VIDEO. A la découverte d'Ovalie Performance avec notre consultant mêlée, Nicolas Crubilé
Nicolas Crubilé entraîne avec Ovalie Performance.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Nicolas Crubilé, consultant mêlée, nous parle de sa structure Ovalie Performance et explique sa méthodologie d'entraînement.
VIDEO. A la découverte d'Ovalie Performance avec notre consultant mêlée, Nicolas Crubilé

Souvenez-vous : il y a quelques semaines, la mêlée du RCT avait été accusé de tricherie suite à la victoire varoise sur le Leinster. En cause ? La poussée du droitier Levan Chilachava. Le Rugbynistère avait alors fait appel à Nicolas Crubilé, consultant de la mêlée, pour analyser la situation.VIDEO. A la découverte d'Ovalie Performance avec notre consultant mêlée, Nicolas CrubiléVIDEO. Champions Cup. L'essai de pénalité pour la victoire de Toulon sur le Leinster était-il valable ?Devenu paraplégique après un accident sur le pré, cet ancien talonneur de l'US Montauban n'a pas abandonné le rugby pour autant. Bien au contraire, puisque Nicolas a monté la structure Ovalie Performance. Il nous explique, vidéos à l'appui, une partie de sa méthode ainsi que les objectifs de son travail.

Raconte-nous comment est né ce projet !

Il y a 6 mois, je devais juste donner un coup de main à un joueur qui voulait travailler sa technique de passe. Je pensais plutôt entraîner un club, puis les choses ont évolué plus rapidement que prévu... Mais c'est quand j’ai commencé à entraîner des joueurs professionnels qu'il a fallu officialiser les choses en créant OVALIE PERFORMANCE.

Concrètement, tu y fais quoi ?

Aujourd’hui, j’ai une vingtaine de joueur du niveau fédéral à Top 14. Le fait d'avoir installé ma structure à Castelsarrasin - proche de la sortie d’autoroute - me permet de toucher des joueurs de toute la région. Je travaille uniquement sur 6 thèmes clairement identifiés :

- Le lancer en touche

- Manipulation du ballon/dextérité
- Lecture de jeu/prise de décision
- Technique de passe du demi de mêlée
- Gestion des zones de collision/attitudes au contact (le duel, le jeu au sol, les techniques de déblayages, les techniques de plaquage, le contest et contre-ruck)

- Travail spécifique de la mêlée

En fonction des disponibilités et des charges d'entraînement de chaque joueur, on définit ensemble un cahier des charges à la carte avec des objectifs et des axes de progression. Certains joueurs viennent chaque semaine. D’autres tous les 15 jours, et pour ceux qui jouent dans des clubs trop éloignés, ils viennent lors des trêves de Top 14 ou Pro D2. On travaille en individuel ou par petit groupe en fonction des thèmes et de l’intensité recherchée. J’ai un gentleman agreement avec eux sur la confidentialité : s’ils le souhaitent personne ne sait qu’ils viennent ici.

La suite, P. 2
Si tu devais nous parler un peu de la méthodologie...

Sur chacun des 6 thèmes j’ai développé une méthodologie d’entraînement spécifique : sans trop en dévoiler, on part de quelque chose d’assez directif pour arriver à quelque chose de très personnel. J’ai une démarche volontairement active en impliquant les joueurs au maximum pour qu’ils deviennent rapidement autonomes. Je crois beaucoup dans la répétition pour acquérir des automatismes moteurs mais dans certains cas, ça ne suffit pas... Prenons l’exemple du lancer en touche qui est pour moi « la fusion du corps et de l’esprit ». Si on travaille uniquement sur la technique de façon mécanique, on court tout droit à la catastrophe.

J’ai eu des joueurs qui travaillaient beaucoup leurs gestes durant la semaine mais qui restaient irréguliers, voire en échec le jour du match. Avec quelques outils spécifiques, on peut trouver assez rapidement des solutions. Quand j’aide un joueur qui est en souffrance parfois devant des milliers de spectateurs, à trouver des clés pour être performant, il n’a plus peur de venir de loin pour s’entraîner ici... Mais attention, je ne suis pas un magicien, le point de départ de toute évolution vient forcément du joueur.

Et cette évolution, elle se fait comment ?

Il y a d'abord la prise de conscience : « je décide d’aller chercher des solutions dans un secteur dans lequel malgré mon travail je suis en difficulté ». Puis, en second, le travail régulier : « je me donne les moyens de réussir : parce que la solution est en moi ». La progression est rarement linéaire, il y a clairement des paliers mais c’est seulement à l’épreuve du temps qu’on peut la juger au plus juste. Certains joueurs s’arrêtent à la première étape.

C’est une démarche nouvelle - mais qui existe déjà dans certains sports américains - dans laquelle on va isoler des tâches spécifiques de notre sport. Je sais que parfois cela peut inquiéter, mais je n'entre pas en contradiction avec l’entraîneur de club. Encore une fois, ma vision est vraiment d'aider le joueur à progresser. Et puis je suis un peu comme l’ébéniste qui façonne patiemment son meuble, je vais passer 1h sur le terrain avec un ou deux joueurs pour régler la position d’une main, d’un appui ou une posture. En club, pour l’avoir vécu, ce genre de démarche est compliqué sur le long terme...

Pour en savoir plus...

Vous pouvez contacter Nicolas à l'adresse mail suivante : [email protected]
Page Facebook Ovalie Performance

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bonne initiative... La culture outrancière des points forts, dont parle un rugbynistré, c'est toujours une mauvaise option à moyen terme... Si on s'extasie sur la technique balle en main des 2°lignes néozed, ou sur les appuis, les courses, de leurs talons, c'est parce que le rugby est vécu comme un sport global, à multi-facettes, que chaque poste se doit de pratiquer et de bosser... Ce qui, entre autre, aide à la compréhension collective et au soutien des initiatives individuelles...
C'est valable pour tous les sports co, et aussi dans les domaines bio-mécaniques : un handballeur qui ne travaille pas son autre pied de détente, ça devient vite un handicap...

Excellente approche....
La matrice etant qd-mm de s'affranchir du déni....
Je m'explique :
En France, tu peux faire 1 "Honnète carrière" de Rugbyman si tu maitrises "bien & fort" ce pourquoi tu es naturellement calibré et tant pis si tu es carencé par ailleurs....
Le Dogme du "Travailles tes Points Forts" (quasi exclu) a la peau dure ! (Le message en Substance est "Efforce toi de Cacher tes Points Faibles voire d'Agir sur le Pré de Facon à ne pas être confronté à 1 situation risquant la mise en Echec....En bref, Formater du Joueur à : "Ambition Restrictive" !)....
Ainsi, le "délié" fait bcp de manipulation, d'évitement, le "fort" fait bcp de force, de muscu...
La recette sur du "court terme" porte vite ses Fruits...La Validation du Travail tel qu'accompli est actée assez rapidement...Les Choses restent figées "en l'Etat" !
Il sait pas faire une Passe ? Ouais mais bon, qd il rentre il consomme plusieurs défenseurs ! Okay, donc faisons lui Tavailler le Jeu "En pénétration" !!!
Le Club, l'encadrement ambitionne d'élever le niveau de performance du Joueur pour ce qu'il est Calibré et Gare à ne pas se disperser !!!
Quand se présente le "Haut niveau" on en arrive à voir des Joueurs "Hyper-Performants" ds un domaine Particulier mais, souvent "en Echec" qd confrontés à une situation autre !!!!
L'approche Anglo-Saxonne (y compris ds des Sports Hyper Pro (Teinés ?) type Basket US, Football Américain, Hockey) est un peu différente....
Dans le Cadre de l'Entrainement Club, la "Compréhension Collective" est primordiale...Le Travail "Hyper Spécifique" est poussé à l'extrême du Détail....Sorti du "contexte Club", non-seulement les Mecs ne sont pas "bridés" pour "aller chercher ailleurs", "tester d'autres pistes, d'autres approches", "faire un travail personnel, choisi" mais ils sont plutôt incités à le faire !!!!
Ainsi, il existe une multitude de Centres d'Entrainement axés sur la Biomécanique, la Pliométrie, la Dissociation voire l'Approche comportementale qui sont copieusement garnis de Sportifs Pros émanant de tous les Horizons !!!
Qd Huget, il y a qqs années va faire un Stage à Insep avec des Sprinteurs, bcp s'étonne ! Là-bas, c'est la norme...
Le Fait que des Joueurs estampillés TOP14, y viennent sous couvert d'anonymat est assez révélateur !!!!

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 5 ans

Initiative intelligente et sujet très intéressant.

  • sha1966
    61965 points
  • il y a 5 ans

tres interessant!!

  • ced
    100471 points
  • il y a 5 ans

excellent article
si je peux me permettre (je me permets) le gars à genoux de dos qui fait les passes, ça main gauche est trop en arrière c'est pour ça que son ballon plonge 😉

  • ced
    100471 points
  • il y a 5 ans
@ced

je te l'accorde, on voit clairement qu'il compense, d'où l'intérêt de travailler 2 fois plus avec ça mauvaise main ou son mauvais pied

  • AKA
    54233 points
  • il y a 5 ans
@ced

Je pense que ce n' est pas "son côté" il doit être droitier

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Ecrit par vous !
Vidéos
Vidéos