VIDÉO. Challenge Cup. L'UBB et le Stade Français ont fait le plein de souvenirs et de points en Sibérie

VIDÉO. Challenge Cup. L'UBB et le Stade Français ont fait le plein de souvenirs et de points en Sibérie
Jean-Baptiste Dubié avait le sourire après le match contrairement à la Julien Dupuy.
L'UBB et du Stade Français ont connu des fortunes diverses lors de leur déplacement en Sibérie dans le cadre de la première journée de la Challenge Cup.

Le week-end dernier, le hasard du calendrier de la Challenge Cup a voulu que deux clubs du Top 14 se déplacent au même endroit pour y affronter deux formations russes à plus de 7 000 kilomètres de la France. Enisei-STM, champion de Russie, était au programme de l'UBB vendredi quand son dauphin Krasny Yar recevait le Stade Français le samedi. Sur la même pelouse du stade de Krasnoyarsk, une ville minière située en Sibérie au nord de la Mongolie, les conditions de jeu ainsi que le scénario ont cependant différé.
VIDÉO. Challenge Cup. L'UBB et le Stade Français ont fait le plein de souvenirs et de points en SibérieVIDEO. Challenge Cup. Sous la neige de la Sibérie, l'UBB assure le spectacle face Enisei STMDans le froid et sous la neige, Bordeaux-Bègles n'a fait qu'une bouchée d'Enisei, 57 à 17. La Challenge Cup n'est pas l'objectif premier de la formation girondine, mais il était important pour l'UBB de rester sur une dynamique de victoires après trois succès de rang en championnat. Les Parisiens ont également débarqué en Russie avec le plein de confiance grâce aux victoires à Pau et sur Montpellier. Sans doute un peu trop d'ailleurs. Malgré le retour du soleil pour cette rencontre, Paris s'est incliné 34-29.VIDÉO. Challenge Cup. L'UBB et le Stade Français ont fait le plein de souvenirs et de points en SibérieVIDEO. Challenge Cup. Le Stade Français tombe à Krasnoyarsk malgré les cannes de Terry BouhraouaAu sortir de la rencontre, le double bonus glané par les Soldats roses en Sibérie n'a guère satisfait l'entraîneur des 3/4 Julien Dupuy. "On a été ridicules. On n'a pas respecté cette équipe". Dans cette région du pays, et contrairement au reste de la Russie, on ne joue pas au football et le rugby est le sport numéro 1. Certes, le Stade Français avait remanié son XV de départ, mais les joueurs alignés avaient ici l'occasion de gagner du crédit aux yeux du staff en vue de titularisation en Top 14. Si le demi de mêlée Terry Bouhraoua a marqué des points, d'autres en ont certainement perdu.

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Transferts
Vidéos
News
Transferts
News