VIDEO. Champions Cup. L'essai de pénalité pour la victoire de Toulon sur le Leinster était-il valable ?
Le RCT obtient un essai de pénalité face au Leinster.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Champions Cup : Toulon a remporté un match précieux face au Leinster mais Wayne Barnes a-t-il bien fait d'accorder un essai de pénalité ?
« Nous avons été écrasés physiquement en deuxième période. » Le constat, simple et limpide, est signé Leo Cullen. L'ancien 2e-ligne du Leinster, devenu manager de sa province, n'a pas tourné autour du pot au moment de commenter la seconde défaite de son équipe face à Toulon, la quatrième en autant de matchs de Champions Cup cette saison.VIDEO. Champions Cup. L'essai de pénalité pour la victoire de Toulon sur le Leinster était-il valable ?RÉSUMÉ VIDÉO. Champions Cup - Le RCT renverse le Leinster et s'accroche dans la poule de la mortDominateur en début de rencontre, le Leinster s'est fait manger par la suite, le pack varois prenant petit à petit la mesure de son adversaire. La raison ? Cullen le dit très justement : le RCT était supérieur physiquement. Notons également que le banc du triple champion d'Europe s'est montré décisif, à l'image d'une 1ère ligne entièrement renouvelée.

Dix minutes après son entrée en jeu, le trio Chiocci-Etrillard-Chilachava s'est d'ailleurs mis en évidence en obtenant un essai de pénalité après une succession de mêlée. Seulement, sur ce point, Cullen n'est pas d'accord : « Il me semble que leur pilier droit est en travers. D’ailleurs on nous accorde une pénalité sur une situation similaire plus tard dans la partie. »

Nicolas Crubilé ancien talonneur, et entraîneur dans la structure Ovalie Performance (que nous présenterons bientôt dans un autre article), analyse ces deux mêlées :

Le duel n'est pas déséquilibré puisque nous sommes face à deux piliers expérimentés. Les dos sont parfaitement alignés, les appuis bien vissés au sol.

VIDEO. Champions Cup. L'essai de pénalité pour la victoire de Toulon sur le Leinster était-il valable ?
57'01 - On voit que le talonneur remplaçant Sean Cronin change ses appuis.

VIDEO. Champions Cup. L'essai de pénalité pour la victoire de Toulon sur le Leinster était-il valable ?
57'02 - C'est au tour du pilier gauche du Leinster Cian Healy de changer les siens pour enclencher la poussée. Cependant, il est pris par la pression constante des Toulonnais. Ses épaules passent sous son bassin. Pris pris entre son vis-à-vis et sa deuxième ligne, il ne peut pas se reprendre.

VIDEO. Champions Cup. L'essai de pénalité pour la victoire de Toulon sur le Leinster était-il valable ?

À aucun moment Levan Chilichava ne ferme son bras (= ne rabat pas son coude pour emmener le gaucher en bas). Sa liaison est courte mais il ne me semble pas que ce soit lui qui mette la pression sur le gaucher. Le coach du Leinster peut l'analyser comme ceci, mais je ne suis pas d'accord. Quant à la liaison d'Healy, parfois on fait ce qu'on veut mais souvent on fait ce qu'on peut. Les équipementiers ont un gros travail à faire pour faciliter les liaisons.

Sur la deuxième mêlée, les dos sont également bien placés. La liaison est courte sur l'épaule...mais l'arbitre peut difficilement le pénaliser pour cela étant donné qu'il a laissé faire sur la première mêlée. #Cohérence

VIDEO. Champions Cup. L'essai de pénalité pour la victoire de Toulon sur le Leinster était-il valable ?
On peut voir que la première prise d'appui de Chilachava se fait vers l'intérieur. Il met une grosse pression avec le pied droit (appui fort) et oriente ses épaules vers le talonneur du Leinster. On est à la limite de la règle. Si on prend les mêlées de la Coupe du Monde, il y en a seulement 5 % comme celle-ci où les poussées en travers ont été durement sanctionnées dès le début de la compétition.

Cian Healy est obligé de le reprendre en travers. Je pense que le gaucher toulonnais a orienté sa poussée vers la touche. Ce ne sont pas des stratégies annoncées. Quand les joueurs sentent les pressions et en fonction de l'ouverture, le pilier peut s'engouffrer. Ici, Chilachava a senti que ça s'ouvrait, il s'y est engouffré. Le talonneur et le pilier irlandais doivent fermer pour éviter ça. C'est toléré en Coupe d'Europe ou en Top 14, mais on a vu que cela avait été rapidement sifflé à la Coupe du monde.

Quant à la sanction, à ce niveau elle n'est ni sévère ni généreuse. Elle récompense un temps fort. On peut lui reprocher de ne pas être passé par le carton jaune mais c'est mieux d'accorder un essai de pénalité plutôt qu'endormir les spectateurs avec 4/5 mêlées. Le coach du Leinster pourrait cependant se plaindre du fait que la liaison courte de Chilachava ne permet pas au duel d'être équilibré.

Merci à Nicolas pour cette analyse.

Dédé Puildébut, arbitre au Rugbynistère, ajoute : Comme le souligne Nicolas, l'axe de poussée et la liaison du droitier de Toulon peuvent se discuter mais le rapport de force semble clairement en faveur du RCT. L'essai de pénalité dès la deuxième mêlée n'est pas choquant car il y en a marre de ces pénalités à répétition près de la ligne entrecoupées d'un carton jaune.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour moi l'essai de pénalité ne fais aucun doute possible

  • Tryphon
    33621 points
  • il y a 4 ans

Ce que je trouve d’intéressant dans notre beau sport c'est cet aspect technique où la moindre faiblesse provoquée ou non par l'adversaire est exploitée. Non notre sport n'est pas un sport de bourrins mais tout simplement de techniciens. Merci pour les bonnes analyses de Nicolas et Dédé.

Très bonne analyse de Nicolas et Dede. C'est toujours difficile de juger les décisions prises dans les mêlées

Nous sommes TOUS d'accord sur la pertinence et l justesse des analyses de Nicolas et Dédé puisqu'à peu de choses près nous avons les mêmes images, les mêmes ralentis,les mêmes microscopes et tout le temps pour s' y attarder .
Juste une remarque à Rugbynistère sur l'accroche du titre !
" L'essai de pénalité...pour la victoire du RCT ". Vous savez pourtant qu'après cet "essai" de la 57ème...Rien n'était fait ...le Leinster étai toujours devant de 4 points (16-12).
Il restait 23 minutes..
...Et même si Toulon faisait déguster les Verts à pied, les Irlandais pouvaient à tout moment RÉAGIR en prêtant leurs oreilles aux magnifiques chants de leur Blue Army!! Mais elles étaient trop endolories et les Leinstermen laisseront encore le RCT franchir une paire de fois la ligne... pour un dernier essai qui LUI était celui de la victoire.

  • mche
    150978 points
  • il y a 4 ans

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi quelque chose qui était sifflé en Coupe du monde est toléré en Coupe d'Europe La règle est pourtant la même et les arbitres aussi!

  • cyside
    3410 points
  • il y a 4 ans
@mche

Que dire entre l'arbitrage de l’hémisphère nord face a celui du sud... Cela se joue dans le détail et comme le dit notre maitre à tous Bernie le dingue : "dans la discipline !!!"

Personnellement ce que je ne trouve pas cohérent, c'est justement l'essai de pénalité après la 2ème mêlée, surtout quand la position du droitier toulonnais est discutable. Si encore les fautes étaient grossières et évidentes d'anti-jeu, ça se justifierait. Mais là, on a un soucis de cohérence: pourquoi une autre équipe aurait-elle le droit de se rater 2 fois avant de prendre un essai et pas celle-là? Même si je pense que le RCT aurait gagné aussi la 3ème mêlée à ce rythme (et encore, qui sait), accorder une mêlée en plus pourrait changer beaucoup de choses!

Aussi, je suis le premier à critiquer les mêlées à répétition, mais en quoi accorder des essais de pénalités rapidement arrangera les choses? Au contraire, il faudrait favoriser la mêlée comme lancement de jeu (comme à l'international quoi), et pas comme épreuve de force. Combien de fois on voit la balle parfaitement jouable avec l'équipe attaquante qui continue de pousser pour obtenir la pénalité? C'est là qu'il faudrait faire bouger les choses, quand on voit les arbitres sudistes qui font rejouer des mêlées où la balle était jouable mais où l'équipe attaquante a continué à pousser, on a une vraie manière de contrer les mêlées interminables je pense.

@Querrebleu

Je ne suis pas forcément d'accord sur la fin de ton message. La mêlée est une épreuve de force éprouvante et réussir à dominer ton adversaire dans ce secteur demande énormément de technique, de puissance et d'expérience.
Ce ne serait pas récompenser cette phase de jeu que de ne pas laisser la possibilité d'obtenir une pénalité. Rien que par l'épuisement, pour temporiser et récupérer pénaliser est une bonne solution.

pour une fois que c'est dans ce sens on va pas pleurer

Clairement la liaison de Chilachava n'est pas bonne.
bon de la à dire qu'elle influence la poussée du Healy je ne pense pas.

@Tomdiabolus

@Garcon63 : l'arbitre fait le tri sur l'ensemble des fautes. 😉
sur ce coup, il a estimé que la liaison n'a pas entrainé la perte d'appuis de Healy.

@Tomdiabolus

Je suis d'accord avec toi sur la liaison.
Hors Barnes est juste devant. Le problème c'est que la règle prévoit un coup franc en cas de mauvaise liaison. Alors méconnaissance de la règle, ou autre chose.
Plus je lis les règles, moins je comprends l'arbitrage, et plus je me dis que c'est un sacerdoce (définition du Larousse :Fonction qui présente un caractère particulièrement respectable en raison du dévouement à l'égard d'autrui qu'elle exige). plus qu'un job.
L'interprétation des règles étant au moins aussi ardue que celle des textes saints.

Très belle analyse de ce secteur si ambigue qu'est la mêlée (tant d'un point de vu technique qu'arbitral).

En live, j'avais l'impression que la décision de Barnès était un poil rapide, mais en revoyant la séquence, je suis 100 % OK avec l'article.

Perso, j'approuve ce genre d'analyse. Continuez comme ça !!

Je ne sais pas si l'essai de pénalité se justifie ou non mais votre conclusion ne m'a pas convaincu dans le sens où vous dîtes : "l'axe de poussée et la liaison du droitier de Toulon peuvent se discuter " .Si ça se discute, la sanction est moins évidente.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Transferts
News
News
Vidéos