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Will Carling, vous vous rappelez ? L'ancien joueur des Harlequins aime faire des misères aux défenses adverses... mais la réciproque peut être vraie.
Rétablissons la vérité. Votre entraîneur aura beau vous dire que « faire une passe décisive pour le copain, ça fait bander », rien ne remplace la joie de plonger à dame et l'adrénaline que l'on ressent lorsqu'on a aplati le cuir derrière la ligne d'en-but. On peut être heureux, accueillir les cris des supporters avec le sentiment de devoir accompli, et même rouler des mécaniques. Mais ce qui peut aussi vous rendre fier – et accessoirement, sauver l'équipe – c'est aussi de faire l'inverse, en empêchant les adversaires de marquer un essai.

Certains sauvetages restent en mémoire, comme ceux de Joe Simpson sur Henry Slade et de Marcelo Bosch sur Juan Imhoff : des modèles du genre. Plus récemment, Julian Savea s'est également arraché pour sauver son équipe lors de la finale du Super Rugby. Pourtant, il y a encore plus spectaculaire. Pour cela, il faut monter dans la DeLorean de Marty McFly et remonter le temps jusqu'à l'Angleterre des années 90. Là-bas, sévissait un ¾ centre bien connu des rugbymen français : Will Carling.

Si le célèbre acolyte de Jeremy Guscott a pu s'amuser avec les défenseurs adverses, il arrive que ce soit à lui de se faire avoir. Lors d'un match avec les Quins, Carling passe en revue tout le monde en faisant parler ses cannes. Il n'y a plus qu'à aplatir, ce qu'il s'empresse de faire... mais pas assez rapidement. Soulevé comme un sac de patate par l'ailier opposé venu se replier, l'Anglais se fait ensuite prendre en sandwich et sortir des limites du terrain. Fallait plonger dude !

Ses coéquipiers ont-ils osé lui faire passer un sale ¼ d'heure ?

Crédit vidéo : Rugby Fights & Big Hits

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bien fait pour le Carling , et toc !

Faut être honnête, le mec se fait prendre parce qu'il croit l'essai tout fait.... on bon gros plongeon et l'essai était imparable.....

Je préfère largement les placages à 1m de l'enbut où le joueur est projeté en touche.... un modèle étant celui de wilko contre je sais plus qui il y a deux ans....

Perso, je suis assez fier d'avoir réussit ça une fois, lancer mes 110 kg dans un frêle ailier à 1m de la ligne, ça fait plaisir 😊 Mais bon, c'était à un niveau plus qu'amateur 😊

  • ced
    100335 points
  • il y a 5 ans

à l'époque on pouvait pas tenir le ballon dans une seule main, le "cuir" était très glissant

Good Game Will 🙂.
=> pour mémoire, pas grand monde ne plongeait à l'époque, on aplatissait à deux mains.

Mais quel gueux sans déconner 😊

A mon humble niveau, j'ai un coéquipier qui fait ça, il se tape la perruque du belge de la semaine pour la saison entière ! 😊

Si seulement ça avait pu se produire pendant le tournoi des V nations contre le XV de France....

On en parlerait encore dans les chaumières !

Le panard qu'a du se prendre le défenseur, et le ouf du 11 qui venait de se faire déposer ... je me demande, entre Farrell, Ashton, McCaw ou Carling, sur la cabine duquel j'aurais pris le plus de plaisir à marcher

Merci Rugbynistère pour cette page d'histoire !

Qd j'étais petitou, mon Grand-Père m'a raconté un Milliard de fois, une action similaire de Puig-Aubert période Treiziste qui sortit seul le mec "à l'horizontale" de l'en-but.....Je suppose qu'il n'y a bien sur aucune image et je préfère m'en tenir au talent "Narrateur méridional" de Pépé qui au fil des années fit dans la surenchère descriptive pour raconter l'histoire du geste parfait....Nostalgie quand tu nous tiens !!!!!!

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 5 ans

Voir Will Carling se faire avoir, ca fait toujours plaisir 🙂

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News