VIDEO. BEST OF des plaquages destructeurs mais néanmoins dans la règle
Alldritt a déjà goûté à la défense du Pays de Galles.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Au rugby, on peut marquer son adversaire physiquement avec un gros tampon. Mais encore faut-il respecter les règles qui garantissent la sécurité des joueurs.

VIDEO. Top 14. Ryno Pieterse (Castres) pète une durite et désintègre Maxime Lucu (UBB)VIDEO. Top 14. Ryno Pieterse (Castres) pète une durite et désintègre Maxime Lucu (UBB)Le "plaquage" de Ryno Pieterse sur Maxime Lucu lors du match de Top 14 entre Castres et l'UBB a fait le tour de la planète ovale. Et provoqué de vives de réactions face à la violence du choc entre le deuxième ligne et le demi de mêlée. Définitivement exclu, Pieterse est convoqué mercredi 29 septembre devant la Commission de discipline de la Ligue de rugby. S'il a présenté ses excuses, le Sud-Africain risque gros. Son geste, en retard et à l'épaule, n'avait rien d'un plaquage, mais plus d'un attentat. Pourtant, il est tout à fait possible de "marquer" son adversaire physiquement tout en restant dans les règles. Retrouvez dans cette vidéo quelques-uns des plaquages les plus impressionnants de ces dernières années. Il faut également avoir l'esprit que la règle a évolué et que certains gestes vus par le passé pourraient désormais être sanctionnés.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Dans le cas de Pieterse, son prénom devrait plutôt s'orthographier Rhino...

Au début du "clip" (vers 55 s), Tuilagi, à l'épaule, non lié et avec le bras droit qui remonte vers la tête du joueur... Ca passe aujourd'hui, ce genre de geste?
Bon, malgré quelques beaux plaquages dans les règles, j'ai arrêté la boucherie au bout de 3mn...

@lebonbernieCGunther

D'accord avec toi. Ou alors faut préciser "dans les règles de leur temps" 🙂

  • oc
    13912 points
  • il y a 1 mois
@Jefferseau Poiron

C'est précisé .

@oc

J'entendais dans le titre 🙂

  • oc
    13912 points
  • il y a 4 semaines
@Jefferseau Poiron

Tu aurais été tenté de ne pas lire tout ce qui enrobe la vidéo , s'eût été dommage !

Le temps passe mais le thème est périodique...et revient cycliquement : " Des tampons dans les règles "

@Garou-gorille

a croire que certains sont attirés par le gout du sang

@LaGuiguille

Ca me rappelle une blague de Reiser où il est question de tampon et de merguez à la fête de l'Huma...

Une musique de fond rythmée, de temps un wahou et autre onomatopées d'un Lartot Briton, ça s'regarde le temps de boire le café du démarrage...Après, quand on à mis toutes ses neurones en éveil, on se dit que ça tient un peu du fourre-tout. Deux trucs me viennent à l'esprit.
Un, c'est que le Rugby a qd-mm sacrément évolué pour ce qui est du niveau de prépa des mecs. Il y a qqs décennies, quand tu voyais un tube de l'espace, c'était le plus souvent en réalité parce que le plaqué donnait son corps à la science...Là, j'ai vu la presque intégralité des plaqués, "fermer tout", accepter de passer par le sol avec l'intention de conserver (à noter que c'est le cas pour la grosse majorité des situations) quand hier c'était explosion du bonhomme mais aussi du ballon !
Deux, c'est un peu fourre-tout dans le sens où le plaquage (= geste "final") est certes appuyé, parfois spectaculaire et "légal" (selon les canons en vigueur au moment où s'est joué le match) mais, si certains sont la conséquence d'un schéma défensif bien respecté pas mal d'autres (allez à la louche un tiers) sont en réalité la conséquence de montées défensives un peu "aventureuses" !!! Tu te dis que oui, ça fait tube mais que si le mec s'était manqué, derrière c'était décalage ou trou béant dans la défense...Souvent, un plaquage désintégrant, c'est la conséquence d'une course un peu aléatoire de l'attaquant mais dans un certain nombre de cas, aussi paradoxal que ça puisse paraitre, la conséquence d'une course aléatoire du défenseur...

@MARCFANXV

Pour rebondir sur ton dernier point, je constate que de plus en plus d'équipes utilisent un système défense dans lequel un joueur à carte blanche pour mettre le bazar avec des montées aléatoires et souvent très rapides.
De Klerk pour l'Afrique du Sud le faisait à la CdM 2019, désormais c'est l'ailier côté ouvert qui a ce passe-droit.
Davies avec le Pays de Galles est également dans ce rôle et marque souvent sur interception. De ce que j'ai vu en ce début de saison, Biarritz semble avoir donné cette licence à Saili également.

C'est intéressant car la défense étant planifiée autour de cela, l'électron libre n'ouvre pas d'intervalle tandis que l'attaque ne peut pas anticiper la montée de ce joueur qui n'a pas de schéma pré-établi

@Imanol votre idole

Oui tu as raison, c'est peut-être planifié. Mais bon, peut-être suis-je plus académique pour moi, un mec qui monte comme un cabour et qui va chopper certes solide mais une fois sur disons...à la louche...cinq...ça signifie 4 fois sur 5 un défenseur en moins derrière...

@MARCFANXV

Oui, ce n'est certainement pas quelque chose à tenter dans les divisions inférieures car il doit falloir une sacrée dose de travail pour s'assurer que les initiatives d'un joueur ne mettent pas toute la ligne défensive dans l'embarras

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
Transferts